Anderson Abbott

​Anderson Ruffin Abbott, médecin chirurgien, est né le 7 avril 1837 à Toronto, dans le Haut-Canada, et est mort le 29 décembre 1913 à Toronto, en Ontario. Il est le premier Noir d’origine canadienne à obtenir un diplôme en médecine. Par ailleurs, il a servi dans l’Armée de l’Union en tant que chirurgien civil durant la guerre de Sécession.

Abbott Ruffin Anderson, 1863. \r\nImage: Bibliothèque publique de Toronto .
Mary Ann Casey, sans date. Image: Bibliothèque publique de Toronto .
Le passeport de Abbot Anderson (1/2), 1863. Image: Bibliothèque publique de Toronto/Anderson Ruffin Abbott papers S90.
Le passeport de Abbot Anderson (2/2), 1863. Image: Bibliothèque publique de Toronto/Anderson Ruffin Abbott papers S90.

Anderson Ruffin Abbott, médecin chirurgien, est né le 7 avril 1837 à Toronto, dans le Haut-Canada, et est mort le 29 décembre 1913 à Toronto, en Ontario. Il est le premier Noir d’origine canadienne à obtenir un diplôme en médecine. Par ailleurs, il a servi dans l’Armée de l’Union en tant que chirurgien civil durant la guerre de Sécession.

Enfance et famille

Issu d’une famille torontoise aisée, Anderson Abbott est le fils de Wilson Abbott et d’Ellen Toyer. Ces derniers, libres de tout esclavage, sont originaires de Mobile, en Alabama, où ils sont alors propriétaires d’un magasin général qu’ils exploitent jusqu’à l’adoption d’une loi par la Ville. Cette loi exigeait que tous les Noirs libres présentent une obligation signée par deux Blancs qui devait servir d’attestation de leur bonne conduite. Cependant, Wilson Abbott n’a pas respecté cette loi. Forcé de quitter Mobile, le couple passe quelque temps en Nouvelle-Orléans, puis à New York, avant de s’installer à Toronto, dans le Haut-Canada, en 1835. Il y gagnent une réputation et une prospérité leur permettant d’acheter près de 50 propriétés dans la région.

Anderson Abbott a fréquenté la Buxton Mission School, une école intégrée sur le plan racial près de Chatham, dans l’ouest du Canada. L’école faisait partie de la colonie d’Elgin, un havre de paix pour les réfugiés de l’esclavage créé en 1849. Peu après, il entre à la Toronto Academy où il se distingue par son excellence. Il étudie ensuite au Oberlin College, dans l’Ohio. En 1857, Anderson Abbott poursuit ses études en chimie au collège universitaire de Toronto. En 1858, il entreprend des études à la Toronto School of Medicine, qui est maintenant affiliée à l’Université de Toronto. À la suite d’un stage supervisé par le Dr Alexander Augusta, le premier médecin noir à pratiquer en Amérique du Nord et l’administrateur du Toronto City Hospital, maintenant connu sous le nom d’Hôpital général de Toronto, Anderson Abbott reçoit son permis d’exercice en 1861, ce qui fait de lui le premier médecin noir né au Canada au pays.

Carrière médicale et pratique

Anderson Abbott s’est senti obligé d’offrir ses services médicaux durant la guerre de Sécession; il sert dans un régiment des troupes de couleur. Par la suite, il est chirurgien civil dans plusieurs hôpitaux qui désservent les forces de l’Union à Washington, DC. En tant que chirurgien, il traite, entre autres, le président mourant Abraham Lincoln. À son retour au Canada, il se marie et emménage à Chatham où il est nommé coroner pour le comté de Kent. Il est également défenseur du bien public pour les écoles intégrées. Après avoir vécu dans d’autres villes ontariennes, il accepte, en 1896, un poste de surintendant médical au Provident Hospital à Chicago, dans l’Illinois, un hôpital de formation pour les infirmières noires. De retour à Toronto en 1897, il consacre les derniers jours de sa vie à écrire, entre autres, l’histoire des Noirs.


Liens externes