Brandon

 De 1793 à 1832, trois postes de la Compagnie de la Baie d'Hudson, tous appelés Brandon House en l'honneur du duc de Brandon, un ancêtre de Lord Selkirk, sont établis dans la région de Brandon.

Brandon, ville du Manitoba; pop. 46 061 (recens. 2011), pop. 41 511 (recens. 2006); constituée en 1882. Deuxième ville en importance et centre de l'activité économique du sud-ouest de la province, située sur la rivière Assiniboine, à 197 km à l'ouest de Winnipeg.

Caserne de pompiers
La caserne de pompiers de Brandon, Manitoba (avec la permission d'Economic Development, City of Brandon).
Chambre de commerce
La Chambre de commerce de Brandon, Manitoba (avec la permission d'Economic Development, City of Brandon).
Palais de Justice
Le Palais de Justice à Brandon, Manitoba (avec la permission d'Economic Development, City of Brandon).
Brandon
Vue aérienne de Brandon, Manitoba (avec la permission d'Economic Development, City of Brandon).
Université Brandon
Le campus de l'Université Brandon (avec la permission d'Economic Development, City of Brandon).

De 1793 à 1832, trois postes de la Compagnie de la Baie d'Hudson, tous appelés Brandon House en l'honneur du duc de Brandon, un ancêtre de Lord Selkirk, sont établis dans la région de Brandon. La colonisation permanente commence à la fin des années 1870 à Grand Valley, à trois kilomètres à l'est, et à Brandon Hills. Des protestants du Québec et des Maritimes comptent parmi les premiers arrivants, suivis d'immigrants britanniques et américains. En 1881, Brandon devient une localité de limite divisionnaire du Canadien Pacifique et, peu après, un centre de transport, de distribution, de services et de commerce pour l'arrière-pays avoisinant.

Dès le début, l'industrie joue aussi un rôle dans l'économie grâce à la production de biens manufacturés dans les années 1880 et 1890. Brandon est aussi un centre judiciaire et médical, et possède, dès la fin du XIXe siècle, une station de recherche en agriculture fédérale, une prison provinciale, un hôpital psychiatrique, une école visant à former les infirmières, une école industrielle pour les Autochtones et un collège sous l'égide des baptistes, le Brandon College. Du début du XXe siècle au début de la Première Guerre mondiale, la population de Brandon a presque triplé grâce à l'essor de son économie. Durant cette période, McKenzie Seeds devient l'une des plus importantes maisons de semences du Commonwealth britannique.

Après la Première Guerre mondiale, Brandon fait face à des crises financières et à des conflits sociaux. La Ville et Brandon College font face à une crise financière. Durant la Seconde Guerre mondiale, des milliers de membres du personnel des forces armées s'entraînent dans la ville ou dans les écoles d'aviation voisines de Shilo ainsi que dans d'autres villes du Commonwealth. Après la guerre, la croissance économique et urbaine se poursuit de façon soutenue. Brandon College devient une université provinciale en 1967 (voir Université de Brandon), le collège communautaire Assiniboine est fondé et des fabricants de produits pétrochimiques ouvrent des usines. De plus, une bibliothèque régionale, un centre des arts et des musées voient le jour, et des installations, comme le complexe aréna-centre des congrès Keystone, sont construites.

Économie

L'agriculture, le commerce, les soins aux malades et l'administration sont les piliers de l'économie de Brandon. Parmi les industries manufacturières importantes, signalons la transformation des aliments (notamment l'usine de transformation du porc de Maple Leaf), ainsi que les industries de la pétrochimie, des produits métallurgiques, des produits pharmaceutiques et de l'équipement agricole. La plupart des entreprises manufacturières sont la propriété de gens de la région et vendent dans la région, mais Brandon attire aussi quelques sociétés nationales et internationales qui produisent des fertilisants, des produits métallurgiques, des produits chimiques industriels et commerciaux ainsi que des oestrogènes pour usage pharmaceutique. Des maisons d'édition et des établissements de formation ainsi que les transports (chemins de fer et camions) contribuent également à l'économie. Le commerce régional de Brandon s'étend, au sud, jusqu'à Portage la Prairie, ville située à l'est de la Saskatchewan, et au nord, à la frontière internationale, et jusqu'à Dauphin.

Vie culturelle

De Brandon, il est facile d'accéder à quelques-unes des aires de loisirs naturelles les plus attrayantes du Manitoba : le parc provincial du patrimoine Spruce Woods, à l'est, le parc provincial Turtle Mountain, au sud, et le parc national du Mont-Riding et Brandon Hills Wildlife Management Area, au nord. Le corridor fluvial de l'Assiniboine, avec ses parcs et sentiers, s'étend sur 17 km au cœur de la ville.

En 1979, Brandon reçoit les Jeux d'hiver du Canada et, en 1995, la ville est l'hôte du Championnat mondial de curling. En 1997, les Jeux d'été du Canada s'y déroulent. La ville est aussi renommée pour ses foires agricoles présentées par la Provincial Exhibition du Manitoba, comme la Royal Manitoba Winter Fair, la Summer Fair et la Fall Fair, la plus grosse foire et vente de bétail du Manitoba.

En plus de l'Université de Brandon et le collège communautaire Assiniboine, la ville compte un établissement postsecondaire spécialisé en services d'urgence. Le quotidien de la ville, le Brandon Sun, paraît depuis 1882.

Brandon dispose également d'un grand éventail d'organismes culturels, sociaux et sportifs dotés d'une gamme complète d'installations récréatives. Le Daly House Museum, qui occupe la maison (construite en 1882) du premier maire de Brandon, Tomas Daly, retrace la colonisation ainsi que l'essor économique de Brandon. Le Commonwealth Air Training Plan Museum est dédié au personnel du Royal Commonwealth Air Force, qui s'est entraîné et a combattu durant la Seconde Guerre mondiale. Le Western Manitoba Centennial Auditorium présente divers spectacles, entre autres, des concerts symphoniques, du théâtre et de la danse. On peut visiter la Art Gallery of Southern Manitoba, une galerie d'art qui expose les œuvres d'artistes locaux, nationaux et internationaux. Le Brandon Folk, Music and Arts Festival se tient au mois de juillet.


Lecture supplémentaire

  • G.F. Barker, Brandon: A City 1881-1961 (1977); W. Leland Clark, Brandon's Politics and Politicians (1981); Mary Hume, ed, Brandon: Prospect of a City (1981); Fred McGuinness, The Wheat City: A Pictorial History of Brandon (1988).

Liens externes