Wilson, John Tuzo

Wilson est respecté à la grandeur du monde pour ses travaux sur les glaciers, sur l'orogénie, sur la géologie des bassins océaniques et sur la structure des continents. Sa plus grande contribution est l'explication de la TECTONIQUE DES PLAQUES.


Wilson, John Tuzo

 John Tuzo Wilson, géophysicien (Ottawa, 24 oct. 1908 -- Toronto, 15 avril 1993). Après l'obtention du premier baccalauréat en géophysique de l'U. de Toronto en 1930, Wilson fréquente les universités de Cambridge, en 1932 et 1940, et Princeton, en 1936, puis travaille avec la COMMISSION GÉOLOGIQUE DU CANADA de 1936 à 1939. Il est professeur de géophysique à l'U. de Toronto de 1946 à 1974 et directeur du Erindale College, de 1967 à 1974.

Wilson est respecté à la grandeur du monde pour ses travaux sur les glaciers, sur l'orogénie, sur la géologie des bassins océaniques et sur la structure des continents. Sa plus grande contribution est l'explication de la TECTONIQUE DES PLAQUES. Il est aussi l'un des premiers à employer des photos aériennes dans la cartographie géologique et est responsable de la réalisation de la première carte glaciaire du Canada. Sa recherche d'îles arctiques inconnues, en 1946 et en 1947, en fait le deuxième Canadien à survoler le PÔLE NORD, qu'il visite de nouveau en 1982.

Wilson travaille au Conseil national de recherches de 1958 à 1964, au Conseil de recherches pour la défense du Canada, de 1960 à 1966, et au Conseil des sciences du Canada, de 1977 à 1983. En plus de son travail universitaire, il écrit des ouvrages destinés au grand public, parmi lesquels on compte deux livres sur la Chine qui aident à rétablir des relations entre la Chine et les pays occidentaux. En 1935, il devient le premier à gravir le mont Hague, dans le Montana, suivant l'exemple de ses parents alpinistes. Le mont Tuzo, dans les montagnes Rocheuses, porte le nom de sa mère.

Après avoir « pris sa retraite » en 1974, Wilson combine son goût pour la science et les affaires publiques comme directeur général du CENTRE DES SCIENCES DE L'ONTARIO, de 1974 à 1985. Il demeure à l'U. de Toronto à titre de chargé de cours distingué de 1974 à 1977, puis à titre de professeur émérite en 1977. Il est également chancelier de l'U. York de 1983 à 1986. Après avoir pris sa retraite une deuxième fois, il poursuit un bon nombre de projets d'écriture et de recherche en plus de préparer une autobiographie.

En reconnaissance de ses contributions à la géophysique, on élit Wilson à l'Union de géodésie et de géophysique internationale pour les années 1957 à 1960, on lui décerne 15 diplômes honorifiques, on donne son nom à un prix, et on lui décerne au moins 35 médailles ou prix provenant de la Société royale du Canada, en 1955, et de diverses organisations de physique, de géologie et de géographie, dont le prix Vetlesen, considéré comme l'équivalent d'un prix Nobel pour les scientifiques de la terre. Il est fait Compagnon de l'Ordre du Canada.


Liens externes