Mirabel

Mirabel (Québec), ville constituée en 1971, population de 50 513 habitants (recensement de 2016), de 41 957 habitants (recensement de 2011). Elle est située à environ 57 km au nord-ouest de Montréal et est l’une des villes québécoises les plus jeunes et les plus étendues. L’ancien aéroport international Montréal-Mirabel s’y trouvait. Mirabel se trouve sur les territoires ancestraux des Haudenosaunee, notamment des Kanyen'kehà:ka, et des Anichinabés, en particulier des Algonquins (voir Peuples autochtones au Canada).

Mirabel (Québec), ville constituée en 1971, population de 50 513 habitants (recensement de 2016), de 41 957 habitants (recensement de 2011). Elle est située à environ 57 km au nord-ouest de Montréal et est l’une des villes québécoises les plus jeunes et les plus étendues. L’ancien aéroport international Montréal-Mirabel s’y trouvait. Mirabel se trouve sur les territoires ancestraux des Haudenosaunee, notamment des Kanyen'kehà:ka, et des Anichinabés, en particulier des Algonquins (voir Peuples autochtones au Canada).


En 1969, les propriétaires de 392 km2 sont expropriés pour la construction du nouvel aéroport international de Montréal. En 1971, Mirabel est créée par la fusion arbitraire de douze municipalités et de parties de deux autres. Le nouvel aéroport est nommé « Mirabel » en l’honneur d’un petit hameau maintenant disparu. (Voir Aéroport international Montréal-Mirabel.)

Les expropriations transforment complètement la région et ont un effet majeur sur la majorité de la population qui s’y trouve. L’aéroport, relié à Montréal par l’autoroute laurentienne, est au centre de la ville. Il s’agissait du plus grand aéroport de passagers au Canada avant qu’il ne ferme au trafic de passagers en 2004. Depuis, il est utilisé par l’industrie de l’aérospatiale et pour les vols de transport de marchandises. L’économie de la région dépend encore de l’agriculture, mais ses secteurs commercial et industriel sont en croissance.