South Sea Company

En 1711, la South Sea Company reçoit sa charte du Parlement britannique, qui lui accorde le monopole de la côte Ouest des Amériques jusqu'à une distance de 300 lieues en mer.

South Sea Company

En 1711, la South Sea Company reçoit sa charte du Parlement britannique, qui lui accorde le monopole de la côte Ouest des Amériques jusqu'à une distance de 300 lieues en mer. En 1720, la compagnie assume une large part de la dette nationale britannique, et la même année, elle échappe de peu à l'effondrement lors de la débâcle boursière connue sous le nom de « South Sea Bubble ». Cependant, jusqu'en 1833, les vaisseaux britanniques qui font du commerce sur la CÔTE NORD-OUEST doivent être titulaires de permis tant de la South Sea Company que de la COMPAGNIE DES INDES ORIENTALES.