Naviguer "Peuples autochtones"

Article

Maquinna

Maquinna, ou Mukwina, signifiant « possesseur de cristaux de roche », chef nootka (actif entre 1778 et 1795?). Il est le chef hiérarchique du groupe moachat des Indiens du détroit de Nootka, sur la côte Ouest de l'île de Vancouver au cours des premières années de leur contact avec les Européens.

Article

McKay, James

James McKay, politicien métis manitobain, interprète, guide, commerçant de fourrure et commis et maître de postes à la Compagnie de la Baie d’Hudson (né le 5 février 1828 à Edmonton House, en Alberta ; décédé le 2 décembre 1879 à St. James, au Manitoba). Membre du conseil d’Assiniboine (de 1868 à 1869), James McKay a joué un rôle de modérateur durant la rébellion de la rivière Rouge. Il sert également le Manitoba à titre de président du conseil exécutif, de président du conseil législatif et de ministre de l’Agriculture, en plus de siéger au conseil des Territoires du Nord-Ouest de 1873 à 1875. Habile locuteur de plusieurs langues autochtones, James McKay s’est impliqué dans les négociations des Traités nos 1, 2 et 3 au début des années 1870. À titre de commissionnaire pour les Traités nos 5 et 6, il a ajouté des dispositions pour aider les peuples autochtones à obtenir des fournitures médicales dans l’éventualité d’épidémies et de famines, mais aussi pour faciliter leur nouvelle vie sur les réserves. La vie et la carrière de James McKay illustrent les tentatives des chefs métis, tant en commerce qu’en politique, de s’adapter aux changements rapides survenus dans la foulée de la Confédération.

Article

Mistahimaskwa (Big Bear)

Mistahimaskwa (Big Bear), chef des Cris des Plaines (né près de Fort Carlton, en Saskatchewan; décédé le 17 janvier 1888 sur la réserve de Little Pine, en Saskatchewan). Mistahimaskwa est connu pour avoir refusé de signer le Traité no 6 en 1876 et pour le rôle de sa bande dans des conflits violents relatifs à la Rébellion du Nord-Ouestde 1885.

Article

Monkman, Alexander

Alex Monkman est un fervent défenseur des routes menant à Grande Prairie. Au début des années 1920, ses compagnons et lui découvrent un col plus bas que le Col Yellowhead traversant les Rocheuses.

Article

Peter Bastonnais Pangman

Bastonnais Pangman, chef métis et chasseur de bison (rivière Saskatchewan Nord, 1778), fils du commerçant de fourrures Peter Pangman et d'une mère crie. Chasseur doué, il aide à approvisionner en viande de bison la colonie fondée par lord Selkirk en 1812-1813.

Article

Pré-Dorset, culture

La culture pré-Dorset (de l'an 2000 à l'an 500 av. J.-C.) représente la première présence des Paléo-inuits en Amérique du Nord arctique. Ce peuple, probablement lié sur les plans biologique et culturel aux INUITS, semble être venu de Sibérie par le détroit de Béring peu avant l'an 2000 av. J.-C.

Article

Red Crow

Red Crow, guerrier, artisan de la paix, chef kainai (né vers 1830 à proximité du point de confluence entre les rivières St. Mary’s et Oldman en Alberta; décédé le 28 août 1900 près de la rivière Belly, sur la réserve Blood, en Alberta).

Article

Red Jacket

La Révolution américaine sème la division au sein de la Confédération iroquoise. Les Oneidas et les Tuscaroras se rangent du côté des pionniers américains, tandis que les Mohawks, les Onondagas, les Cayugas et les Senecas appuient les Britanniques.

Article

Shawnadithit

Shawnadithit (également connue sous le nom Nance ou Nancy April), la dernière des Béothuks (née entre 1800 et 1806 dans ce qui est aujourd’hui Terre-Neuve; décédée le 6 juin 1829 à St. John’s). Les témoignages de Shawnadithit sur la culture béothuque continuent de façonner notre compréhension moderne de son peuple. En 2007, le gouvernement fédéral a annoncé l’installation d’une plaque de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada reconnaissant l’importance de Shawnadithit dans l’histoire du Canada.

Article

Sinnisiak

Sinnisiak (mort v. 1930) et Uluksuk (mort en 1924), chasseurs inuits de la région de Coppermine dans les Territoires du Nord-Ouest, ils sont les premiers Inuits jugés pour meurtre en vertu de la loi canadienne.

Article

Sitting Bull

Sitting Bull (Tatanka Iyotake, signifie littéralement en lakota « bison qui s’assoit ») est un chef sioux d’une tribu nommée Hunkpapa Lakota (né en 1831; mort le 15 décembre 1890 dans la réserve de Standing Rock, Dakota du Sud). Sitting Bull dirige la résistance des Dakotas (Sioux) contre l’incursion américaine dans leur territoire traditionnel. Après la plus célèbre bataille à Little Big Horn, dans laquelle les forces du général George Custer sont complètement anéanties, Sitting Bull quitte les États-Unis pour les collines du Cyprès en Saskatchewan. Sitting Bull symbolise le conflit entre les colons et la culture autochtone par rapport au mode de vie, aux terres et aux ressources.

Article

Tenskwatawa (Le Prophète)

Tenskwatawa (le Prophète), personnalité religieuse shawnee (né Lalawethika en territoire shawnee près des Grands Lacs, 1775; mort à Prophetstown, près de Kansas City, Missouri, 1836). Tenkswatawa était le fils de Puckeshinewa, un chef de guerre shawnee et de Methoatake, une creek.

Article

Thunderchild (Peyasiw-Awasis)

Thunderchild (connu comme Peyasiw-Awasis ou Kapitikow, Cri pour « celui qui fait du bruit »), chef des Cris des Plaines (né en 1849, probablement le long de la rivière Saskatchewan Sud; décédé le 29 juin 1927 dans la réserve de Thunderchild, en Saskatchewan). Le chef Thunderchild est signataire du Traité no 6 en 1879. Il est un ardent défenseur des droits issus de traités et des terres autochtones, ainsi que des modes de vie traditionnels des Cris. Thunderchild soutient le droit de chaque réserve des Plaines canadiennes d’avoir son école.

Article

Tom Longboat

Thomas Charles Longboat, coureur de fond (né le 4 juillet 1886 à Ohsweken, réserve des Six-Nations de la rivière Grand, Ontario; décédé le 9 janvier 1949). Tom Longboat, dont le nom haudenosaunee est Cogwagee, est un coureur de fond onondaga provenant de la réserve des Six-Nations de la rivière Grand, près de Brantford en Ontario. Son aptitude à dominer n’importe quelle course et ses sprints finals spectaculaires font de lui l’un des athlètes les plus célèbres de la période précédant la Première Guerre mondiale.