Naviguer "Immigrants et refugiés"

Article

Décret C.P. 1911‑1324, la proposition d’interdiction de l’immigration noire au Canada

Le décret du Conseil C.P. 1324 a été adopté le 12 août 1911 par le Cabinet du premier ministre sir Wilfrid Laurier. Il visait à interdire à toute personne noire d’entrer au Canada pour une période d’un an parce que « la race noire [...] est considérée comme inadaptée au climat et aux exigences du Canada ».

Article

Canadiens d’origine afghane

La communauté afghane du Canada est relativement nouvelle. Jusqu’en 1978, on recense environ 1 000 Afghans au Canada. Au lendemain du coup d’État mené cette année-là par le Parti démocratique populaire d’Afghanistan, et après l’invasion et l’occupation soviétiques du pays qui s’ensuivent, de même qu’une guerre incessante au cours des quatre dernières décennies, la population afghane au Canada s’accroît. Selon le Recensement de 2016 de Statistique Canada, environ 84 000 Afghans vivent au Canada, dont la majorité est établie en banlieue des grandes villes.

Article

Africains

Le vaste continent africain et ses peuples, qui forment un ensemble complexe, n'ont jamais eu de relations étroites avec le Canada.

Article

Canadiens allemands (Germano-canadiens ou Canadiens d'origine allemande)

Les Germano-Canadiens, c’est-à-dire les Canadiens d’ascendance germanique, constituent l’un des plus grands groupes ethniques d’origine européenne au Canada. Lors de la Conquête britannique de la Nouvelle-France, près de 200 familles qui peuplent la vallée du Saint-Laurent sont d’origine germanique. L’Amérique du Nord britannique, puis le Canada, connaîtront six vagues migratoires au cours de leur histoire dont la plus récente survient avec la fin de la Deuxième Guerre mondiale et l’accueil des personnes déplacées. Lors du recensement canadien de 2016, 3 322 405 Canadiens se disaient d’origine allemande (soit près de 10 % de la population canadienne) et 404 745 personnes déclaraient l’allemand comme langue maternelle. Une proportion significative d’entre eux vit en Ontario ou dans la partie centrale du Canada.

Article

Américains

Tout acte de migration est, en soi, une aventure, et même le migrant nord-américain a par moments été motivé par l'esprit d'aventure. L'interpénétration entre le peuple canadien et le peuple américain est telle qu'aucun Canadien ne peut avoir échappé à son influence. Seulement 1,3 p.

Article

Canadiens anglais (Canadiens d'origine anglaise ou britannique)

Les Anglais sont parmi les premiers Européens à atteindre les côtes du Canada. Avec les Français, ils sont l’un des deux peuples fondateurs de la Confédération canadienne. L’expression « Canadiens anglais » renvoi à la fois aux immigrants en provenance d’Angleterre et aux loyalistes qui se sont exilés après la Révolution américaine ainsi que leurs descendants. Selon le recensement de la population de 2016, un peu plus de 18 % de la population canadienne se considère d’origine anglaise.

Article

Canadiens d’origine antillais

Des groupes d’Antillais commencent à s’installer au Canada vers la fin du 18e siècle (voir Marrons de la Jamaïque en Nouvelle-Écosse et Canadiens noirs). Selon le recensement de 2016, 749 155 Canadiens sont d’origine antillaise, et la plupart d’entre eux sont au pays depuis les années 1970. Parmi cette communauté, on compte de nombreuses personnalités publiques, dont Jean Augustine, première femme noire à être élue à la Chambre des communes ; Celina Caesar-Chavannes, députée fédérale ; Donovan Bailey, ancien sprinteur professionnel et médaillé d’or olympique ; Bruny Surin, athlète retraité et médaillé d’or olympique ; Lincoln Alexander, ancien lieutenant-gouverneur de l’Ontario ; Anne Cools, première sénatrice canadienne noire (et plus ancienne membre du Sénat) ; Michaëlle Jean, ancienne gouverneure générale et Afua Cooper, auteur, historien et poète..

Article

Arabo-Canadiens

Les Arabes, ou plus précisément les immigrants syriens et libanais, ont commencé à arriver en petit nombre au Canada en 1882. Leur immigration est restée relativement faible jusqu'en 1945, pour s'accroître ensuite progressivement, surtout à partir des années 1960.

Article

Arméniens

L'Arménie d'aujourd'hui n'est qu'une partie de l'Arménie historique, qui comprenait aussi des territoires de la Turquie actuelle.

Article

Célébration du patrimoine asiatique au Canada

​Une grande partie de la population canadienne considère, à juste titre, la diversité de ses membres comme une source de fierté et comme un atout. En fait, plus d’un cinquième de la population canadienne est né à l’étranger. Ce pourcentage d’immigrants est le plus important de tous les grands pays industrialisés du G7. Ces dernières années, les nouveaux arrivants au pays étaient majoritairement originaires d’Asie, y compris le Moyen‑Orient. Depuis les années 1990, la population canadienne qui, dans le passé, se tournait en priorité vers l’Europe lorsqu’elle s’intéressait aux événements à l’étranger, se considère désormais, elle‑même, sous un angle différent et envisage le monde d’un autre œil. Comme l’a dit l’ancien premier ministre Jean Chrétien : « Le Pacifique rétrécit, alors que l’Atlantique s’élargit! »

Article

Canadiens de l'Asie du Sud-Est (Asiatiques du Sud-Est)

L'immigration des Asiatiques du Sud-Est au Canada est assez récente; la majorité des immigrants y sont arrivés après 1974. L'Asie du Sud-Est est située au sud de la Chine et à l’est de l’Inde. Elle rassemble des nations pluriethniques qui ont une histoire, des structures et des pratiques sociales communes, ainsi qu’un système culturel qui reconnaît le pluralisme ethnique. L’Asie du Sud-Est comprend 11 pays : Brunéi Darussalam, le Cambodge, l'Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar (Birmanie), les Philippines, Singapour, la Thaïlande, le Timor oriental et le Viêt Nam. Dans l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011 (ENM), plus d’un million de Canadiens ont déclaré des origines de l’Asie du Sud-Est. Les Canadiens philippins sont les plus nombreux (662 600), suivis par les Canadiens d’origine vietnamienne (220 425), cambodgienne ou khmère (34 340), laotienne (22 090), indonésienne (18 125), thaïlandaise (15 080), malaisienne (14 165), birmane (7 845) et singapourienne (2 050). On trouve aussi au Canada des Asiatiques du Sud-Est appartenant au peuple Hmong (une minorité ethnique habitant les montagnes du sud de la Chine, le nord du Viêt Nam et le Laos) ainsi que plusieurs centaines de Chinois originaires du Viêt Nam, du Cambodge, du Laos et venus au Canada dans la foulée de la crise des réfugiés de la mer.

Article

Immigration au Canada

Les mouvements de populations qui quittent leur pays d'origine pour s'établir ailleurs est un aspect essentiel de l'histoire du Canada. Dans ce pays, l'immigration n'a jamais été un facteur de croissance démographique ordonnée. Elle a servi et sert toujours de catalyseur du progrès économique en plus de refléter les attitudes et les valeurs canadiennes. On l'a aussi assujettie, sans le moindre scrupule, aux propres intérêts économiques du pays et souvent à des politiques outrageusement discriminatoires sur les plans ethnique et racial.

Article

Musique serbe au Canada

Serbie. L'immigration au Canada d'habitants de cette partie occidentale de la Yougoslavie moderne commença de façon significative après la Deuxième Guerre mondiale. Vers 1986, quelque 12 970 Canadiens serbes vivaient et travaillaient dans les régions industrielles du sud de l'Ontario.

Article

Les orphelins de la famine en Irlande au Canada

Des milliers d’enfants se sont retrouvés orphelins durant la migration vers l’Amérique du Nord britannique des Irlandais victimes de la famine de 1847. Les pouvoirs publics, les organismes caritatifs privés et les représentants religieux ont tous joué un rôle pour faire face à cette crise. De nombreux orphelins ont été placés chez des parents ou au sein de familles irlandaises. Un nombre considérable d’entre eux ont également été pris en charge par des catholiques francophones du Canada-Est, et par des protestants anglophones au Nouveau-Brunswick. De nombreuses familles ont adopté les orphelins par charité, mais la plupart étaient motivées par l’arrivée d’une main-d’œuvre supplémentaire sur la ferme ou au foyer.

Article

La migration des enfants au Canada

La migration est une expérience unique pour un enfant et le Canada reçoit des enfants migrants des quatre coins du monde. Certains enfants viennent au pays à titre de mineurs non accompagnés et revendiquent le statut de réfugié, certains viennent seuls en attente d’être réunis avec leur famille, d’autres encore sont adoptés à l’international par des familles canadiennes.

Article

Loyalistes au Canada

On appelle loyalistes les colons américains, d’origines ethniques diverses, qui ont soutenu la cause britannique lors de la révolution américaine (1775-1783). Des dizaines de milliers de loyalistes immigrent en Amérique du Nord britannique, pendant et après la guerre de la révolution, donnant lieu à une importance croissance démographique et ayant une lourde influence, à la fois politique et culturelle, au sein de ce qui deviendrait plus tard le Canada.

Article

Refugiés LGBTQ+ au Canada

Les réfugiés de la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle, trans et queer (LGBTQ+) sont confrontés à de grands défis lorsqu’ils fuient la persécution subie dans leur pays d’origine et se présentent au Canada en quête de protection. De nombreux pays continuent de criminaliser et de poursuivre les membres de la communauté LGBTQ+. Le Canada s’inscrit comme un leader en matière de reconnaissance des demandes de statut de réfugié des membres de la communauté LGBTQ+ et de réinstallation des réfugiés fuyant la persécution basée sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre.