Cynthia Nicholas

Cynthia Maria Nicholas, dite « Cindy », spécialiste du marathon de natation, avocate, politicienne (née le 20 août 1957 à Toronto, en Ontario; décédée le 19 mai 2016 à Scarborough, en Ontario). Cindy Nicholas a été l’une des spécialistes du marathon de natation les plus dominantes au Canada. En 1977, à l’âge de 20 ans, elle est devenue la première femme et la plus jeune, tous sexes confondus, à mener à bien une traversée de la Manche à la nage aller‑retour, fixant, à cette occasion, un nouveau record du monde en 19 heures et 55 minutes. Entre 1974 et 1982, elle a effectué 19 traversées de la Manche, dont un nombre record de cinq allers‑retours. Ses exploits lui ont valu le surnom de « Queen of the Channel » (Reine de la Manche). En 1976, elle a été nommée championne mondiale de marathon de natation et, en 1977, elle a remporté le Prix Bobbie‑Rosenfeld récompensant la meilleure sportive de l’année. Après sa carrière sportive, elle s’est lancée dans le droit et a été députée provinciale pour le Parti libéral de l’Ontario de 1987 à 1990. Elle a été intronisée à l’Ordre du canada, au Panthéon des sports canadiens, à l’Ontario Sports Hall of Fame et à l’International Swimming Hall of Fame.



Jeunesse

Cindy Nicholas commence la natation de compétition dès l’âge de cinq ans et remporte sa première médaille à huit ans. Entre 1964 et 1974, elle établit 16 records provinciaux ou canadiens dans son groupe d’âge lors d’épreuves de nage libre, de nage papillon et de nage sur le dos. Elle participe aux Championnats du Canada et aux épreuves de sélection pour les Jeux olympiques de 1972, avant de se tourner vers le marathon de natation en 1974.

Marathon de natation

Le 16 août 1974, Cindy Nicholas accomplit son premier exploit en marathon de natation en traversant le lac Ontario de Youngstown, dans l’État de New York, aux États‑Unis, jusqu’à l’Exposition nationale canadienne à Toronto. Son temps de 15 heures et 10 minutes lui permet d’effacer tous les records précédents, aussi bien chez les hommes que chez les femmes, notamment celui de Marilyn Bell, datant de 1954, qu’elle améliore de 5 heures et 52 minutes.

Les 29 et 30 juillet 1975, Cindy Nicholas mène à bien sa première traversée de la Manche dans un seul sens en un temps record de 9 heures et 46 minutes, un record qui tiendra jusqu’en 1988. En 1976, elle accomplit deux traversées supplémentaires, nageant, le 6 septembre, d’Angleterre en France en 10 heures et 20 minutes et, le 17 septembre, de France en Angleterre, en 10 heures et 24 minutes. La Fédération mondiale de natation lui décerne également, en 1976, le titre de championne du monde de marathon de natation.

Le 7 septembre 1977, à l’âge de 20 ans, Cindy Nicholas devient la première femme et la plus jeune, tous sexes confondus, à réussir une traversée aller‑retour de la Manche à la nage, fixant, ce jour‑là, un nouveau record mondial en 19 heures et 55 minutes, soit une amélioration d’un peu plus de 10 heures par rapport au précédent record de 30 heures et 3 minutes établi par l’Américain Jon Erikson. En 1979, elle réalise sa sixième traversée et se voit surnommée « Queen of the Channel » (Reine de la Manche). En 1982, elle a, à son actif, 19 traversées de la Manche, dont 5 allers‑retours, établissant un nouveau record à ce chapitre.

En 1977, elle devient la première femme à traverser la Baie‑des‑Chaleurs, entre la Gaspésie et le nord du Nouveau‑Brunswick, en 7 heures et 22 minutes. En 1978, elle traverse à nouveau la baie, effectuant cette fois un aller‑retour, un exploit sans précédent, dans un temps de 14 heures et 54 minutes.

En 1977, elle reçoit le prix Bobbie‑Rosenfeld récompensant la sportive canadienne de l’année et, en 1979, elle est intronisée à l’Ordre du Canada.

Carrière en droit et en politique

Après avoir pris sa retraite de nageuse, Cindy Nicholas entame une deuxième carrière à titre d’avocate. Elle obtient ses diplômes à l’Université de Toronto et à l’Université de Windsor et est admise au Barreau de l’Ontario en 1984. En 1987, elle est élue à l’Assemblée législative de l’Ontario, comme candidate libérale, dans la circonscription de Scarborough‑Centre. En 1989‑1990, elle occupe le poste d’adjointe parlementaire au Solliciteur général de l’Ontario. En 1990, elle est battue lors des élections provinciales et revient à la pratique privée de son métier d’avocate. Elle décède d’une insuffisance hépatique à l’âge de 58 ans.

Distinctions et récompenses

  • Prix du mérite, Ville de Scarborough (1974)
  • Prix du mérite, Ville de Toronto (1975)
  • Championne du monde de marathon de natation, Fédération mondiale de natation (1976)
  • Prix Bobbie‑Rosenfeld, la Presse canadienne (1977)
  • Membre, Ordre du Canada (1979)
  • Membre, Scarborough Walk of Fame (2007)
  • Membre, Panthéon des sports canadiens (1993)
  • Médaille du jubilé d’or de la reine Élisabeth II, (2002)
  • Membre, Ontario Sports Hall of Fame (2003)
  • Membre, International Swimming Hall of Fame (2005)
  • Médaille du jubilé de diamant de la reine Élisabeth II (2012)