Peter McCoppin

Peter Elwood McCoppin, chef d’orchestre, organiste (né le 2 mai 1948 à Toronto, en Ontario).

Peter Elwood McCoppin, chef d’orchestre, organiste (né le 2 mai 1948 à Toronto, en Ontario). Peter McCoppin est un chef énergique et sensible qui a dirigé des orchestres dans le monde entier. Particulièrement à l’aise avec le répertoire orchestral choral du XIXe siècle, il s’est clairement engagé « à découvrir, à entourer de soins attentifs et à promouvoir des musiciens canadiens de talent ainsi qu’à jouer de la musique canadienne contemporaine ». Il exprime également ses talents de façon probante en accompagnant des salariés en entreprise et en les formant au leadership.

Jeunesse et formation

Peter McCoppin acquiert sa première expérience musicale à l’église St. Clement de Toronto où John Sidgwick était organiste. Il étudie l’orgue avec Douglas Elliott de 1966 à 1968 et avec Frederick Geoghegan de 1968 à 1969. Il devient membre des Festival Singers en 1970, l’année même où il obtient un baccalauréat en musique de l’Université de Toronto. De 1970 à 1972, il est organiste à l’église St. George et enregistre un 33 tours intitulé Joybreak (Vintage SCV-126) en compagnie du chœur qu’il dirige. Entre 1968 et 1972, il donne également un certain nombre de récitals d’orgue dont quelques-uns sont diffusés sur CBC Radio. Grâce au soutien du Conseil des Arts du Canada et des fondations Gulbenkian et McLean, il étudie la direction d’orchestre avec Erich Leinsdorf en 1972 et collabore avec la bibliothèque Szell de Cleveland.

Points saillants de sa carrière

Après avoir étudié la direction d’orchestre avec Lovro von Matičič à Dubrovnik en 1974 et avec Hans Swarowsky à Vienne de 1974 à 1975, Peter McCoppin devient, de 1975 à 1978, directeur du programme et professeur de direction d'orchestre au Cleveland Institute. Il occupe ensuite, de 1978 à 1980, les fonctions de chef adjoint de l’Orchestre symphonique d’Edmonton et partage la baguette avec Timothy Vernon, en 1979, à l’occasion d’une tournée avec la Compagnie d’opéra canadienne (COC). Entre 1980 et 1988, il est chef invité au Centre national des arts, auprès de l’Alberta Ballet Company, et pour différents orchestres à Calgary, Kitchener-Waterloo, London, Winnipeg, Vancouver et Victoria. De 1981 à 1986, il anime également un certain nombre d’émissions sur CBC Radio ainsi que la série télévisée Classic Theatre sur la chaîne culturelle de Colombie-Britannique, Knowledge Network.

Le 27 janvier 1988, Peter McCoppin est nommé conseiller musical et chef d’orchestre de l’Orchestre symphonique de Vancouver et dirige cette même année 43 programmes différents. En 1989, il est nommé chef principal invité de l’Orchestre symphonique de Victoria, auprès duquel il joue aussi les rôles de directeur musical et de chef d’orchestre, et de l’Orchestre symphonique de Thunder Bay. Il dirige également des concerts à la tête des deux orchestres chinois les plus importants (à Shanghai et à Pékin) et se produit au Japon avec les orchestres symphoniques de Tokyo et de Sapporo. En 1990, il dirige à Tokyo, à Osaka, à Séoul et à Mexico et est nommé chef invité principal de l’Orchestre symphonique de Syracuse.

Peter McCoppin dirige, à Edmonton en 1979, la première du Concerto pour piano et orchestre de Malcolm Forsyth avec Helmut Brauss au piano, ainsi que les premières d’œuvres de Harold Weaver et Rosemary Silversteen à la tête de l’Orchestre symphonique de Victoria en 1990. Depuis 2001, il mène une deuxième carrière réussie en tant que conférencier, formateur et accompagnateur en entreprise dans le domaine de la rédaction de discours et de la prise de parole en public.