Naviguer "Parcs municipaux"

Article

Parc Stanley

Le parc Stanley (créé en 1887, d’une superficie de 4 km2) est le plus ancien des parcs de Vancouver et l’un des plus grands parcs urbains du Canada. Il couvre toute la péninsule située à l’ouest du centre-ville de Vancouver et est baigné par les eaux du passage Burrard, de Coal Harbour et de la baie des Anglais. Le parc Stanley est situé sur le territoire traditionnel des Premières nations des Salish de la côte, notamment les Musqueam, les Squamish et les Tsleil Waututh. En 1886, le conseil de la Ville de Vancouver demande la permission au gouvernement canadien d’utiliser la réserve militaire située à l’ouest de la ville pour en faire un parc public. Le gouvernement canadien accorde sa permission à la Ville en 1887. Le parc, baptisé en l’honneur du gouverneur général Frederick Arthur Stanley, ouvre un peu plus tard au public, le 27 septembre 1888.

Article

Parcs urbains

Quatre facteurs dominants des années 1880 à 1914 expliquent l'apparition de nombreux parcs. Le premier repose sur une opinion fort répandue : le citadin, en s'éloignant de la nature, subit des torts aux plans physique, psychologique et moral.

Article

Vancouver en vedette : Des corps d’enfants découverts sous les feuilles

C’est en déblayant des feuilles qu’un jardinier de la commission des parcs tombe sur une veste en fourrure bon marché. En la relevant, il fait une macabre découverte : la veste recouvre les squelettes de deux jeunes enfants. L’affaire, baptisée « Babes in the Woods » (Des enfants dans les bois) par la presse, n’a jamais été résolue et fait partie des épisodes troublants de l’histoire de Vancouver.