Histoire de la cartographie au Canada

La cartographie est l’art, la science et la technique qui consiste à établir des cartes, des plans, des tracés et des globes représentant la Terre ou tout autre corps céleste à diverses échelles. Depuis des millénaires, les documents cartographiques sont employés comme moyens de communication par différentes cultures. La carte la plus ancienne, exécutée en 2300 avant notre ère sur une tablette d’argile, a été découverte au Moyen-Orient. Au Canada, les peuples autochtones dessinent des cartes sur le sol et dans la neige, et les consignent parfois sur des matériaux comme des peaux ou de l’écorce. Au 16e siècle, les cartes sont approximatives et conjecturales. Celles du régime français se précisent dans les régions mieux connues. Après 1800, l’utilisation répandue du sextant et des nouvelles techniques astronomiques qui déterminent la longitude, par exemple, en utilisant le chronomètre marin, comble les plus importantes lacunes. Au 20e siècle, les techniques cartographiques se perfectionnent davantage au Canada.

Cet article présente un bref historique de la cartographie au Canada. Pour en savoir plus, veuillez consulter Cartographie au Canada : cartographie autochtone; Cartographie au Canada : années 1500; Cartographie au Canada : 1600-1763; Cartographie au Canada : 1763-Deuxième Guerre mondiale; Cartographie au Canada : cartographie depuis la Deuxième Guerre mondiale; Système national de référence cartographique; Les levés cadastraux.

La cartographie est l’art, la science et la technique qui consiste à établir des cartes, des plans, des tracés et des globes représentant la Terre ou tout autre corps céleste à diverses échelles. Depuis des millénaires, les documents cartographiques sont employés comme moyens de communication par différentes cultures. La carte la plus ancienne, exécutée en 2300 avant notre ère sur une tablette d’argile, a été découverte au Moyen-Orient. Au Canada, les peuples autochtones dessinent des cartes sur le sol et dans la neige, et les consignent parfois sur des matériaux comme des peaux ou de l’écorce. Au 16e siècle, les cartes sont approximatives et conjecturales. Celles du régime français se précisent dans les régions mieux connues. Après 1800, l’utilisation répandue du sextant et des nouvelles techniques astronomiques qui déterminent la longitude, par exemple, en utilisant le chronomètre marin, comble les plus importantes lacunes. Au 20e siècle, les techniques cartographiques se perfectionnent davantage au Canada. Cet article présente un bref historique de la cartographie au Canada. Pour en savoir plus, veuillez consulter Cartographie au Canada : cartographie autochtone; Cartographie au Canada : années 1500; Cartographie au Canada : 1600-1763; Cartographie au Canada : 1763-Deuxième Guerre mondiale; Cartographie au Canada : cartographie depuis la Deuxième Guerre mondiale; Système national de référence cartographique; Les levés cadastraux.
Carte du monde de Johannes Ruysch

Historique

Des siècles avant notre ère, des philosophes et des mathématiciens grecs comme Pythagore et Aristote avancent le concept que la Terre est sphérique. Ératosthène (v. 276-196 avant notre ère) calcule assez précisément la circonférence de la Terre.

Au 2e siècle de notre ère, Ptolémée compile et systématise les connaissances géographiques de l’époque et favorise l’étude scientifique de la géographie. Ainsi, il propose d’établir les cartes à l’échelle, une pratique peu courante à l’époque, de créer des cartes régionales à une échelle appropriée pour complémenter les cartes du monde et d’y inclure des coordonnées.

Les travaux de Ptolémée restent méconnus jusqu’au début du 15e siècle. Au cours de la Renaissance, un intérêt avide pour l’Antiquité fait connaître ses travaux. Ses écrits, traduits du grec byzantin, sont copiés à la main et publiés. Dans l’édition de 1507-1508 de Geographia, on trouve une carte de Johannes Ruysch représentant une partie de l’est du Canada. Au siècle suivant, ses atlas deviennent un important instrument de diffusion des connaissances géographiques du Canada.

Au cours des siècles subséquents, la carte du Canada se précise grâce à l’amélioration des techniques cartographiques et à l’exploration du littoral et de l’intérieur. Le développement des instruments et des techniques modifie la nature des données recueillies et des cartes.

Lecture supplémentaire

  • W.P. Cumming et al, The Discovery of North America (1971) and The Exploration of North America, 1630-1776 (1974); Energy, Mines and Resources, The National Atlas of Canada (5th ed, 1985); Geodetic Survey, Natural Resources Canada, GPS Positioning Guide (1993); J.B. Harley and D. Woodward, eds, History of Cartography (5 vols projected, 1985- ); R. Cole Harris, ed, Historical Atlas of Canada (vol 1, 1987); C.E. Heidenreich, "Mapping the Great Lakes ... 1603-1700," Cartographica 17.3 (1980) and "Mapping the Great Lakes ... 1700-1760," Cartographica 18.3 (1981); G.M. Lewis, "The Indigenous Maps and Mapping of North American Indians," The Map Collector, 9 (1979); N.L. Nicholson and L.M. Sebert, The Maps of Canada (1981); D.W. Thomson, Men and Meridians (3 vols, 1966-69).

Liens externes