Naviguer "Peuples autochtones"

Article

Ditidaht

Résidant sur la côte ouest de l’île de Vancouver, la Première Nation des Ditidaht (dont le nom signifie « les gens le long du chemin » ou « les gens le long de la côte » dans leur langue) fait partie du groupe des nations nuu-chah-nulth. Aujourd’hui, le principal village ditidaht occupé en permanence est Malachan, près de la partie nord du lac Nitinat. En semptembre 2018, le gouvernement fédéral compte 781 membres inscrits de la nation ditidaht.

Article

Droits des Autochtones au Canada

En raison de la très grande diversité des Premières Nations, des Métis et des Inuits au Canada, les droits des Autochtones se prêtent mal aux généralisations. Toutefois, les droits des Autochtones sont des droits inhérents et collectifs issus de l’occupation du territoire que l’on appelle aujourd’hui le Canada, et des ordres sociaux en place avant l’arrivée des colons européens en Amérique du Nord. Pour beaucoup, le concept des droits autochtones se résume au droit à l’indépendance et à l’autodétermination en matière de gouvernance, de territoire, de ressources et de culture.

Article

Déné

Déné désigne un groupe culturel et linguistique étendu auquel appartiennent plusieurs communautés du nord du Canada et de l’Alaska jusqu’au sud-ouest des États-Unis. Au Canada, les Dénés – terme qui signifie « les gens » dans leur langue – désigne plusieurs Premières Nations, notamment les Dénésulines (Chipewyans), les Tlichos (Plats-côtés-de-chien) et les Dinjii Zhuh (Gwich’in). Les Dénés sont également parfois appelés Athapaskans ou Athabaskans. Selon le recensement de 2016, 27 430 personnes ont déclaré avoir une ascendance dénée.

Article

Dénésulines (Chipewyans)

Les Dénésulines (également appelés « Chipewyans ») sont des Autochtones de la région subarctique du Canada qui habitent au sein de communautés au Manitoba, en Saskatchewan, en Alberta et dans les Territoires du Nord-Ouest.

Article

Ehattesaht

Les Ehattesaht sont une Première Nation nuu-chah-nulth occupant un territoire d’une superficie de 660 km2 (66 000 hectares) sur la côte ouest de l’île de Vancouver. Constituant une des nations représentées par le Conseil tribal Nuu-chah-nulth, les Ehattesaht comptent 516 membres inscrits en septembre 2018.

Article

Elijah Harper

Elijah Harper, politicien oji-cri, consultant, analyste de programmes (né le 3 mars 1949 à Red Sucker Lake, au Manitoba, et décédé le 17 mai 2013 à Ottawa, en Ontario).

Article

Elsie Knott

Elsie Marie Knott (née Taylor), chef ojibwée, dirigeante communautaire, entrepreneuse (née le 20 septembre 1922 sur la réserve de Mud Lake [aujourd’hui la Première Nation de Curve Lake], en Ontario; décédée au même endroit le 3 décembre 1995). Elsie Knott a été la première femme à être élue chef d’une Première Nation au Canada, après qu’une modification de la Loi sur les Indiens a donné le droit de vote aux femmes autochtones, ainsi que le droit de participer au gouvernement des bandes, en 1951. Elle a été chef de sa Première Nation pendant 14 ans, de 1954 à 1962 et de 1970 à 1976, et s’est dévouée à la préservation de la langue ojibwée. Elle est connue pour son action communautaire et son appui à l’éducation.

Article

Esclaves

Des fouilles archéologiques portent à croire que la région des Esclaves est habitée depuis au moins 3000 ans av. J.-C. Avant l'arrivée des Européens, leur économie repose sur la pêche, la chasse au petit gibier, à l'orignal et au caribou, ainsi que sur la cueillette de baies.

Article

Excuses du gouvernement aux anciens élèves des pensionnats indiens

​Le 11 juin 2008, le premier ministre Stephen Harper a pris la parole dans la Chambre des communes pour offrir, au nom du gouvernement du Canada, des excuses aux peuples autochtones du Canada pour les abus, la souffrance et le déracinement culturel et générationnel qu’ont engendré les pensionnats, des institutions approuvées par le gouvernement et basées sur des politiques d’assimilation.

Article

Féminismes autochtones au Canada

À la base, les féminismes autochtones examinent la façon dont le genre et les conceptions du genre influencent la vie des peuples autochtones, historiquement et aujourd’hui. Les approches féministes autochtones remettent en question les stéréotypes sur les peuples autochtones, le genre et la sexualité, ainsi que la manière dont ils sont présentés en politique, dans la société et dans les médias. Les féminismes autochtones offrent des cadres d’apprentissage et de compréhension de ces questions et d’autres enjeux sans égard au sexe ou à l’origine ethnique d’une personne.

Article

Gabriel Dumont

Gabriel Dumont, chef métis (né en décembre 1837 dans la colonie de la rivière Rouge, décédé le 19 mai 1906 à Bellevue, en Saskatchewan.) Dumont, désireux de promouvoir la prospérité et l'indépendance de son peuple, joue un rôle politique d'importance au moment où les troupeaux de bisons se raréfient.

Article

Gitksans

Les Gitxsans (ou Gitksans), nom qui signifie « peuple de la brume de rivière », vivent le long de la rivière Skeena dans le nord-ouest de la Colombie-Britannique, dans les communautés d’Hazelton, Kispiox et Glen Vowell (Gitxsans de l’Est) et de Kitwanga, Kitwankool et Kitsegukla (Gitxsans de l’Ouest). Le recensement de 2016 dénombre 5 675 personnes d’ascendance gitxsane.

Article

Gravure inuite

Alors que la sculpture représente une activité viable pour la plupart des communautés inuites, l'art de l'estampe requiert des habiletés particulières et de l'équipement sophistiqué pour être concurrentiel sur le marché international.

Article

Gwich'in

Le terme Gwich’in, qui signifie « celui qui y habite » ou « l’habitant de », désigne les Autochtones de la nation dénée, qui parlent une langue athapascane et qui vivent dans le Nord-Ouest de l’Amérique du Nord. Ces communautés comprennent la nation Gwich’in, qui est souvent appelée Dinjii Zhuh. Les Gwich’in compteraient entre 7 000 et 9 000 représentants répartis dans diverses communautés de l’Alaska, du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest.

Article

Haisla (Kitamaat)

La bande actuelle des Haislas est constituée de deux groupes : les Kitamaats des chenaux d'amont Douglas et Devastation, et les Kitlopes du chenal Princess Royal et du canal Gardner, en Colombie-Britannique.

Article

Haïdas

Les Haïdas sont un peuple autochtone ayant traditionnellement occupé les criques et les anses côtières de l’archipel Haida Gwaii en Colombie Britannique. Lors du recensement de 2016, 501 personnes ont déclaré être d’ascendance haïda, tandis que 445 personnes ont indiqué être des locuteurs de la langue haïda.

Article

Heiltsuks (Bella Bellas)

Les Heiltsuk sont un peuple autochtone qui occupe une partie de la côte centrale de la Colombie-Britannique, près du détroit de Milbanke et du chenal Fisher. Historiquement, les Heiltsuk ont été appelés les Bella Bellas par les Européens; ce serait une forme anglicisée du nom d’un lieu situé près de la collectivité qui porte aujourd’hui le même nom. Dans le recensement de 2006, 1835 personnes ont déclaré avoir des ancêtres heiltsuk.