Naviguer "Armées"

Afficher 101-120 de 198 résultats
Article

John Graves Simcoe

John Graves Simcoe, officier militaire, lieutenant-gouverneur du Haut-Canada (né le 25 février 1752 à Cotterstock, Angleterre ; décédé le 26 octobre 1806 à Exeter, Angleterre). Simcoe a été officier de l’armée britannique pendant la Révolution américaine, mais il est mieux connu au Canada en tant que premier lieutenant-gouverneur de la nouvelle colonie britannique du Haut-Canada, qui deviendra plus tard l’Ontario.

Article

John Keane

John Keane, officier de l'armée britannique, figure militaire de la GUERRE DE 1812 (né à Belmont, Irlande, le 6 février 1781; mort à Burton Lodge, Hampshire, Angleterre, le 26 août 1844).

Article

John Lambert

John Lambert, officier de l'armée britannique, figure militaire de la GUERRE DE 1812 (né en 1772; mort à Weston House, Thames Ditton, Surrey, Angleterre, le 14 septembre 1847). Fils d'un officier de marine, John Lambert est nommé porte étendard du 1er Corps de gardes en 1791.

Article

John McCrae

John McCrae, médecin, poète et militaire (Guelph, Ont., 30 nov. 1872 -- Boulogne, France, 28 janv. 1918). John McCrae est l'auteur du poème « In Flanders Fields », traduit sous le titre « Au champ d'honneur », l'un des poèmes de guerre les plus influents de tous les temps, les vers les plus connus de la première guerre mondiale.

Article

John McCrae

John McCrae, soldat, médecin, poète (né le 30 novembre 1872 à Guelph, en Ontario; décédé le 28 janvier 1918 à Wimereux, en France). Pathologiste et médecin militaire de renom, le lieutenant‑colonel John McCrae était aussi poète. Il est l’auteur du fameux In Flanders Fields(traduit en français sous le titre Au champ d’honneur) l’un des plus célèbres poèmes de la Première Guerre mondiale.

Article

John Parker Boyd

John Parker Boyd, soldat et mercenaire américain (né à Newburyport, Massachusetts, le 21 décembre 1764; mort à Boston, Massachusetts, le 4 octobre 1830). John Boyd mena une vie mouvementée et prit part notamment à l'une des plus sanglantes batailles de la GUERRE DE 1812.

Article

John Vincent

John Vincent, officier de carrière de l'armée britannique (né en 1764 en Irlande; mort le 21 janvier 1848 à Londres, Angleterre).

Article

Johnson, sir John

Sir John Johnson, soldat, loyaliste et fonctionnaire (Mohawk Valley, N.Y., 5 nov. 1742 -- Mont Johnson, près de Montréal, 4 janv. 1830). Fils de sir William JOHNSON, il hérite de l'immense domaine familial dans la vallée de la Mohawk.

Article

Joseph Wanton Morrison

Joseph Wanton Morrison, officier de l'armée britannique et commandant d'unité, figure militaire de la GUERRE DE 1812 (né à New York, NY le 4 mai 1783; mort en mer le 15 février 1826).

Article

Kempt, sir James

Sir James Kempt, soldat et administrateur colonial (Édimbourg, Écosse, 1764 -- Londres, Angl., 20 déc. 1854). Dans l'armée britannique, il est successivement lieutenant (1784), capitaine (1794) et major (1803).

Article

Lawrence, Charles

Charles Lawrence, officier de l'armée et gouverneur de la Nouvelle-Écosse (Angl., v. 1709 -- Halifax, 19 oct. 1760). Bien qu'il n'ait jamais bénéficié de l'appui de personnes influentes, Lawrence mène une carrière couronnée de succès.

Article

Leckie, John Edwards

John Edwards Leckie, surnommé « Jack », soldat, ingénieur minier et explorateur (Acton Vale, Qc, 19 févr. 1872 -- Port Hope, Ont., 7 août 1950). Il est surtout connu pour ses travaux de génie civil et de recherche dans la région de la baie d'Hudson. Il étudie à l'U.

Article

Leo Clarke, V.C.

​Lionel B. (Leo) Clarke, soldat, arpenteur ferroviaire, récipiendaire de la Croix de Victoria (né le 1er décembre 1892 à Waterdown en Ontario; décédé le 19 octobre 1916 en France). Durant la Première Guerre mondiale, le caporal Leo Clarke est l’un des trois soldats, habitant tous la même rue à Winnipeg, à recevoir la Croix de Victoria (V.C.), la plus haute distinction récompensant des actes de bravoure accomplis par des militaires au service de l’Empire britannique. Un tel tour de force – trois hommes habitant la même rue, en l’occurrence la rue Pine à Winnipeg rebaptisée chemin Valour en leur honneur, décorés de la V.C. – n’a jamais été réalisé nulle part ailleurs dans tout l’Empire britannique.

Article

Les peuples autochtones et la première guerre mondiale

Les soldats, infirmières et civils ordinaires autochtones ont apporté une contribution majeure à l’effort de guerre du Canada au cours de la Première Guerre mondiale. Plus de 4000 soldats des Premières Nations ont combattu pour le Canada pendant la guerre, selon les registres officiels du ministère des Affaires indiennes (voir Ministères fédéraux des Affaires autochtones et du Nord). De plus, des milliers d’autres Indiens, Inuits et Métis non inscrits se sont enrôlés sans que leur identité autochtone soit officiellement reconnue. Plus de 50 soldats autochtones ont été décorés pour leur bravoure au combat, dont le soldat anishinabé (ojibwé) Francis Pegahmagabow, le soldat inuit John Shiwak et le soldat métis Henry Norwest.

Article

Les peuples autochtones et la seconde guerre mondiale

En 1939, le Canada s’est retrouvé en guerre pour la deuxième fois en une génération. Comme pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918), des milliers de soldats et d’infirmières autochtones se sont portés volontaires pour l’effort de guerre au pays et à l’étranger, servant avec distinction dans l’armée, la marine et la force aérienne canadiennes. Au moins 3090 soldats des Premières Nations se sont enrôlés dans l’armée canadienne pendant la Deuxième Guerre mondiale, et des milliers d’autres Métis, Inuits et Indiens non inscrits ont servi sans que leur identité autochtone soit officiellement reconnue.

Article

Lessard, François-Louis

François-Louis Lessard, officier de l'armée (Québec, 9 déc. 1860 -- Meadowvale, Ont., 7 août 1927). Il sert dans des unités de milice locale avant de se joindre à la Quebec Garrison Artillery en 1880.