Naviguer "Femmes"

Afficher 21-40 de 67 résultats
Article

La Corriveau

La Corriveau est le surnom populaire de Marie-Josephte Corriveau (née le 14 mai 1733 à Saint-Vallier, Québec; décédée le 18 avril 1763 à Québec).

Article

Lady Aberdeen

Ishbel Marie Marjoribanks Hamilton‑Gordon, marquise d’Aberdeen et Temair, consort vice‑royale, auteure, philanthrope et défenseure des droits des femmes (née le 14 mars 1857 à Londres, au Royaume‑Uni; décédée le 18 avril 1939 à Aberdeen, au Royaume‑Uni). En tant qu’épouse du gouverneur généralJohn Campbell Hamilton‑Gordon, comte d’Aberdeen, avec titre de consort vice‑royale, de 1893 à 1898, lady Aberdeen a organisé le Conseil national des femmes au Canada, est devenue la première commanditaire de la Women’s Art Association of Canada et a contribué à la création des Infirmières de l’Ordre de Victoria du Canada. Elle a également été la première femme à s’adresser à la Chambre des communes et à recevoir un diplôme honorifique au Canada.

Article

Lady Agnes Macdonald

​Susan Agnes Macdonald (née Bernard), baronne et écrivaine (née le 24 août 1836 à Spanish Town, en Jamaïque; décédée le 5 septembre 1920 à Eastbourne, en Angleterre).

Article

Lady Dufferin

​Hariot Georgina Hamilton-Temple-Blackwood, marquise de Dufferin et Ava, consort vice-royale et diplomate (née le 5 février 1843 à Killyleagh, Irlande [du Nord]; décédée le 25 octobre 1936 à Londres, en Angleterre).

Article

Lady Sara Kirke

Lady Sara Kirke (née Andrews), entrepreneure, épouse de Sir David Kirke (v. 1611, Middlesex, Angleterre - 1683, Ferryland, Terre-Neuve).

Article

Laura Secord

Laura Secord, née Ingersoll, loyaliste, personnage historique mythifié (née le 13 septembre 1775 à Great Barrington, au Massachusetts; décédée le 17 octobre 1868 à Chippawa [Niagara Falls], en Ontario).

Article

Leonowens, Anna Harriette

Anna Harriette Leonowens, née Crawford, auteure, institutrice, féministe et conférencière (Caernarvon, pays de Galles, 5 nov, 1834 -- Montréal, 19 janv. 1915). Après la mort de son mari, officier à Singapour en 1858, elle fonde une école pour les enfants d'officiers.

Article

Les Cinq femmes célèbres

Les « Cinq femmes célèbres » de l'Alberta étaient des militantes dans la révolutionnaire Affaire « Personne ». Dirigé par la juge Emily Murphy, le groupe comprenait Henrietta Muir Edwards, Nellie McClung, Louise Crummy McKinney et Irene Parlby.

Article

Luce Cuvillier

Luce Cuvillier, femme d’affaires et philanthrope (née le 12 juin 1817 à Montréal, Québec; décédée le 28 mars 1900 à Montréal).

Article

Marie de l'Incarnation

Marie de l'Incarnation, née Marie Guyart, fondatrice des œuvres de l'ordre de Sainte-Ursule au Canada, mystique et écrivaine (née le 28 octobre 1599 à Tours, en France; décédée le 30 avril 1672 à Québec). Ses écrits sont parmi les plus importants témoignages de la fondation de la colonie de la Nouvelle-France et des débuts de l’implantation de l’Église catholique en Amérique. Son œuvre d’enseignement contribue à établir les fondements de l’éducation au Canada.

Article

Marie Rollet

Marie Rollet, première française s’étant établie en Nouvelle-France (née vers 1580 à Paris, France ; décédée en mai 1649 et inhumée le 27 mai 1649 à Québec, Nouvelle-France). Elle est reconnue comme étant la toute première agricultrice d’origine française en Nouvelle-France avec son mari Louis Hébert.

Article

Marie-Anne Lagemodière

Marie-Anne Lagimodière (née Gaboury), pionnière (née le 2 août 1780 à Maskinongé au Québec; décédée le 14 décembre 1875 à Saint-Boniface, au Manitoba). Marie-Anne a accompagné son mari Jean-Baptiste Lagimodière, commerçant de fourrures à la région que l’on connaît aujourd’hui comme l’Ouest canadien, où elle était l’une des premières femmes d’origine européenne. Ils sont devenus deux des premiers colons de la rivière Rouge. Marie-Anne Lagimodière était la grand-mère de Louis Riel, chef métis de la Rébellion de la rivière Rouge.

Article

Marie-Joseph Angélique

​Marie-Joseph Angélique (née à Madère, au Portugal, vers 1705 et décédée à Montréal, QC, le 21 juin 1734). Angélique est une esclave noire, la propriété de Thérèse de Couagne de Francheville à Montréal.

Article

Marie-Marguerite d'Youville

Les soeurs sont appelées « grises » (au sens d'« éméchées ») parce que les d'Youville ont la réputation de profiter du commerce de l'eau-de-vie. En 1747, on leur confie la direction de l'Hôpital général de Montréal, fondé en 1692 par François Charon de La Barre mais alors en faillite.