Fonds du souvenir

Le Fonds du Souvenir est un organisme à but non lucratif créé en 1909. La mission de l’organisme est d’assurer des funérailles et une sépulture décentes, ainsi qu’une pierre tombale de style militaire, à tous les anciens combattants admissibles. Le Fonds est étroitement lié à Anciens Combattants Canada.

Le Fonds du Souvenir est un organisme à but non lucratif créé en 1909. La mission de l’organisme est d’assurer des funérailles et une sépulture décentes, ainsi qu’une pierre tombale de style militaire, à tous les anciens combattants admissibles. Le Fonds est étroitement lié à Anciens Combattants Canada.


Origines

Par un jour d’hiver de 1908, un homme âgé est transporté à l’Hôpital général de Montréal, se mourant de froid et de faim. Il décède peu de temps après. Le préposé en chef de l’hôpital, Arthur Hair, découvre que le vieil homme est James Daly, un ancien combattant de l’armée britannique qui a servi pendant la guerre de Crimée.

Arthur Hair, lui-même ancien combattant de la guerre d’Afrique du Sud, recueille des fonds pour que Daly puisse avoir une sépulture convenable. Il sollicite ensuite des Montréalais nantis et, avec leur aide, met sur pied le Last Post Imperial Navy and Military Contingency Fund. L’organisation est officiellement créée en avril 1909 à Montréal.

Jusqu’en 1921, le fonds est entièrement financé par des dons et limité à la province du Québec. Il permet d’offrir des funérailles et une inhumation décentes, ainsi qu’une pierre tombale en granit, à 276 anciens combattants dans le besoin.

Fonds du Souvenir

L’organisme prend son nom actuel, le Fonds du Souvenir, en 1921 lorsqu’il reçoit une charte fédérale et une subvention annuelle du gouvernement. Cela lui permet d’étendre ses services à tout le Canada. Le Fonds paie tout ou partie du coût des funérailles et d’une inhumation dignes pour tout ancien membre indigent des forces armées ou de la marine marchande du Canada, au Canada ou à l’étranger. Les membres des forces alliées qui meurent dans des circonstances similaires au Canada sont également admissibles. En 1998, le Fonds du Souvenir assume l’entière responsabilité de l’inhumation des anciens combattants au Canada.

Le Fonds entretient son propre cimetière militaire, le Champ d’honneur national, à Pointe-Claire, au Québec. En 2019, il lance l’Initiative pour vétérans autochtones, afin d’honorer la mémoire de plus de 18000anciens combattants autochtones.

Son siège national se trouve à Montréal et il compte neuf conseils provinciaux (le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard font partie du même conseil). L’organisme possède également un bureau au Royaume-Uni. Près de 150000anciens combattants ont bénéficié du Fonds du Souvenir. Il est financé par Anciens Combattants Canada et par des dons privés.