Carignan-Salières, régiment de

Le régiment de Carignan-Salières, fort de quelque 1100 hommes, est envoyé par la France en juin 1665 pour freiner les attaques dévastatrices des établissements canadiens par les IROQUOIS.

Carignan-Salières, régiment de

Le régiment de Carignan-Salières, fort de quelque 1100 hommes, est envoyé par la France en juin 1665 pour freiner les attaques dévastatrices des établissements canadiens par les IROQUOIS. Dès novembre, une série de forts est déjà construite le long du RICHELIEU, bloquant cette voie d'invasion importante. Lorsque les négociations de paix s'avèrent vaines, une expédition téméraire est organisée au coeur de l'hiver : environ 600 hommes du régiment et 70 Canadiens envahissent le canton mohawk en février 1666. Certains tombent dans une embuscade, mais l'ennemi s'en sort indemne. Les Français perdent environ 60 autres hommes durant leur repli vers le Canada. En septembre, le régiment envahit de nouveau le pays mohawk et y trouve les villages désertés; il les incendie ainsi que les champs de maïs avoisinants. En juillet 1667, les Iroquois parviennent enfin à un accord. Le régiment est rappelé en France en 1668, mais environ 400 officiers et hommes choisissent de rester pour s'installer sur des seigneuries le long du Richelieu, ce qui renforce grandement les défenses, le génie et l'économie de la colonie.