Naviguer "Droit et politique"

Article

William Lyon Mackenzie

William Lyon Mackenzie (né le 12 mars 1795 à Dundee, en Écosse, et décédé le 28 août 1861 à Toronto, en Ontario) est journaliste, homme politique, membre de l’Assemblée législative et premier maire de Toronto. Il est aussi l’un des dirigeants des Rébellions de 1837.

Article

Williams, James Miller

James Miller Williams, industriel et homme politique (Camden, N.J., 14 sept. 1818 -- Hamilton, Ont., 25 nov. 1890). Immigré au Canada en 1840, il prospère dans la construction de voitures et de wagons de chemin de fer à London et à Hamilton.

Article

Willis, John Walpole

John Walpole Willis, juge (Angl., 4 janv. 1793 -- Worcestershire, Angl., 10 sept. 1877). Willis arrive dans le Haut-Canada en 1827 et occupe la fonction de juge puîné à la Cour du Banc du Roi. Son attitude arrogante offense rapidement l'establishment politique.

Article

Winch, Ernest Edward

Ernest Edward Winch, syndicaliste et homme politique (Harlow, Angleterre, 22 mars 1879 -- Vancouver, 11 janv. 1957). Durant ses premières années d'adhésion aux mouvements ouvrier et socialiste de la Colombie-Britannique, Winch est un radical vigoureux et dogmatique.

Article

Wood, Henry Wise

Henry Wise Wood, cultivateur, chef de file du mouvement agricole (né sur une ferme, près de Monroe City, Missouri, 31 mai 1860 -- Calgary, 10 juin 1941). Issu d'une riche famille de propriétaires terriens dans le Missouri et au Texas, Wood se spécialise dans l'élevage dès son adolescence.

Article

Woodward, Charles

Charles Woodward, commerçant et politicien (comté de Wentworth, Canada-Ouest, 19 juill. 1842 -- Vancouver, 2 juin 1937). Il échoue d'abord comme agriculteur et ne fait guère fortune comme commerçant sur l'île de Manitoulin et à Thessalon, en Ontario.

Article

Wright, Alexander Whyte

Alexander Whyte Wright, journaliste, dirigeant syndical et politicien (Elmira, Ont., 17 déc. 1845 -- vers 1919). Après avoir tenté sa chance en affaires à quelques reprises dans le Sud-Ouest de l'Ontario, il devient journaliste et rédacteur en chef d'un journal dans les années 1870.

Article

Wrong, Humphrey Hume

Humphrey Hume Wrong, diplomate (Toronto, 10 sept. 1894 -- Ottawa, 24 janv. 1954). Petit-fils d'Edward BLAKE et fils de l'historien George WRONG, il grandit dans un milieu privilégié. Il étudie à l'U. de Toronto et est refusé comme recrue par le Corps expéditionnaire canadien parce qu'il est borgne.

Article

Young, John

John Young, homme d'affaires, journaliste et politicien (Falkirk, Écosse, 1er sept. 1773 -- Halifax, 6 oct. 1837). Young fait de brillantes études à l'U. de Glasgow et désire étudier la médecine. Comme son père refuse de le soutenir plus longtemps, il se tourne vers les affaires.

Article

Yvon Dumont

Yvon Dumont, C.M., O.M., chef métis et lieutenant-gouverneur du Manitoba (né le 21 janvier 1951 à Saint-Laurent, une communauté majoritairement métisse au nord-ouest de Winnipeg, au Manitoba). Dès l’adolescence, lorsque Yvon Dumont s’est impliqué dans la politique autochtone, il a occupé, tout au long de sa carrière, divers postes supérieurs au sein de la Fédération des Métis du Manitoba (FMM), du Conseil national des Autochtones du Canada (maintenant le Congrès des Peuples autochtones) et du Ralliement national des Métis (RNM). En tant que président du RNM en 1986, il a participé à la défaite de l’Accord de Charlottetown. Le 5 mars 1993, il est assermenté lieutenant-gouverneur du Manitoba, devenant par le fait même le premier Métis à occuper une fonction vice-royale dans l’histoire canadienne. En 2013, Yvon Dumont a obtenu gain de cause en portant en appel l’affaire Fédération des Métis du Manitoba c. Canada (portant sur les revendications territoriales) devant la Cour suprême du Canada. Cette affaire mène à la signature d’un protocole d’entente en mai 2016 entre le gouvernement canadien et la FMM pour « faire avancer les discussions exploratoires sur la réconciliation ». Depuis, Yvon Dumont a continué de se battre pour qu’on reconnaisse le peuple métis en tant que population autochtone distincte.

Article

de Grandpré, Albert Jean

Albert Jean de Grandpré, avocat, homme d'affaires (Montréal, 14 sept. 1921). Diplômé du Collège Jean-de-Brébeuf (B.A., 1940) et de l'U. McGill (BLC, 1943), il pratique le droit des assurances à Québec (1943-1966) avant d'entrer au service de Bell Canada à titre de conseiller général.

Article

Édouard-Raymond Fabre

Édouard-Raymond Fabre, libraire, politicien, maire de Montréal de 1849 à 1851, patriote (né le 15 septembre 1799 à Montréal, au Bas-Canada ; décédé le 16 juillet 1854 à Montréal, au Canada-Est). Connu comme le « premier vrai libraire du Bas-Canada », Fabre tient une librairie qui, en plus d’offrir à ses clients une variété de livres et de produits, sert également de lieu de rencontre aux Patriotes. Lui-même un Patriote dévoué, il joue un rôle important dans la création de la Maison canadienne de commerce et de la Banque du peuple, ainsi que dans la survie de La Minerve et du Vindicator and Canadien Advertiser. Après les rébellions de 1837-1838, Fabre aide à garantir le retour d’exilés politique au Bas-Canada, notamment Louis-Joseph Papineau, et devient maire de Montréal en 1849 jusqu’en 1851.