Irving, groupe

Le groupe Irving, dirigé par la famille de K.C. IRVING, domine 90 p. 100 de la diffusion des JOURNAUX de langue anglaise au Nouveau-Brunswick par l'entremise de Brunswick News inc.

Irving, groupe

Le groupe Irving, dirigé par la famille de K.C. IRVING, domine 90 p. 100 de la diffusion des JOURNAUX de langue anglaise au Nouveau-Brunswick par l'entremise de Brunswick News inc., qui détient les trois grands quotidiens de la région, soit le Telegraph Journal distribué à l'échelle de la province, le Times & Transcript de Moncton, le Daily Gleaner de Fredericton ainsi qu'une dizaine d'hebdomadaires.

La New Brunswick Publishing Co. Ltd, précurseur de la Brunswick News inc., détient et contrôle également la New Brunswick Broadcasting Co Ltd (NBB) qui, jusqu'en 1994, détient et exploite la station CHSJ-TV de Saint John et qui fournit les émissions de télévision du réseau anglais de la SRC à la quasi-totalité des Néo-Brunswickois par l'entremise de réémetteurs. Rebaptisée Acadia Broadcasting Limited en 2003, l'entreprise préfère par la suite acquérir et exploiter des stations de radio.

Cette concentration de la propriété fait l'objet de poursuites judiciaires et d'une enquête du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). En 1972, K.C. Irving Ltée et ses sociétés affiliées sont reconnues coupables en vertu des dispositions sur les fusions et les monopoles de la Loi sur la concurrence. Des membres de la famille Irving ont acquis une participation majoritaire dans les cinq journaux de langue anglaise du Nouveau-Brunswick. En 1975, un appel casse le jugement et, en 1978, la Cour suprême du Canada maintient la décision de l'appel. En janvier 1987, le CRTC infirme une décision de 1981 qui empêchait le conglomérat d'acheter d'autres entreprises de radiodiffusion et lui accorde des permis pour de nouvelles stations de télévision à Saint-Jean, Fredericton, Moncton et Halifax.