Naviguer "Force navale"

Afficher 1-20 de 85 résultats
Article

Adelaide Sinclair

Adelaide Sinclair, O.C., O.B.E., officière navale et fonctionnaire (née le 16 janvier 1900 à Toronto, en Ontario; décédée le 19 novembre 1982 à Ottawa, en Ontario). Adelaide Sinclair a été la première directrice canadienne du Service féminin de la Marine royale du Canada (1943-1946). Après la Deuxième Guerre mondiale, elle est devenue la déléguée canadienne de l’UNICEF. Elle a occupé le poste de directrice adjointe des programmes de l’UNICEF de 1957 à 1967.

Article

Alex Polowin (Source primaire)

Alex Polowin était un Canadien de d’origines lituanien et juif qui a servi dans la Marine royale canadienne à bord le NCSM Huron, un contre-torpilleur de classe tribal. Polowin décrit l'escorte des convois à Murmansk pour fournir les soviétiques, chasser le navire de guerre Scharnhorst, et appuyer l’invasion de la Normandie en 1944. Écoutez Polowin qui décrit ses motivations pour s’engager dans la marine et les opérations auxquelles il a participé.

Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Alexander Cochrane

Issu d'une famille fière de son héritage naval, Cochrane se lance très jeune dans une carrière au sein de la Marine royale. Fait lieutenant en 1778, il est officier des transmissions pendant l'attaque contre la flotte française, au large des côtes de la Martinique en 1780, où il est blessé.

Article

Andrew Kurn “Andy” Wong (Source primaire)

« Il m’a dit avoir remarqué que j’étais Canadien. J’ai confirmé et il m’a demandé ce que je pensais des navires américains. Je lui ai dit que c’étaient de petits châteaux par rapport aux nôtres. »

Pour le témoignage complet de M. Wong, veuillez consulter en bas.


Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Beatrice Mary Geary (née Shreiber) (Source primaire)

« Jamais les femmes n’avaient exécuté ce genre de tâches, et nous voulions faire nos preuves. Je crois que c’était en partie pour ça. Et les hommes acceptaient notre présence. »

Pour le témoignage complet de Mme Geary, veuillez consulter en bas.


Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Bill Ronald Benjamin Courage (source primaire)

« Vont-ils se comporter comme des fanatiques ? Est-ce qu’ils nous haïssent encore ? Et vont-ils nous torpiller, maintenant, alors que la guerre est terminée ? »

Pour le témoignage complet de M. Courage, veuillez consulter en bas.


Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Bonnie Henry

Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la Colombie‑Britannique (2018 à ce jour), épidémiologiste, médecin (née en 1965, à Charlottetown, à l’Île‑du‑Prince‑Édouard). La docteure Bonnie Henry est surtout connue pour avoir dirigé la réponse de la Colombie‑Britannique à la pandémie de COVID‑19. Elle a également travaillé à l’éradication de la polio et à la limitation des effets du virus Ebola et du SRAS. Médecin de famille, elle est spécialisée en médecine préventive. Elle est la première femme à occuper le poste de médecin hygiéniste en chef de la Colombie‑Britannique.

Cliquez ici pour consulter les définitions des termes clés utilisés dans cet article.

Article

Cadets

En temps de guerre ou de menace de guerre, l'intérêt public s'enthousiasme pour la formation militaire de la jeunesse canadienne; toutefois, en temps de paix, cet enthousiasme s'évanouit.

Article

Carol Elizabeth Duffus (Source primaire)

« Et c’est probablement la raison pour laquelle on m’a promue au poste de responsable d’entraînement des officiers, parce qu’on me respectait et j’avais une bonne maîtrise de mon travail, et je savais pourquoi j’étais là. »

Pour le témoignage complet de Mme. Duffus, veuillez consulter en bas.


Carol Elizabeth Duffus a été officière d’état-major et agente d’entraînement d’officiers et de tableau tactique dans le Service féminin de la Marine royale du Canada (WRCNS) pendant la Deuxième Guerre mondiale. Des femmes telles que Carol Duffus ont apporté une contribution importante à l’effort de guerre, en pavant la voie pour que les générations futures de femmes se joignent aux Forces armées canadiennes. Écoutez le témoignage de première main de Carol Duffus sur son expérience.

Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Casques bleus canadiens au Rwanda

De 1993 à 1995, le Canada a été l’un des plus importants participants à une série d’opérations de maintien de la paix des Nations Unies dans la nation africaine du Rwanda. Malgré tout, la Mission des Nations Unies pour l’assistance au Rwanda (MINUAR), dirigée par le major général canadien Roméo Dallaire, n’a rien pu faire pour prévenir l’assassinat de quelque 800 000 Rwandais en 1994. Suivant le génocide, un nouveau contingent de troupes canadiennes est retourné au Rwanda dans le cadre de MINUAR II, dont la tâche est de restaurer l’ordre au pays et de venir en aide à la population dévastée. Des centaines de soldats canadiens, dont Roméo Dallaire, sont revenus du Rwanda traumatisés par ce qu’ils y ont vu.

Article

Casques bleus canadiens dans les Balkans

De 1991 à aujourd’hui, des membres des Forces armées canadiennes (FAC) et de la police civile, dont la Gendarmerie royale du Canada (GRC), ont servi dans le cadre d’opérations de maintien de la paix dans la région des Balkans. Leur mission a été de restaurer l’ordre et la sécurité suivant la chute de la République fédérale de Yougoslavie. Près que 40 000 Canadiens ont servi dans les Balkans, et 23 membres des FAC sont décédés dans le cadre de leurs fonctions.

Article

Casques bleus canadiens en Haïti

Depuis 1990, des Casques bleus provenant des Forces armées canadiennes (FAC) et des forces policières civiles, dont la Gendarmerie royale du Canada (GRC), ont servi en Haïti dans une foule de missions de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Le but de ces missions est d’aider à éradiquer la violence interne et l’instabilité civile qui accablent le pays depuis des années, ainsi que de protéger les droits de la personne et de renforcer les systèmes judiciaire et policier.

Article

Casques bleus canadiens en Somalie

En 1992, le Canada a contribué des forces militaires à l’UNITAF, une mission humanitaire des Nations Unies dans la nation africaine de la Somalie. La mission a été entravée par le fait que certaines des factions belligérantes du conflit somalien ont attaqué les forces internationales qui tentaient de rétablir l’ordre et de livrer de la nourriture à la population affamée. L’effort canadien a également été assombri par le meurtre d’un adolescent somalien par des troupes canadiennes. Le crime et son présumé camouflage par des fonctionnaires de la Défense à Ottawa sont devenus l’un des scandales les plus infâmes de l’histoire du Canada.

Article

Edison Yeadon (Source primaire)

« Les sous-marins allemands n’aiment pas le mauvais temps mais nous on aime ça parce que ça les maintient dans les profondeurs. »

Pour le témoignage complet de M. Yeadon, veuillez consulter en bas.


Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.