Naviguer "Régions"

Article

Eastmain

Eastmain (ou East Main) désigne la côte est de la baie d'Hudson, bien qu'au cours des années 1680 ce terme désignait uniquement les environs de la RIVIÈRE EASTMAIN. Le terme désignant la côte ouest de la baie d'Hudson est Westmain (West Main).

Article

Régions forestières

Une région forestière constitue une ceinture ou une zone géographique importante caractérisée par une grande uniformité, tant du point de vue physiographique que de la composition des essences d'arbres dominantes. Le Canada peut être divisé en huit régions forestière.

Article

Forêt

Parmi les 34 espèces de conifères de la forêt canadienne, on compte 9 espèces de PINS, 5 d'ÉPINETTES, 4 de GENÉVRIERS, 3 de PRUCHES, 3 de MÉLÈZES, 4 de SAPINS, 1 de THUYA (CÈDRE), 2 d'IFS et 1 de CYPRÈS. Le conifère se définit comme un arbre à bois tendre et à feuilles persistantes.

Article

Hautes terres Laurentiennes

Bien qu'il soit plus difficile d'en établir les autres limites, il est admis que les Laurentides s'étendent sur 100 km à 200 km au nord des escarpements et, de la rivière Gatineau à l'ouest (altitude moyenne de 400 m) à la RIVIÈRE SAGUENAY , dans le nord-est, à quelque 550 km.

Article

Région Innuitienne

La région Innuitienne (ou orogène Inuitien) est l’une des six régions géologiques du Canada. Elle fait partie d’un arc de roches sédimentaires stratifiées, géologiquement plus jeunes que le vieux Bouclier canadien qu’elles bordent.

Article

Lune

La surface lunaire, d'un gris foncé, ne reflète que 7 p. 100 de la lumière solaire qu'elle reçoit (comparable à la réflectivité de la terre noire). Des milliers de cratères dominent le paysage lunaire, des microscopiques fosses au gigantesque Clavius d'un diamètre de 230 km.

Article

Mille-Îles

La section ontarienne des Mille-Îles est située en aval du FLEUVE SAINT-LAURENT, et s'étend en aval sur 80 km à partir du lac Ontario, entre KINGSTON et BROCKVILLE.

Article

Muskeg

Le muskeg (« tourbière de graminées », en langue algonquienne) désigne un type de paysage, de milieu, de végétation et de dépôt. Le mot entre dans le vocabulaire dans les années 50 alors que le développement des ressources progresse vers le Nord.

Article

Nord

Terme géographique qui désigne au sens strict l'immense étendue de terres situées au-delà de la mince bande de pays où la plupart des Canadiens vivent et travaillent, mais qu'on emploie souvent pour désigner les Territoires du Nord-Ouest et le Yukon.

Article

Régions physiographiques

Le Canada peut être divisé en sept régions physiographiques : les terres de l’Arctique, la Cordillère canadienne, les plaines intérieures, les basses-terres de la baie d’Hudson, le terrain forestier du Bouclier canadien, les basses-terres du Saint-Laurent et les Appalaches.

Article

Toundra

On appelle Toundra, un terme qui trouve son origine dans un mot lapon signifiant « terre stérile », une région arctique dépourvue d’arbres, caractérisée par la présence du pergélisol. La toundra canadienne est connue pour ses températures glaciales, son manque d’arbres, sa végétation à faible croissance et ses nombreux affleurements rocheux. Au Canada, dans sa partie méridionale, elle s’étend du delta du fleuve Mackenzie à l’ouest à la péninsule du Labrador au nord est en passant par les régions bordant le sud de la baie d’Hudson.