Magog

En 1888, le village de Magog se sépare de la municipalité du Canton de Magog (fondée en 1855) et est bientôt constitué en municipalité.
En 1888, le village de Magog se sépare de la municipalité du Canton de Magog (fondée en 1855) et est bientôt constitué en municipalité.



Magog

 Magog, ville du Québec; pop 23 880 (recens. 2006), 22 535 (recens. 2001); d'abord construite en ville en 1890, puis reconstruite en 2002 suite à sa fusion avec le village d'Omerville (2 361 hab., recens. 2001) et le Canton de Magog (5 891 hab.). Magog est située sur les bords de la rivière Magog, à l'embouchure du lac Memphrémagog (mot abénaquis signifiant « étendue d'eau »), dans les CANTONS DE L'EST. Son économie est fortement liée à celles de SHERBROOKE, située à 25 km à l'est, et de MONTRÉAL, située à 122 km au nord-ouest. L'origine de son nom est controversée, mais l'hypothèse la plus probable est celle d'un campement autochtone, le terme abénaquis namagok signifiant « lac de la truite saumonée ». Plus tard appelé « The Outlet » (L'embouchure), le site est d'abord colonisé par des LOYALISTES et d'autres Américains. Dès les années 1860, la communauté francophone est fermement implantée et en constitue encore aujourd'hui la population dominante.

En 1888, le village de Magog se sépare de la municipalité du Canton de Magog (fondée en 1855) et est bientôt constitué en municipalité. Omerville, banlieue principalement résidentielle située à 3 km au nord-est de Magog, doit son nom à l'un de ses premiers fermiers, Omer Gaudreau, qui en 1945, subdivise une partie de sa ferme au profit du nouveau village. La communauté se sépare du Canton de Magog et est constituée en village en 1953. En 2002, en dépit de réticences, les trois communautés sont fusionnées en tant que ville de Magog.

Magog se développe lentement jusqu'à ce qu'Alvin H. Moore et William Hobbs fondent la Magog Cotton and Print Co. (1884), première imprimerie sur toile de coton au Canada. L'imprimerie doit son expansion à la Magog and Waterloo Railroad, entreprise ferroviaire qui appartient à Moore (établie en 1878), laquelle sera plus tard vendue au Canadien Pacifique. L'entreprise (qui fusionne avec la Dominion Cotton Mills en 1899) marque l'histoire des relations de travail au Canada, quand, en 1900, plus de 400 de ses ouvriers se mettent en grève et que la milice locale est appelée à la rescousse. L'industrie textile est toujours au centre de l'activité économique de Magog, dont elle emploie 25 % de la population active. L'imprimerie, la transformation des aliments, le vêtement, le caoutchouc et le plastique, le fer et ses dérivés, la fabrication de pièces automobiles et la métallurgie sont d'autres secteurs d'activité importants.

Depuis longtemps, le lac Memphrémagog et le MONT ORFORD situé à proximité, font de Magog un endroit de villégiature hautement prisé. Ces dernières années, la réalisation de plans d'aménagement des rives du lac par la construction de copropriétés (appelées familièrement « condominiums ») a soulevé une vive opposition parmi la population désireuse de protéger le milieu naturel de la région. La ville de Magog abrite un théâtre d'été, et accueille la Traversée internationale du lac Memphrémagog, un important marathon de nage.