Ministère des Colonies

Ministère créé par le gouvernement britannique dans le but d'administrer ses possessions coloniales, dont l'Amérique du Nord britannique.

Ministère créé par le gouvernement britannique dans le but d'administrer ses possessions coloniales, dont l'Amérique du Nord britannique. Le Ministère établit les formes de gouvernement et l'Église, nomme les gouverneurs, ratifie les lois locales et accorde certains octrois. Il gère les « intérêts impériaux », tels que le commerce et la navigation. Avec le temps, ces intérêts en viennent à relever de la compétence exclusive des colonies autonomes.

De 1660 à 1768, l'administration des colonies britanniques relève d'un comité conjoint du Conseil privé, composé du ministre d'État au Southern Department et du secrétaire d'État au Board of Trade and Plantations. En 1768, l'American Department (ou Colonial Department) est mis sur pied, mais ce service est aboli en 1782, après la perte des colonies américaines (voir Révolution américaine). La juridiction sur les autres possessions britanniques est transférée au ministre de l'Intérieur jusqu'en 1801, année où l'administration coloniale passe aux mains du ministre d'État à la guerre et aux colonies.

Les affaires coloniales prennent de l'expansion et de l'importance : en 1825, un sous-secrétaire permanent est nommé responsable des colonies. Cela marque les débuts du ministère, même si le poste de ministre d'État aux colonies n'est pas créé avant 1854, peu après le début de la guerre de Crimée. Des réorganisations se produisent à mesure que s'accroît la portée des pouvoirs réclamés par les colonies et que les relations avec celles-ci deviennent plus diplomatiques qu'administratives.

Une division des dominions au sein du ministère des Colonies s'occupe des colonies autonomes entre 1907 et le 1er juillet 1925, date à laquelle elle devient un ministère distinct, le ministère d'État aux affaires des dominions. En 1947, celui-ci devient le Bureau des relations du Commonwealth qui fusionne avec le ministère des Colonies en 1966. Enfin, en 1968, la Grande-Bretagne regroupe la responsabilité de ses relations extérieures au ministère des Affaires étrangères du Royaume-Uni.

Voir aussi Commonwealth.


Lecture supplémentaire

  • D.M.L. Farr, The Colonial Office and Canada 1867-1887 (1955); J. Garner, The Commonwealth Office 1925-68 (1978); D.M. Young, The Colonial Office in the Nineteenth Century (1961).