Donald Olding Hebb

Donald Olding Hebb, psychologue (Chester, N.-É., 22 juill. 1904 -- Halifax, 20 août 1985). Élève brillant, Hebb complète en un an les 4 premières années d'école primaire et l'année suivante, les 5e et 6e années. L'école se révèle cependant trop facile et, quand il obtient son diplôme de l'U.

Donald Olding Hebb, psychologue (Chester, N.-É., 22 juill. 1904 -- Halifax, 20 août 1985). Élève brillant, Hebb complète en un an les 4 premières années d'école primaire et l'année suivante, les 5e et 6e années. L'école se révèle cependant trop facile et, quand il obtient son diplôme de l'U. Dalhousie, ses notes sont dans la moyenne. Un ouvrage de Freud l'incite à retourner à l'université : il obtient une maîtrise en psychologie à l'U. McGill (1932), et un Ph.D. à Harvard (1936). À l'époque, le cerveau est considéré comme une station de relais traitant les entrées et les sorties des impulsions et le comportement n'est que stimulus et réponse. Hebb croit qu'il se passe plus que cela dans le cerveau. Il travaille avec Wilder Penfield entre 1937 et 1939 et remarque que la perte de grandes parties du cerveau n'entraîne pas nécessairement une diminution de l'intelligence. Il étudie le développement du comportement chez les rats, les primates et les nourrissons. Il est convaincu que des circuits neuraux qui relient les neurones entrants et sortants sont le centre de la pensée et des émotions. En 1949, il publie The Organization of Behaviour, qui révolutionne la psychologie en remettant « l'esprit » dans le cerveau. Ses études sur le développement démontrent l'importance de la stimulation par l'environnement dans la petite enfance et mènent à l'adoption aux États-Unis de l'opération Headstart, un programme qui vise à aider les enfants dans les familles désavantagées. Il démontre la nécessité pour l'activité normale du cerveau d'un apport constant par la réaction anormale des sujets privés de stimulation sensorielle.


Les oeuvres sélectionnées de
Donald Olding Hebb