Naviguer "Chef syndicaliste"

Afficher 1-20 de 35 résultats
Article

Allan Studholme

Allan Studholme, monteur de poêles, dirigeant syndical et homme politique (Drake's Cross, Worcestershire, Angl., 8 déc. 1846 -- Hamilton, Ont., 20 juill. 1919).

Article

Bob White

Robert (Bob) White, O. C., président du Congrès du Travail du Canada (né le 28 avril 1985 à Upperlands, en Irlande du Nord; décédé le 19 février 2017 à Kincardine, en Ontario). Parmi ses nombreux accomplissements comme organisateur syndical, Bob White a été président fondateur du syndicat des Travailleurs unis de l’automobile du Canada (TUA). Son autobiographie, Hard Bargains: My Life on the line, a est publiée en 1987.

Article

Bromley Armstrong

​Bromley Lloyd Armstrong, C.M., O. Ont., syndicaliste noir, organisateur communautaire et militant (né le 9 février 1926 à Kingston, en Jamaïque).

Article

Charpentier, Alfred

Alfred Charpentier, dirigeant syndical (Montréal, 25 nov. 1888 -- id., 13 nov. 1982). Il est maçon de 1905 à 1915 et devient président du Syndicat international des briqueteurs en 1911.

Article

Cohen, Jacob Laurence

Jacob Laurence Cohen, avocat (Manchester, Angl., 1898 -- Toronto, 24 mai 1950). Immigrant au Canada avec sa famille en 1908, Cohen subvient aux besoins de sa mère et des six enfants après la mort de son père en 1911.

Article

Daoust, Fernand

Fernand Daoust, syndicaliste (Montréal, 26 oct. 1926). Successivement secrétaire général et président de la FTQ entre 1969 et 1993, il a été un acteur de premier plan sur la scène québécoise.

Article

Davidson, Joe

Joe Davidson, chef syndical (Shotts, Écosse, 1915 -- Motherwell, 23 sept. 1985). Activiste politique de longue date, il se décrit comme un socialiste évolutionniste « à condition que l'évolution ait besoin d'une poussée à l'occasion ».

Article

Duggan, Alphonsus Gregory

Alphonsus Gregory Duggan, dirigeant syndical (Holyrood, T.-N., 21 sept. 1884 -- Grand Falls, T.-N., 26 juill. 1970). En 1913, Duggan participe à l'organisation de la section locale 63 de l'International Pulp, Sulphite and Papermill Workers Union et en devient le premier président.

Article

Fred Rose

Fred Rose, né Fred Rosenberg, organisateur syndical et homme politique (Lublin, Pologne, 7 déc. 1907 -- Varsovie, Pologne, 16 mars 1983). Rose arrive à Montréal avec ses parents.

Article

Gérard Pelletier

Gérard Pelletier, journaliste, syndicaliste, animateur social, politicien et diplomate (né le 21juin1919 à Victoriaville, au Québec ; décédé le 22 juin 1997 à Montréal) Gérard Pelletier est bien connu pour ses reportages sur la grève de l’amiante de 1949 publiés dans Le Devoir. Il est également désigné comme l’une des « trois colombes » du Québec à être entré en politique fédérale en 1965 pour endiguer la montée du séparatisme québécois. Les deux autres colombes sont le chef syndical Jean Marchand et le professeur de droit Pierre Elliott Trudeau.

Article

Gérard Picard

Gérard Picard, dirigeant syndical (Stratford-Centre, Qc, 27 mai 1907 - Montréal, 19 juin 1980). Licencié en droit de l'U. Laval, il devient journaliste pour L'Événement et L'Action catholique à Québec au début des années 30.

Article

Gutteridge, Helena Rose

Helena Rose Gutteridge, féministe, syndicaliste et politicienne socialiste (Londres, Angl., 1879 ou 1880 -- Vancouver, 3 oct. 1960). Elle immigre en Colombie-Britannique en 1911 et fonde la BC Women's Suffrage League.

Article

Heaps, Abraham Albert

Abraham Albert Heaps, travailliste (Leeds, Angl., 24 déc. 1885 -- Bournemouth, Angl., 4 avril 1954). Juif d'origine modeste et tapissier de son métier, il immigre au Canada en 1911 et se fait élire député de Winnipeg Nord, devenant un parlementaire distingué, de 1925 à 1940.

Article

Helen (Ma) Armstrong

Helen Armstrong (née Jury), surnommée « Ma », militante syndicale, militante des droits des femmes (née le 17 juin 1875 à Toronto, en Ontario; décédée le 17 avril 1947 à Los Angeles, en Californie). Helen Armstrong était une militante syndicale qui, tout au long de sa vie, s’est battue pour les droits des femmes de la classe ouvrière. Elle a dirigé la ligue ouvrière féminine de Winnipeg et a été une figure centrale de la grève générale de Winnipeg de 1919. Elle a fait campagne en faveur des syndicats, de l’institution d’un salaire minimum et de la sécurité sociale, et contre la conscription. Elle a été arrêtée, pour ses activités militantes, à au moins trois reprises, dont deux au cours de la grève générale de Winnipeg. L’historienne Esyllt Jones en parle comme d’une exception dans un mouvement syndical dominé par les hommes.