Stephen Charles Fonyo

Stephen Charles Fonyo, dit « Steve », coureur et militant pour la recherche sur le cancer (né le 29 juin 1965 à Montréal, au Québec; décédé le 18 février 2022 à Burnaby, en Colombie-Britannique). Bien que le cancer des os lui ait coûté presque la totalité de sa jambe gauche à l’âge de 12 ans, Fonyo traverse le Canada à la course dans le cadre de son « Journey for Lives » afin de recueillir des fonds pour la recherche sur le cancer. Son remarquable marathon de 7924 km commence à Saint John’s le 31 mars 1984, quand il plonge sa jambe artificielle dans l’océan Atlantique, et se termine le 29 mai 1985 par une immersion similaire dans l’océan Pacifique à Victoria.

Stephen Charles Fonyo, dit « Steve », coureur et militant pour la recherche sur le cancer (né le 29 juin 1965 à Montréal, au Québec; décédé le 18 février 2022 à Burnaby, en Colombie-Britannique). Bien que le cancer des os lui ait coûté presque la totalité de sa jambe gauche à l’âge de 12 ans, Fonyo traverse le Canada à la course dans le cadre de son « Journey for Lives » afin de recueillir des fonds pour la recherche sur le cancer. Son remarquable marathon de 7924 km commence à Saint John’s le 31 mars 1984, quand il plonge sa jambe artificielle dans l’océan Atlantique, et se termine le 29 mai 1985 par une immersion similaire dans l’océan Pacifique à Victoria.


Steve Fonyo est inspiré par son compatriote de la Colombie-Britannique, Terry Fox. Ce dernier avait attiré l’attention mondiale sur sa tentative d’accomplir un marathon semblable en 1980. D’entrée de jeu, Fonyo reçoit peu de publicité et de soutien, mais il se démarque de Fox quand il franchit le point symbolique à l’extérieur de Thunder Bay, en Ontario, où Fox avait mis fin à son marathon. Des milliers de personnes suivent son parcours et remplissent des auditoriums pour l’encourager et verser des dons de plus en plus généreux à son fonds, qui finira par atteindre près de 13 millions de dollars. Steve Fonyo est nommé officier de l’Ordre du Canada en reconnaissance de ses efforts. À l’époque, il est le plus jeune récipiendaire de cette décoration. En 1986, après un repos, il entreprend un autre marathon de financement de la recherche sur le cancer, parcourant cette fois la distance entre la pointe nord et la pointe sud de la Grande-Bretagne. Fonyo achève son exploit en mai 1987, et annonce qu’il ne prévoit pas entreprendre d’autres marathons pour la recherche sur le cancer.

Au cours des années suivantes, Steve Fonyo a beaucoup de difficultés à reprendre le cours normal de sa vie. Mécanicien talentueux, il souffre de dépression et se retrouve souvent aux prises avec la justice, ce qui le mène à faire de la prison. En raison de ses condamnations, il se voit retirer l’Ordre du Canada par la gouverneure générale en décembre 2009.

Hurt (2015), un documentaire portant sur la vie de Steve Fonyo et réalisé par Alan Zweig, gagne le prix Platform au Festival international du film de Toronto (FIFT) de 2015, ainsi que le prix du meilleur long métrage documentaire aux Écrans canadiens de 2016.