Berthold Carrière

​J. A. Berthold (Bert) Carrière, compositeur, chef d’orchestre, professeur (né le 27 février 1940 à Ottawa en Ontario)

J. A. Berthold (Bert) Carrière, compositeur, chef d’orchestre, professeur (né le 27 février 1940 à Ottawa en Ontario), titulaire d’un baccalauréat en musique de l’Université de Montréal en 1966 et d’une maîtrise en musique de l’Université Western Ontario en 1973. Bert Carrière se familiarise avec le piano dès l’âge de quatre ans et joue du trombone alors qu’il étudie à l’école technique secondaire d’Ottawa. De 1963 à 1966, il suit des cours auprès de Jean Papineau‑Couture, Jean Vallerand, Gabriel Cusson et Clément Morin à l’Université de Montréal. Il fait ses premiers pas de musicien professionnel en arrangeant et en dirigeant différentes œuvres musicales pour la radio et la télévision de Radio‑Canada de 1960 à 1963 puis de 1966 à 1968, en enseignant dans des écoles de la région d’Ottawa de 1965 à 1968 et en étant à la baguette de plusieurs spectacles pour l’Orpheus Operatic Society d’Ottawa de 1965 à 1969. En 1967, il dirige, lors des célébrations de la fête du Dominion sur la Colline du Parlement, en présence de la reine Elizabeth II.

Bert Carrière est directeur musical de l’École des beaux‑arts de Banff de 1968 à 1972 et étudie la composition à l’Université Western Ontario avec Arsenio Giron et Philip Downs de 1971 à 1973. Après l’obtention de ses diplômes, il est directeur musical pour le théâtre de London de 1972 à 1974, où il dirige notamment la pièce The Donnellys: A Drama with Music en 1974, puis, pour le Ottawa Little Theatre, également en 1974, avant de revenir à London dans les mêmes fonctions pour la saison 1976‑1977. Il commence à se produire au festival de Stratford en tant que chef d’orchestre en 1973. C’est là qu’il fait ses débuts de compositeur en 1974 avec Ready Steady Go. Il est ensuite recruté par Robin Phillipset devient directeur musical du festival de 1976 à 1983 puis de 1985 à 2007.

Les années Stratford et au‑delà

Bert Carrière compose et arrange plus de 80 œuvres musicales, notamment pour des productions du festival de Stratford. On trouve, parmi ses premières compositions réalisées dans ce cadre, les musiques de scène de la Comédie des erreurs en 1975, d’Hamlet en 1976, et de la Tempête en 1976. Dans les années 1980, le festival revient à des productions de théâtre musical et le champ des responsabilités du compositeur s’élargit. Il commence à auditionner des chanteurs, à examiner des projets musicaux et à collaborer avec des chorégraphes tels que Brian Macdonald, Michael Lichtefeld et Donna Feore. Il dirige notamment H.M.S. Pinafore en 1981, The Gondoliers en 1983, The Mikado, également en 1983, et Iolanthe en 1988, les deux premières œuvres faisant l’objet d’une diffusion en vidéo, tandis que la troisième est diffusée sur la chaîne A&E aux États‑Unis en 1986. Le compositeur effectue sur ces opéras comiques un travail de réorchestration important, s’attirant les critiques des puristes de Gilbert et Sullivan qui estiment que les modifications apportées l’ont été au détriment de la partition. Il dirige néanmoins The Mikado en tournée à Broadway et à l’Old Vic en 1987, tandis que sa version réorchestrée de The Gondoliers est jouée à Sydney en Australie en 1989.

Bert Carrière compose, en 1979, la musique de la pièce de Timothy Findley John A. Himself! ainsi que celle de la minisérie télévisée Little Gloria... Happy at Laste en 1982. En 1985, il écrit le thème musical de la série littéraire diffusée à la télévision de l’Ontario Canadian Literature Series. En 1993, il compose plusieurs chansons pour Gerald Isaac, enregistrées sur CD sous étiquette Attic sous le titre Sweet Airs that Give Delight.

En 1998, Bert Carrière amène les productions de Beaucoup de bruit pour rien et de L’Avare au New York City Centre. Il compose la musique de La Tempête et de La Nuit des rois pour Radio‑Canada en 1999, puis, en 2004, celle du Roi Lear, cette dernière production étant présentée par le Lincoln Centre à Broadway. Il dirige également The Sound of Music en 2001, Hello Dolly en 2006, Oliver également en 2006 et Oklahoma! en 2007. En 2002, sa musique est jouée au Festival de Stratford interprétée par le Canadian Brass, le St. Mary’s Children’s Choir et les Festival Youth Singers. En 2003, le festival lui commande également la composition de Music for a Midsummer’s Night, une œuvre qui sera ensuite jouée chaque année lors de la première soirée et qui deviendra un moment fort de la programmation. Malgré sa démission comme directeur musical du festival, il conserve des liens étroits avec Stratford où il reviendra, en 2008, pour diriger, sous des applaudissements nourris, The Music Man.

Prix

Bert Carrière reçoit le Special Tribute Guthrie Award en 1975, deux prix Dora (pour The Boyfriend en 1981 et pour The Mikado en 1987), ainsi que l’Alumni Professional Achievement Award de l’Université Western Ontario en 2000. En 2001, il est nommé membre de l’Ordre du Canada et est récipiendaire, en 2003, de la Médaille d’or du jubilé de la Reine.


Lecture supplémentaire

  • Timmerman, Nicola. "Stratford's Berthold Carrière: A musical director with panache," Canadian Composer, 134, Oct 1978

    Littler, William. "Berthold Carrière, measure for measure," Toronto Star, 20 Jul 2002

    Teahen, Kelley. "You're the top: You're our music maestro...," Fanfares, Spring 2004