Naviguer "Application de la loi"

Article

Fitzgerald, Francis Joseph

Francis Joseph Fitzgerald, inspecteur de la Royale gendarmerie à cheval du Nord-Ouest (Halifax, 12 avril 1869 -- Yn., févr. 1911). Il s'enrôle dans la POLICE À CHEVAL DU NORD-OUEST en 1888 et y passe la majeure partie de sa carrière.

Article

Foster, Edward

Edward Foster, policier, pionnier de la dactyloscopie (près de Stittsville, Ont., 14 nov. 1863 -- Ottawa, 21 janv. 1956). Foster entre dans la POLICE DU DOMINION comme simple gendarme, en 1890. Pendant sa visite de l'Exposition universelle de St.

Article

Gilbert McMicken

Gilbert McMicken, homme d’affaires, homme politique, magistrat et commissaire de police (né le 13 octobre 1813 à Glenluce, dans le comté du Wigtonshire, en Écosse; décédé le 6 mars 1891 à Winnipeg, au Manitoba). Gilbert McMicken a dirigé le Western Frontier Constabulary, premier service secret du Canada, mis sur pied en 1864 dans le contexte de la guerre de Sécession aux États-Unis. Il a également occupé le poste de premier commissaire de la Police du Dominion, premier corps de police fédérale du Canada et précurseur de la GRC, créée en 1868 à la suite de l’assassinat de Thomas D’Arcy McGee. Gilbert McMicken a également servi au sein du gouvernement municipal de Niagara et siégé à l’Assemblée législative de la Province du Canada (de 1858 à 1861) et à l’Assemblée législative du Manitoba.

Article

Irvine, Acheson Gosford

Acheson Gosford Irvine, soldat, agent de police et directeur de pénitencier (Québec, 7 déc. 1837 -- id., 9 janv. 1916). En tant que troisième commissaire de la Police à cheval du Nord-Ouest, la réputation d'Irvine est ruinée pendant la Rébellion Du Nord-Ouest.

Article

Larsen, Henry Asbjorn

Il est nommé capitaine en second sur le ST. ROCH, une goélette de la GRC qui fait son voyage inaugural vers l'Arctique de l'Ouest en 1928. Plus tard la même année, il devient capitaine, fonction qu'il occupera jusqu'en 1948.

Article

Purges dans le service public canadien pendant la guerre froide : le cas des personnes LGBTQ

Entre les années 1950 et 1990, le gouvernement canadien réagit aux inquiétudes en matière de sécurité nationale générées par les tensions avec l’Union soviétique durant la Guerre froide en espionnant et en dénonçant les personnes suspectées d’appartenir à la communauté LGBTQ et en les éliminant de la fonction publique fédérale. Ces personnes sont présentées comme étant subversives sur les plans social et politique et sont considérées comme des cibles potentielles d’un chantage que pourraient exercer les régimes communistes pour obtenir des renseignements gouvernementaux classifiés. Le gouvernement justifie cette stigmatisation en expliquant que les personnes entretenant des relations amoureuses avec des personnes du même sexe souffrent d’une « faiblesse de caractère » et ont nécessairement quelque chose à cacher du fait de leur orientation sexuelle, cette dernière étant non seulement considérée comme un tabou, mais, également, dans certains cas, comme illégale. Dans ce cadre, la GRC mène des enquêtes sur de nombreuses personnes, plusieurs d’entre elles étant licenciées, rétrogradées ou forcées de démissionner, et ce, même si elles n’ont aucun accès à des renseignements de sécurité. Ces mesures sont prises sans que le public en ait connaissance afin de prévenir les scandales et de garder le secret sur les opérations de contre‑espionnage.

Article

Sam Steele

Sir Samuel Benfield Steele, membre de la police montée et soldat (Purbrook, Canada-Ouest, 5 janv. 1849 -- Londres, Angl., 30 janv. 1919).