Stringband

Stringband. Groupe folk formé en 1971 à Toronto par les auteurs-compositeurs-interprètes Marie-Lynn Hammond et Bob Bossin. Marie-Lynn Hammond est remplacée par Nancy Ahern de 1978 à 1980. Bossin assume la direction du groupe en son absence et en conserve la responsabilité par la suite.
Stringband. Groupe folk formé en 1971 à Toronto par les auteurs-compositeurs-interprètes Marie-Lynn Hammond et Bob Bossin. Marie-Lynn Hammond est remplacée par Nancy Ahern de 1978 à 1980. Bossin assume la direction du groupe en son absence et en conserve la responsabilité par la suite.


Stringband

Stringband. Groupe folk formé en 1971 à Toronto par les auteurs-compositeurs-interprètes Marie-Lynn Hammond et Bob Bossin. Marie-Lynn Hammond est remplacée par Nancy Ahern de 1978 à 1980. Bossin assume la direction du groupe en son absence et en conserve la responsabilité par la suite. Les deux musiciens jouent d'une variété d'instruments : guitare, banjo, cithare d'amateur, percussion. Tour à tour, se joignent à l'ensemble les violoneux Jerry Lewycky, Ben Mink, Terry King, Zeke Mazurek, Calvin Cairns, et, en 1976, divers bassistes jusqu'à ce que Dennis Nichol (contrebasse) complète le quatuor de façon permanente en 1978. Divers autres instrumentistes s'ajoutent au trio sur les enregistrements.

La propre maison d'enregistrement de Stringband, baptisée Nick en hommage au philanthrope et mécène de Stringband, Nicholas Laidlaw, est l'une des premières compagnies de disque indépendantes, gérées par des musiciens, à connaître le succès au Canada. Cinq 45 tours paraissent sous étiquette Nick de 1974 à 1980 : Canadian Sunset (avec Lewycky), National Melodies (Mink), Thanks to the Following (King), Maple Leaf Dog (King et Ahern), Stringband Live (Mazurek et Hammond). Une cassette, Across Russia by Stage (Cairns), parue en 1984, retrace une tournée d'un mois en U.R.S.S. l'année précédente. De 1986 à 1994, Nick produit quatre autres albums et, en 2001, les fans de Stringband amassent 25 000 $ pour sauver The Indispensable Stringband, un CD pour le 30e anniversaire du groupe.

Pendant son apogée - dans les années 1970 et au début des années 1980 - Stringband est l'un des groupes folk contemporain les plus en vue et les plus expressément nationalistes du Canada. Il se produit d'abord à des coffeehouses et à des campus de l'Ontario; il fait ensuite le circuit des clubs et des festivals du pays, et joue au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest. Il effectue une tournée au Mexique en 1977 et est invité à l'Expo 85 au Japon. Stringband organise des concerts à Toronto à diverses occasions comme à la Fête du 1er mai et la veille du Jour de l'An. Le jour de la Fête du Canada en 1981, pour souligner son 10e anniversaire, le trio organise un festival folk pancanadien (Ferron, Pied Pear, Stan Rogers, etc.) à Harbourfront. Hammond et Bossin poursuivent chacun une carrière en solo après Stringband mais se produisent ensemble à l'Expo 86 et ils se retrouvent pour célébrer brièvement le 20e anniversaire du groupe en 1991 et pour une tournée de l'Ouest canadien en 2003.

Le répertoire de Stringband inclut des chansons originales en anglais et en français, des chansons composées par d'autres Canadiens (notamment Angèle Arsenault, Wade Hemsworth, Connie Kaldor, Stan Rogers) ainsi que de la musique traditionnelle, des airs de violoneux, des pièces de jazz et des morceaux satiriques ou comiques. « Dief Will Be the Chief Again » de Bossin connaît un succès modeste à la radio en 1975. Parmi d'autres succès originaux du groupe, citons « I Don't Sleep With Strangers Anymore » de Hammond ainsi que « Daddy Was a Ball Player » et « Maple Leaf Dog » de Bossin.

Bossin (Toronto, 5 janvier 1946), établi à Vancouver, fait une tournée du pays dans les revues à un personnage Home Remedy for Nuclear War (« guaranteed to prevent nuclear war or your money back ») et Sandinistas for Star Wars, spectacles dans la tradition de la satire politique de gauche, irrévérencieuse, qu'il amorce avec Stringband.

Voir Violoneux, Musique folklorique

Bibliographie

« Stringband, un groupe bien agrippé à la vie », CompCan, 89 (mars 1974).

Doug FETHERLING, « Stringband's search for a Canadian style », SatN(juin 1976).

Val ROSS, « Between the notes », Weekend Magazine (19 janv. 1977).

Liam LACEY, « Soviets give folkies the grand tour », Globe and Mail (Toronto, 21 avril 1984).

- « On the road with a Home Remedy for Nuclear War », ibid. (9 nov. 1990).

Val ROSS, « Can Stringband heal the rifts? », ibid. (1er juill. 1991).

Discographie

Canadian Sunset, 1973; Nick 1.

National Melodies, 1975; Nick 2.

Thanks to the Following, 1977; Nick 4.

Stringband Revisited, 1978; RCI 458.

The Maple Leaf Dog, 1978; Nick 5.

Stringband Live!, 1980; Nick 6.

Across Russia by Stage, 1983; Nick C1.

Bossin's Generic Cassette, 1986; Nick C2.

Bossins's Home Remedy for Nuclear War and Related Ailments, 1986; Nick C3.

Bossin's West Coast, 1986; Nick C4.

Stringband 20th anniversary, The Old Masters, 1991; Nick C5.

Bob Bossin : The Way We Was (Bossin's Greatest Hits Vol. 1), 1994; Nick 008.

The Indispensable Stringband, 2001.


Lecture supplémentaire

  • 'Stringband's music is home-made and friendly,' CanComp, 89, Mar 1974

    Fetherling, Doug. 'Stringband's search for a Canadian style,' SatN, Jun 1976

    Ross, Val. 'Between the notes,' Weekend Magazine, 19 Jan 1977

    Lacey, Liam. 'Soviets give folkies the grand tour,' Toronto Globe and Mail, 21 Apr 1984

    - 'On the road with a Home Remedy for Nuclear War,' Toronto Globe and Mail, 9 Nov 1990

    Ross, Val. 'Can Stringband heal the rifts?' Toronto Globe and Mail, 1 Jul 1991