Naviguer "Sciences de la Terre"

Article

Géologie

La terre est recouverte à 70,8 p. 100 d'eau, et ce n'est qu'avec la découverte de techniques acoustiques qu'il est devenu possible de décrire les couches terrestres existant sous les océans.

Article

Muskeg

Le muskeg (« tourbière de graminées », en langue algonquienne) désigne un type de paysage, de milieu, de végétation et de dépôt. Le mot entre dans le vocabulaire dans les années 50 alors que le développement des ressources progresse vers le Nord.

Article

Navigation

On a la preuve que les Phéniciens, les Arabes et les anciens Grecs utilisaient couramment la position nocturne des étoiles et des constellations comme aide à la navigation en mer.

Article

Palynologie

La palynologie, l'étude des spores et du pollen, a beaucoup d'applications en BOTANIQUE, en GÉOLOGIE et en MÉDECINE. Les spores sont des cellules haploïdes de reproduction des CHAMPIGNONS et de certaines plantes.

Article

Paléontologie

Le registre des fossiles, qui représente grandement les dernières 600 millions d'années, contiendrait environ 250 000 espèces, ce qui n'est pas beaucoup puisqu'on décrit constamment de nouvelles espèces.

Article

Relief fluvial

À l'ère classique de la GÉOMORPHOLOGIE, caractérisée par une approche intuitive de la recherche et qui prend fin vers 1950, les reliefs fluviaux sont étudiés dans le contexte du cycle d'ÉROSION, notion définie par W.M. Davis.

Article

Roche métamorphique

La roche métamorphique est l'une des trois principales catégories de roches qui forment l'écorce terrestre, les deux autres sont les roches SÉDIMENTAIRES et IGNÉES. La roche métamorphique se caractérise par une transformation à l'état solide causée par la pression, la température et la déformation.

Article

Sable et Gravier

Le sable et le gravier sont des matériaux minéraux granuleux et non consolidés produits par la désagrégation naturelle des roches causée par l'altération atmosphérique. Les termes « sable », « gravier », « argile » et « limon » désignent la taille du grain plutôt que sa composition.

Article

Schistes de Burgess

Les schistes de Burgess sont formés de pierre stratifiée renfermant des fossiles datant du Cambrien moyen (il y a entre 505 et 510 millions d’années). Au Canada, les sites de gisements fossilifères des schistes de Burgess se trouvent dans les parcs nationaux Yoho et Kootenay. Le nom « Burgess » vient du mont Burgess, un sommet situé dans le parc national Yoho, tout près de l’emplacement du premier gisement (la montagne tient son nom d’Alexander Burgess, un des premiers sous-ministres de l’Intérieur). Les sites des schistes de Burgess offrent le portrait le plus clair au monde de la vie marine au cambrien parce qu’ils renferment des fossiles rares d’organismes à corps mou. Le premier site des schistes de Burgess est l’une des raisons pour laquelle sept parcs dans la région sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO des montagnes Rocheuses canadiennes (ces parcs sont les parcs nationaux Yoho, Jasper, Banff et Kootenay, et les parcs provinciaux du mont Robson, du mont Assiniboine et Hamber).