Chilkat, couverture

La couverture chilkat, associée aux Chilkats (tribu tlingit nordique), faisait l'objet de commerce le long de la côte du Nord-Ouest.

Chilkat, couverture
Objet de collection haida (faite de laine et d'écorce de c\u00e8dre garnie d'une autre fourrure; de couleur jaune, noire, bleue et blanche), datant d'avant 1870 (avec la permission du UBC Museum of Anthropology).

Chilkat, couverture

La couverture chilkat, associée aux Chilkats (tribu tlingit nordique), faisait l'objet de commerce le long de la côte du Nord-Ouest. La couverture était fabriquée de laine de chèvre de montagne tissée sur une trame de fil d'écorce de cèdre. Les hommes chassaient la chèvre, construisaient le cadre sur lequel le tissage se faisait et peignaient le modèle devant servir aux femmes qui procédaient au tissage. Le dessin représente souvent un animal (p. ex. un ours), remanié et modifié selon des principes complexes. Ces couvertures représentent le point marquant en matière de tissage dans l'Art autochtone de la côte nord-ouest et sont presque toujours noires, blanches, jaunes et bleues.


Lecture supplémentaire

  • Cheryl Samuel, The Chilkat Dancing Blanket (1982).