Basketball en fauteuil au Canada

​Le basketball en fauteuil est l’un des sports les plus populaires pratiqués par les athlètes présentant un handicap. En 2014, plus de 2 500 Canadiennes et Canadiens étaient concernés par ce sport, en tant qu’athlètes, en tant qu’entraîneuses ou entraîneurs, en tant qu’officielles ou officiels ou en tant que dirigeantes ou dirigeants.

Le basketball en fauteuil est l’un des sports les plus populaires pratiqués par les athlètes présentant un handicap. En 2014, plus de 2 500 Canadiennes et Canadiens étaient concernés par ce sport, en tant qu’athlètes, en tant qu’entraîneuses ou entraîneurs, en tant qu’officielles ou officiels ou en tant que dirigeantes ou dirigeants. Le Canada fait partie des meilleures nations au monde, tant chez les hommes que chez les femmes, et a remporté, depuis 1992, de nombreux Jeux paralympiques et Championnats du monde.

L’histoire du basketball en fauteuil au Canada

En 1891, James Naismith, d’Almonte, en Ontario, invente un sport appelé basketball. Environ un demi‑siècle plus tard, en 1946, des anciens combattants américains de la Deuxième Guerre mondiale jouent la première partie de basketball en fauteuil dont subsiste une trace.

Rapidement, on forme deux équipes canadiennes : les Dueck Powerglides de Vancouver, en 1950 et les Wheelchair Wonders de Montréal, en 1951. En tant que seules équipes canadiennes de basketball en fauteuil existant à cette époque, ces formations de Montréal et de Vancouver doivent se rendre aux États‑Unis et en Grande‑Bretagne pour participer à des compétitions.

Toutefois, ce sport gagne rapidement en popularité au Canada et les premiers championnats nationaux se tiennent à Edmonton, en Alberta, en 1968.

De la fin des années 1960 jusqu’au début des années 1980, les Cable Cars de Vancouver (anciennement les Powerglides), dont font partie Rick Hansen et Terry Fox, règnent sur le championnat canadien dont ils constituent la force dominante.

Fondée en 1986, la Ligue canadienne de basketball en fauteuil roulant compte deux divisions principales : la division « ouverte » et la division féminine. Des équipes appartenant à cinq conférences différentes – Colombie‑Britannique, Prairies, Grands Lacs (Ontario), Québec et Maritimes – sont affiliées à cette ligue. Les championnats de la Ligue canadienne de basketball en fauteuil roulant se jouent chaque année au printemps.

Règles du basketball en fauteuil

De nombreuses règles sont communes au basketball classique et au basketball en fauteuil, notamment la hauteur du panier, les dimensions du parquet, le positionnement des lignes de tir à trois points et de lancers francs et l’horloge des 24 secondes, c’est‑à‑dire la règle obligeant une équipe à tirer pour tenter de marquer dans un délai maximum de 24 secondes.

Toutefois, un certain nombre de règles sont propres au basketball en fauteuil. Si l’une des parties quelconques de leur fauteuil est hors‑jeu, les joueurs ou les joueuses sont considérés comme étant eux‑mêmes hors‑jeu. Les règles relatives aux passages en force et aux contres dépendent du positionnement du fauteuil de l’athlète par rapport à son adversaire et pas seulement de son propre positionnement sur le terrain. Les joueurs et les joueuses peuvent tenir la balle sur leurs genoux ou dans leurs mains et pousser par deux fois leur fauteuil avant d’être obligés de dribler. Enfin, ils n’ont pas la possibilité de se hisser sur leur fauteuil pour obtenir un avantage.

Équipe Canada aux compétitions internationales

Le Canada participe à des compétitions internationales de basketball en fauteuil depuis 1953, date à laquelle les Wheelchair Wonders de Montréal ont pris part aux Jeux de Stoke Mandeville (ancêtre des Jeux paralympiques).

Le Canada obtient sa première médaille internationale, une médaille d’argent, en 1967 lors des premiers Jeux panaméricains en fauteuil qui se tiennent à Winnipeg, au Manitoba.

Le basketball en fauteuil fait partie du programme des premiers Jeux paralympiques de Rome en Italie en 1960. L’équipe masculine canadienne participe pour la première fois aux Jeux paralympiques à Tel‑Aviv en Israël en 1968. Dans le groupe C, Équipe Canada bat la Suède sur la marque de 35‑15 pour finalement comptabiliser une victoire et une défaite. Ce résultat lui permet d’atteindre les quarts de finale au cours desquels elle est toutefois battue par le pays organisateur, Israël, sur la marque de 59‑18.

Les Jeux paralympiques de 1968 sont également les premiers à inclure le basketball en fauteuil féminin. L’équipe canadienne féminine participe à ses premiers Jeux paralympiques à Heidelberg, en Allemagne, en 1972, au cours desquels elle termine ses rencontres de poule avec un bilan d’une seule victoire, obtenue contre la Yougoslavie sur la marque de 18‑8, et de deux défaites.

Durant les années 1980, les équipes canadiennes masculine et féminine ne réussissent toujours pas à décrocher une médaille aux Jeux paralympiques. En effet, bien qu’invaincue lors de ses matchs de groupe aux Jeux paralympiques de Stoke Mandeville, en Grande-Bretagne, en 1984 et à ceux de Séoul de 1988, l’équipe masculine perd à chaque fois en quart de finale, sur la marque de 57‑51 face à la France en 1984 et sur celle de 51‑49 face à l’Allemagne de l’Ouest en 1988.

L’équipe féminine canadienne réussit, quant à elle, après avoir battu la Suède et le Japon, à atteindre les demi‑finales des Jeux paralympiques de Séoul de 1988 au cours desquelles elle est toutefois battue par l’Allemagne de l’Ouest sur la marque de 32‑21 avant d’être encore une fois dominée par les Pays‑Bas 44‑30 lors du match pour la médaille de bronze.

Équipe Canada sur le podium

Les Jeux paralympiques de 1992 à Barcelone, en Espagne, constituent une étape capitale pour l’équipe féminine canadienne. En effet Équipe Canada gagne tous ses matchs du groupe B et inscrit une marque cumulée de 123‑66, puis elle domine les Pays‑Bas en demi‑finale 46‑43 avant de remporter la médaille d’or face aux États‑Unis 35‑26. En quatre ans, le programme de basketball en fauteuil féminin a parcouru un chemin considérable. En effet, il faut se souvenir qu’en 1988, les filles avaient été écrasées sur la marque de 55‑21 par l’équipe américaine.

Aux Jeux paralympiques de 1996 à Atlanta, en Géorgie, l’équipe féminine canadienne de basketball en fauteuil défend sa médaille d’or avec succès en remportant la victoire en finale face aux Pays‑Bas sur la marque de 46-37. Équipe Canada reproduit cet exploit lors des Jeux paralympiques de Sydney, en Australie, en 2000 en battant l’équipe locale sur la marque de 46‑27.

Les hommes, quant à eux, montent sur la plus haute marche du podium du tournoi de basketball en fauteuil pour la première fois lors de ces mêmes jeux de Sydney en dominant les Néerlandais 57‑43 en finale. Ils remportent une nouvelle médaille d’or paralympique en 2004 à Athènes en battant l’Australie sur la marque de 70‑53. Après avoir remporté l’argent lors des Jeux paralympiques 2008 à Beijing, en Chine, les hommes d’Équipe Canada retrouvent la plus haute marche du podium en 2012 lors des Jeux paralympiques de Londres grâce à une victoire en finale 64‑58 face à l’Australie.

Cependant, pour la première fois en 24 ans, ni l’équipe masculine ni l’équipe féminine de basketball en fauteuil n’atteint le podium aux Jeux paralympiques d’été de 2016 à Rio.

Médailles d’Équipe Canada aux Jeux paralympiques (hommes)

2000 (Sydney, Australie)

Or

2004 (Athènes, Grèce)

Or

2008 (Beijing, Chine)

Argent

2012 (Londres, Grande‑Bretagne)

Or

Médailles d’Équipe Canada aux Jeux paralympiques (femmes)

1992 (Barcelone, Espagne)

Or

1996 (Atlanta, États‑Unis)

Or

2000 (Sydney, Australie)

Or

2004 (Athènes, Grèce)

Bronze

Équipe Canada aux Championnats du monde de basketball en fauteuil

À l’image des Jeux paralympiques, les Championnats du monde de basketball en fauteuil ont lieu tous les quatre ans. L’équipe canadienne féminine est tenante du titre après avoir battu l’Allemagne 54‑50 lors de la finale des Championnats 2014 à Toronto, en Ontario.

Les femmes d’Équipe Canada ont également remporté quatre médailles d’or de suite de 1994 à 2006, tandis que les hommes ont, quant à eux, obtenu leur seule victoire en Championnats du monde en 2006 à Amsterdam, aux Pays‑Bas.

Médailles d’Équipe Canada aux Championnats du monde (hommes)

1986 (Melbourne, Australie)

Argent

1990 (Bruges, Belgique)

Bronze

1994 (Edmonton, Alberta)

Bronze

1998 (Sydney, Australie)

Bronze

2002 (Kita‑Kyushu, Japon)

Bronze

2006 (Amsterdam, Pays‑Bas)

Or

Médailles d’Équipe Canada aux Championnats du monde (femmes)

1990 (Saint‑Étienne, France)

Bronze

1994 (Stoke Mandeville, Grande‑Bretagne)

Or

1998 (Sydney, Australie)

Or

2002 (Kita‑Kyushu, Japon)

Or

2006 (Amsterdam, Pays‑Bas)

Or

2010 (Birmingham, Grande‑Bretagne)

Bronze

2014 (Toronto, Ontario)

Or

Athlètes et entraîneurs canadiens du basketball en fauteuil

Patrick Anderson (né à Edmonton, en Alberta, et ayant grandi à Fergus, en Ontario) est l’une des vedettes de l’équipe nationale masculine canadienne de ces dernières années. Il marque 34 points à lui seul lors de la victoire du Canada face à l’Australie en finale des Jeux paralympiques de 2012. Depuis 2000, il a marqué 1 007 points en 48 matchs aux Jeux paralympiques et aux Championnats du monde.

Du côté des femmes, Janet McLachlan, originaire de North Vancouver, en Colombie‑Britannique, effectue 19 rebonds et marque 15 points lors de la victoire du Canada face à l’Allemagne en finale des Championnats du monde 2014. Lors des Jeux paralympiques de 2008 et de 2012, elle marque une moyenne de 17,1 points par match pour Équipe Canada et décroche la place, toutes équipes confondues, de meilleure marqueuse et de meilleure « rebondeuse » à l’occasion des Championnats du monde 2010 et des Jeux paralympiques 2012.

Les succès d’Équipe Canada sont également dus au travail exceptionnel d’entraîneurs comme Tim Frick, entraîneur chef de l’équipe féminine canadienne de basketball en fauteuil de 1990 à 2009, qui a été intronisé au Panthéon des sports canadiens en 2014.


En savoir plus