Naviguer "Guerres"

Afficher 161-180 de 214 résultats
Article

Lieu historique national du Canada de la Bataille-des-Hauteurs-de-Queenston

Le lieu historique national de la Bataille-des-Hauteurs-de-Queenston commémore une bataille qui s'est déroulée le 13 octobre 1812, lorsque l'armée britannique et la milice canadienne, appuyées de leurs alliés des Premières nations, ont repoussé une invasion de l'armée américaine sur l'escarpement du Niagara, lequel surplombe le village de Queenston.

Article

Loi du Service Militaire

La Loi du Service Militaire de 1917 est entrée en vigueur le 29 août 1917. Cette loi politiquement explosive et controversée a divisé amèrement le pays selon les lignes franco-anglaises. Elle soumettait tous les citoyens masculins de 20 à 45 ans à la conscription pour le service militaire, jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale. La valeur militaire de la Loi est discutable, mais ses conséquences politiques sont évidentes. Elle pousse le premier ministre Robert Borden à créer un gouvernement d’union et incite la plupart de ses partisans canadiens-français à rejoindre l’opposition.

Article

Loi sur les mesures de guerre

La Loi sur les mesures de guerre est une loi fédérale adoptée par le Parlement le 22 août 1914, après le début de la Première Guerre mondiale. Elle confère au gouvernement canadien des compétences étendues pour le maintien de la sécurité et de l’ordre en temps de guerre, d’invasion ou d’insurrection. Pendant les deux guerres mondiales, la Loi suscite la controverse lorsqu’elle est utilisée pour suspendre les libertés civiles des personnes au Canada considérées comme « sujets d’un pays ennemi », ce qui mène à une arrestation de masse et à des incarcérations sans accusations ni procès. La Loi sur les mesures de guerre est également mise en application au Québec, lors de la Crise d’octobre de 1970. Cette loi a été abrogée et remplacée en 1988 par la Loi sur les mesures d’urgence, dont les pouvoirs sont plus limités.

Article

Maison des Canadiens

« Plus de 100 hommes du Queen’s Own Rifles sont tombés au combat ou ont été blessés, pas très loin de cette maison, dans les premières minutes après leur débarquement sur la plage. »

Article

Marine marchande du Canada

Une marine marchande est une flotte de vaisseaux commerciaux qui transportent des troupes et du ravitaillement en temps de guerre. Au cours de son histoire, la marine marchande du Canada a connu des hauts et des bas. Très prospère à la fin du 19e siècle, elle disparaît quelques années plus tard ; relancée en tant qu’élément stratégique des Alliés pendant le Deuxième Guerre mondiale, elle est à nouveau complètement abandonnée au milieu du 20e siècle. Le moins que l’on puisse dire est qu’elle n’a pas été bien traitée.

Article

Meet the Navy

Meet the Navy incluait des sketches satiriques, des numéros de danse et de nombreuses chansons : « In Your Little Chapeau », « Rockettes and the Wrens », « Brothers-in-Arms », « Meet the Navy » et « Beauty on Duty », toutes de R.W. Harwood pour les paroles et P.E.

Article

Monument de Brock, hauteurs de Queenston

Le monument dédié à sir Isaac Brock se dresse au sommet de l’escarpement du Niagara aux hauteurs de Queenston, en Ontario, surplombant le cours inférieur de la rivière Niagara. Ce monument est le deuxième à être érigé au Canada pour honorer la mémoire d’Isaac Brock, un officier tombé au combat lors de la bataille des Hauteurs-de-Queenston, pendant la guerre de 1812.

Article

Naufrage du NHSM Llandovery Castle

Le soir du 27 juin 1918, alors qu’il navigue d’Halifax, en Nouvelle‑Écosse, à Liverpool, en Angleterre, le navire‑hôpital canadien Llandovery Castle est torpillé et coulé par un sous‑marin allemand (U-86). Sur les 258 membres d’équipage et passagers, il n’y a que 24 survivants. Presque tout le personnel du Service de santé de l’armée canadienne, soit 6 officiers, 64 hommes de troupe et 14 infirmières militaires, est tué. Un seul canot de sauvetage réussit à s’échapper, les autres étant soit aspirés par le naufrage du navire, soit attaqués par le sous‑marin. Les officiers du sous‑marin seront ultérieurement accusés de crime de guerre.