L'Encyclopédie canadienne

La présente version de l’Encyclopédie canadienne, lancée sous forme interactive numériqueen octobre 2013, représente la nouvelle génération d’un projet qui jouit d’un héritage unique. Depuis le lancement de la première édition de l’encyclopédie en 1985, la population canadienne peut dire qu’elle a sa propre encyclopédie nationale, ce qui n’est pas le cas de bien d’autres nations. L’idée de couvrir tous les domaines de connaissance ou tous les aspects d’un sujet en un seul document remonte à 1728, en Angleterre. Toutefois, une édition nationale bilingue créée par la population, pour la population et à propos de la population d’un seul et même pays, décrivant ses grands événements, sa culture, son histoire et ses paysages, n’est pas chose commune.

En offrant à la population canadienne et aux personnes d’autres nationalités l’occasion de consulter des informations exactes et à jour concernant notre peuple et notre pays, l’Encyclopédie canadienne joue un rôle essentiel et ce, même avec le passage de la version manuscrite à la version sur CD-ROM et, maintenant, à la version en ligne. La première édition, dirigée par l’éditeur Mel Hurtig et le rédacteur en chef James Marsh, est, aux yeux de Hurtig, le plus grand projet d’édition dans l’histoire du Canada, et avec raison. Le projet compte trois millions de mots en trois volumes et réunit plus de 2 500 collaborateurs et plus de 9 000 articles. Il s’avère un succès immédiat. Le nombre déjà impressionnant de 154 000 exemplaires publiés pour la première édition doit être augmenté à 463 500 exemplaires pour répondre à la demande. La seconde édition, en 1988, rajoute 500 000 mots. Deux ans plus tard, une Encyclopédie junior, en anglais seulement, est publiée en cinq volumes. En 1991, la maison d’édition McClelland & Stewart, établie à Toronto, achète les droits de l’Encyclopédie et huit ans après, Avie Bennett, le président de M&S et éminent philanthrope transfère les droits d’auteur à la Fondation Historica, qu’il préside aussi (la fondation est l’un des précurseurs de l’organisation actuelle qui s’occupe de l’encyclopédie, appelée Historica Canada). En 2003, l’Encyclopédie ajoute à son contenu l’Encyclopédie de la musique du Canada, qui inclutprès de 3 000 articles et 500 illustrations.

Aujourd’hui, le nombre d’articles aux faits vérifiés dans l’Encyclopédie, soit plus de 19 500 en français et en anglais, est environ quatre fois plus élevé que celui de l’édition originale et ne cesse d’augmenter (près de 60 articles sont rédigés et révisés chaque mois). La liste, qui rassemble plus de 5 000 collaborateurs, inclut David Suzuki, Margaret Atwood, Piers Handling, Daniel Latouche, le regretté Pierre Berton et Marc Laurendeau.

Depuis sa mise en ligne, en 2001 l’Encyclopédie est disponible gratuitement pour toute personne qui a accès à Internet. Le site reçoit plus de 11 millions de visiteurs par an, soit 25 millions de pages consultées. L’Encyclopédie contient plus de 30 000 éléments multimédias, y compris des images, des cartes, des jeux et des extraits audio et vidéo. La composante multimédia est encore plus présente par l’entremise d’achats et de partenariats avec Maclean’s et La presse canadienne. Les éléments interactifs incluent des expositions organisées autour du contenu, des calendriers interactifs, des mises à jour immédiates concernant d’importants événements et un plan du contenu du site, généré par les utilisateurs, ce qui permet à chaque membre de la population canadienne de raconter son histoire. Le site offre aussi un nouveau centre d’apprentissage à l’intention des professeurs et des parents contenant des ressources pédagogiques, des questionnaires et des guides d’étude thématiques.

L’Encyclopédie appartient en quelque sorte à toute la population canadienne. Toutefois, son succès est attribuable à un certain nombre de personnes et d’institutions, y compris à son éditeur, Mel Hurtig, à la générosité et à l’engagement d’Avie Bennett, à la direction de James Marsh en matière de rédaction et de révision, jusqu’à son départ à la retraite en mars 2013 (il est maintenant rédacteur émérite), à l’assistance du gouvernement de Peter Lougheed en Alberta, qui a fourni les fonds nécessaires à la publication de la première édition et au soutien du ministère fédéral du Patrimoine canadien, dirigé par la ministre Mélanie Joly. Les éléments améliorés et le contenu de la présente édition sont le travail du personnel et des collaborateurs oeuvrant sous la direction de la rédactrice en chef, Davida Aronovitch et de la stratégiste du Web et des nouveaux médias, Chantal Gagnon. Nous vous invitons à nous transmettre vos commentaires, vos idées et vos contributions.

Anthony Wilson-Smith, Éditeur

Appel aux contributeurs

Nous cherchons des auteurs et des chercheurs à la fine pointe de leurs domaines pour présenter les histoires, les personnes et les idées canadiennes qui comptent le plus.

Répondez à notre appel

Notre équipe

Anthony Wilson-Smith

Éditeur

Anthony Wilson‑Smith s’est joint à l’organisme en 2012, après une longue carrière en journalisme, suivie de postes de cadre supérieur pour une société d’État et l'une des plus grandes institutions financières du Canada. En tant que journaliste, il a exercé les fonctions d'auteur, de chroniqueur, de correspondant à l'étranger et de rédacteur d'une publication nationale de nouvelles, puis a été conférencier. Il a également prononcé de nombreuses conférences d'un océan à l'autre. À titre de commentateur politique et social, il a fait des apparitions sur plusieurs chaînes de télévision et stations de radio à l'échelle nationale et internationale, ce qu’il continue d’ailleurs à faire. Originaire de Montréal, Anthony a travaillé dans plus de 35 pays, ainsi que dans l'ensemble des provinces et des territoires du Canada, puis a acquis de l’expérience auprès des organismes à but non lucratif en devenant bénévole pour plusieurs organismes nationaux. À titre de président et chef de la direction de Historica Canada, il dirige l'organisme, supervise ses activités et, avec l’aide du conseil d’administration, détermine sa vision stratégique.

Bronwyn Graves

Rédactrice en chef

Rédactrice en chef de L’Encyclopédie canadienne et directrice de l’éducation et des programmes chez Historica Canada, Bronwyn Graves s’appuie sur ses expériences de professeure d’histoire pour créer des programmes éducatifs visant à inspirer les Canadiennes et les Canadiens à porter un regard critique sur l’histoire de leur pays. Bronwyn Graves est titulaire d’un baccalauréat spécialisé de l’Université de Toronto, d’une licence en éducation de l’OISE/Université de Toronto et d’une maîtrise en langues médiévales et modernes de l’Université d’Oxford.

Chantal Gagnon

Gestionnaire du web et des nouveaux médias

Chantal Gagnon travaille pour Historica Canada depuis 2007, lorsqu’elle a assumé les fonctions de supervision des communications externes. Peu de temps après, elle a pris en main la gestion du web et des stratégies liées aux nouveaux médias, et elle est depuis aussi devenue responsable de la supervision de plusieurs aspects liés à L'Encyclopédie canadienne. Chantal possède un baccalauréat spécialisé en études canadiennes de l'Université de Toronto, ainsi qu’une maîtrise en journalisme et nouveaux médias. Chantal se décrit comme une « lectrice vorace » et elle est une internaute motivée par la curiosité et fascinée par les possibilités qu’offrent la technologie et les nouveaux médias. Parmi ses œuvres canadiennes préférées, on retrouve Paul en Finlande de Yann MartelPilgrim de Timothy Findley et l'ensemble des œuvres (de fiction et de non-fiction) de l'incomparable Will Ferguson

Eli Yarhi

Directeur de la rédaction

Eli est directeur de la rédaction, il s’est d’abord joint à l’équipe de L’Encyclopédie canadienne comme adjoint à la rédaction en 2013. Depuis ce temps, il a travaillé comme rédacteur des projets spéciaux, couvrant les moments phares de l’histoire canadienne, puis comme rédacteur de l’industrie et du droit. Il a couvert un large éventail de sujets canadiens, mais demeure dévoué à trouver des histoires au sujet des gens, des endroits et des choses du Canada.

Tiana Trudell

Agente de marketing et de sensibilisation

Tiana est agente de marketing et de sensibilisation. Elle possède un baccalauréat spécialisé bilingue en histoire du Collège Glendon. Avant de se joindre à L’Encyclopédie canadienne, elle a travaillé dans le domaine de l’éducation et pour le Défi de la citoyenneté de Historica Canada. Lectrice avide et amatrice de jeux-questionnaires, elle a toujours un fait intéressant ou une anecdote historique à partager.

Andrew McIntosh

Rédacteur principal - Histoire, arts et culture

Andrew McIntosh  occupe la fonction de rédacteur pour tous les articles sur les arts, culture et l'histoire de L’Encyclopédie canadienne. Il a étudié l’histoire canadienne à la UBC et détient une maîtrise en Film and Media Studies de la University of North Texas. Il a travaillé comme auteur, rédacteur et consultant de la programmation au Festival international du film de Toronto (TIFF), où il a aussi supervisé L’Encyclopédie canadienne du film. Il a aussi été programmeur pour le festival international du film documentaire Hot Docs. Il a beaucoup écrit pour les magazines Montage et POV a travaillé comme recherchiste et producteur pour plusieurs séries documentaires diffusées sur les ondes de History Television, TSN et CBC. 

Celine Cooper

Rédactrice – Politique

Celine Cooper est rédactrice pour les politiques. Ancienne chroniqueuse au Montreal Gazette, elle a travaillé à la croisée des chemins du savoir, des politiques publiques et du journalisme pendant plus de quinze ans. Ses écrits peuvent être trouvés dans une multitude de publications, dont Open Canada, Policy Options, Next City et The World Today, et elle a fait plusieurs apparitions au Québec, à la télévision et dans les émissions d’affaires publiques à la radio, en tant qu’analyste politique bilingue. Celine est présidente du conseil d’administration de la bibliothèque Fraser-Hickson. Elle détient un diplôme de la Queen’s University et de la York University, puis travaille comme instructrice à l’École des affaires publiques et communautaires de l’Université Concordia. Parmi ses sujets de recherche, on compte les villes, la politique canadienne, les langues officielles, le multiculturalisme, l’immigration et les relations Canada/Québec. 

Dana Amarascu

Coordonnatrice de la traduction

Dana détient un baccalauréat en traduction (l’anglais vers le français) et une maîtrise en traductologie du Collège Glendon. Depuis 2013, elle traduit des textes pour des organismes à but non lucratif. Parlant couramment l'anglais, le français et le roumain, elle peut également suivre une conversation animée en italien. Dana aime explorer des sujets liés au transfert du savoir à travers les cultures et les sociétés, au multiculturalisme, au déplacement et à l’identité. En 2016, Dana a participé à l’exposition de Glendon sur la mise en récit des objets en exil lors du colloque du programme d’études supérieures en traductologie. En dehors du travail, Dana a des intérêts divers, y compris le tennis, la poésie et la photographie.

Erin James-Abra

Rédactrice - Nature et géographie

Avant de se joindre à l'équipe de L'Encyclopédie canadienne, Erin James-Abra a travaillé comme recherchiste pour le Dr Brian Goldman, animateur de l'émission White Coat, Black Art à CBC Radio. Erin est titulaire d'un baccalauréat ès arts de l'Université de Toronto et d'une maîtrise en journalisme de l'Université Ryerson. Douglas Coupland est son romancier canadien préféré. Elle apprécie son esprit, son humour et sa synthèse de la culture moderne.

Harrison Panabaker

Gestionnaire adjointe, web et nouveaux medias

Harrison s’est joint à l’équipe de L’Encyclopédie canadienne en 2016, travaillant sur toutes les choses reliées au web. Il a obtenu un B.A. de la Western University, où il a étudié l’histoire, les communications et les sciences humaines numériques. Il s’intéresse à l’histoire sociale et à l’histoire culturelle, et à l’utilisation de la technologie pour rendre l’étude de l’histoire aussi accessible et engageante que possible.

Michelle Filice

Rédactrice – Peuples autochtones

Michelle a obtenu un doctorat en histoire canadienne à l’Université Wilfrid Laurier et était boursière postdoctorante au Laurier Centre for Military Strategic and Disarmament Studies. Avant de se joindre à l’équipe de L’Encyclopédie canadienne, Michelle était conférencière à l’Université Wilfrid Laurier et coordinatrice de programme pour l’Archive du Projet Mémoire. Parmi les sujets de recherche qui l’intéressent, on retrouve l’histoire de la médecine, la guerre et la société, ainsi que les études autochtones.

Nathan Baker

Rédacteur– Science et industrie

Nathan travaille au sein de l’équipe de L’Encyclopédie canadienne depuis 2015, d’abord comme coordinateur éditorial puis comme rédacteur. Dans les domaines de l’édition et des organismes à but non lucratif, Nathan a auparavant travaillé comme traducteur, réviseur, coordinateur des adhésions et stagiaire chez un éditeur indépendant. Il a étudié la littérature anglaise à l’Université McGill ainsi que la traduction du français vers l’anglais au Collège Glendon. Plusieurs de ses poèmes et traductions ont été publiés dans CV2, Eighteen Bridges et PRISM international.

Tabitha Marshall

Rédactrice – Communautés

Tabitha Marshall est rédactrice au sein de L’Encyclopédie canadienne depuis 2013. Elle est titulaire d’un doctorat en histoire de la McMaster University, où elle s’est concentrée sur la relation entre la guerre et la santé au XVIIIe siècle. Parmi les sujets de recherche qui l’intéressent, on retrouve l’histoire militaire, l’histoire de la médecine et des sciences ainsi que l’histoire des sports.