Naviguer "Choses"

Article

Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT)

L’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT) est un accord de commerce international signé par 23 pays, dont le Canada, en 1947. Le GATT est entré en vigueur le 1er janvier 1948 et a été par la suite affiné à l’occasion de huit cycles de négociations, menant à la création de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), qui a finalement remplacé le GATT en 1995. Le GATT porte essentiellement sur le commerce des marchandises et vise à libéraliser les échanges en réduisant les tarifs douaniers et en éliminant les quotas imposés aux pays membres. Chaque membre du GATT doit ouvrir ses marchés de la même manière à chaque autre nation membre en éliminant toute discrimination commerciale. Les ententes négociées dans le cadre du GATT réduisent les tarifs douaniers moyens sur les produits industriels de 40 % (1947) à moins de 5 % (1993). C’est un premier pas vers la mondialisation économique.

Article

Accordéon

Accordéon. Instrument portatif à anches libres métalliques actionnées à l'aide de soufflets, breveté en Autriche en 1829 par Cyril Demian.

Article

Achillée

Des fleurons jaunâtres (3 à 10 petites fleurs) constituent la partie centrale du capitule qui est entouré de 5 fleurs ligulées, en forme de pétale. Elle fleurit de mai à octobre. L'achillée produit un fruit sec à graine unique.

Article

Acoustique

L'acoustique est la science du son et des facteurs liés à l'audition. On peut la diviser en divers sous-domaines, notamment l'acoustique physique, l'acoustique appliquée, l'acoustique architecturale, l'acoustique musicale, l'acoustique physiologique et l'acoustique psychologique.

Article

Acte de Québec

L’Acte de Québec (Acte qui règle plus solidement le gouvernement de la province de Québec en Amérique septentrionale) reçoit la sanction royale le 22 juin 1774 et entre en vigueur le 1er mai 1775, révoquant la Proclamation royale de 1763. Contrairement à la Proclamation, qui vise à assimiler la population canadienne-française, l’Acte de Québec est adopté pour acquérir la loyauté de la majorité francophone de la province de Québec. S’appuyant sur l’expérience des gouverneurs James Murray et Guy Carleton, il garantit, entre autres choses, la liberté de culte et la restauration des droits de propriété français. L’Acte, cependant, entraîne des conséquences désastreuses pour l’Empire britannique nord-américain. Au nombre des cinq « actes intolérables », l’Acte de Québec est l’une des causes directes de la Révolution américaine. Lui succédera en 1791 la Loi constitutionnelle.

Article

Action catholique

 Fidèles aux enseignements du Vatican et suivant l'exemple de l'église en France, des éléments de l'Église catholique du Québec établissent des groupes d'action catholique pour associer des laïcs de profession et d'âge divers au travail social de l'église, surtout dans les régions urbaines.

Article

Action de grâce au Canada

L’Action de grâce est célébrée pour la première fois de façon annuelle et officielle au Canada le 6 novembre 1879, bien que les peuples autochtones au Canada célébraient la récolte automnale bien avant l’arrivée des colons européens. Sir Martin Frobisher et son équipage sont les premiers Européens à célébrer l’Action de grâce en Amérique du Nord, en 1578. La tradition est rapidement imitée par les habitants de la Nouvelle-France sous l’autorité de Samuel de Champlain en 1606. Les célébrations s’accompagnent de la dinde, qui ne se trouve qu’en Amérique du Nord à l’époque. La courge et la citrouille, elles, sont introduites en Nouvelle-Écosse dans les années 1750. Il faudra attendre les années 1870 avant qu’elles soient mieux connues ailleurs sur le territoire canadien. En 1957, on décrète que l’Action de grâce devra être célébrée tous les deuxièmes lundis du mois d’octobre. L’Action de grâce est un jour férié officiel partout au Canada, sauf à l’Île-du-Prince-Édouard, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador.

Article

Action démocratique du Québec (ADQ)

L’Action démocratique du Québec (ADQ) est un parti politique québécois fondé par des dissidents du Parti libéral du Québec en 1994. Il a formé l’Opposition officielle à l’Assemblée nationale de mars 2007 à septembre 2008. En février 2012, il a fusionné avec une nouvelle formation politique, la Coalition Avenir Québec.