Potvin, Gilles

(Joseph Edmond) Gilles Potvin. Rédacteur, critique, réalisateur, conseiller musical, administrateur, imprésario, traducteur (Montréal, 23 octobre 1923 - 4 septembre 2000). Il est codirecteur de la deuxième édition de l'EMC, plus particulièrement responsable de l'édition en langue française.

Potvin, Gilles

(Joseph Edmond) Gilles Potvin. Rédacteur, critique, réalisateur, conseiller musical, administrateur, imprésario, traducteur (Montréal, 23 octobre 1923 - 4 septembre 2000). Il est codirecteur de la deuxième édition de l'EMC, plus particulièrement responsable de l'édition en langue française. De 1940 à 1948, il suit à Montréal des cours de divers professeurs dont Armand Renaud (théorie, solfège), Agostino Salvetti, Jules Dubois et Jean Belland (violoncelle), Oscar O'Brien (harmonie) et Rodolphe Mathieu (analyse), tout en étant journaliste au quotidien Le Canada (1946-1948). Après avoir été publicitaire à la Société Casavant et au bureau de concerts Georges-Armand Robert (1947-1948), il entre au service de la SRC où il va occuper diverses fonctions : discothécaire (1948-1950), relationniste et rédacteur à La Semaine à Radio-Canada (1950-1953), réalisateur, notamment des émissions « Premières » à la radio (1954-1957) et « Concerts pour la jeunesse » à la télévision (1957-1958), puis agent au Service des auditions et distributions dont il est directeur (1962-1965). Il se joint au Conseil des arts du Canada comme chef du service de la musique pour une brève période au début de 1966. En juin de la même année, il est nommé chef de la production musicale au SI SRC (RCI depuis 1972), puis conseiller spécial aux émissions de musique enregistrées (1971-1990). Il est l'initiateur de nombreux projets RCI : les 33 tours Colas et Colinette et l'OSM (1967), la série Jeunesses musicales 20 Canada (1969) et l'intégrale de l'œuvre de François Couperin par Kenneth Gilbert (1970-1971). Ses 33 tours Chantal Juillet (RCI 439) et Harry Somers : musique de piano (3-RCI 450-452) méritent des Grands prix du disque duConseil canadien de la musique en 1978 et 1979 respectivement, et il est rédacteur en chef de l'Anthologie de la musique canadienne (1978-1990). De 1966 à 1972, il est le délégué de la SRC aux séances de la Tribune internationale des compositeurs au siège de l'UNESCO à Paris.

Un des fondateurs de l'Opéra Minute dont il est aussi l'administrateur (1949-1953), Potvin passe la saison 1953-1954 en Europe à titre de boursier du gouvernement du Québec. Il fait des stages dans divers théâtres et festivals dont celui d'Aix-en-Provence. Il est aussi correspondant de The Gazette. À son retour, il est nommé instructeur à l'Atelier d'opéra de McGill où il signe la mise en scène de Dido and Aeneas de Purcell (1957).

Aussi actif comme imprésario, Potvin présente une tournée d'André Mathieu au Québec (1944-1945). Il est par la suite associé à Musical Arts Series (1951-1953) puis il présente les récitals de Walter Gieseking au Canada et à New York (1952-1955) et, avec Françoys Bernier, ceux de Wilhelm Kempff (1961-1964). Il présente aussi les pianistes Solomon et Ross Pratt, l'organiste Fernando Germani et le Quatuor à cordes de Montréal.

Dès 1946, il commence à signer des comptes rendus dans des journaux et périodiques de Montréal comme Le Quartier latin, Notre Temps, Le Passe-Temps et L'Autorité. Correspondant montréalais de Musical America, Opera Canada et Opera (Londres), il collabore également à Châtelaine, au Journal musical canadien des Jeunesses musicales du Canada et à d'autres publications. À diverses époques, il rédige les notices de programmes de l'Orchestre symphonique de Montréal, la Société Pro Musica, l'Opéra du Québec, etc. Après avoir été critique au quotidien Le Nouveau Journal (1961), il est attitré aux quotidiens Le Devoir (1961-1966, 1973-1985) et La Presse (1966-1970).

Depuis 1970, il effectue des recherches sur la vie et la carrière d'Emma Albani, dont il publie une traduction annotée de l'autobiographie Forty Years of Song sous le titre Mémoires d'Emma Albani (Montréal 1972). Potvin est rédacteur en chef des Cahiers canadiens de la musique (1970-1976) et il collabore à Trente-quatre biographies et Compositeurs canadiens contemporains ainsi qu'au Sohlmans Musiklexikon et au New Grove Dictionary. À la demande du CAC, il est conseiller dans l'étude Incidences de certaines grandes compagnies de spectacles sur l'économie canadienne (Ottawa 1974). La même année, il est membre du groupe de travail étudiant la situation de la musique symphonique, de l'opéra et de la danse au Québec, sous la direction de Jean-Paul Jeannotte. Il est aussi membre du groupe de travail sur le Centre national des Arts dont il collabore au rapport (1986), et il siège la même année au jury décernant le premier Prix Glenn-Gould. En 1990, il est nommé membre d'un comité consultatif sur le Musée des arts de la scène formé par le ministère des Communications du Canada.

Gilles Potvin est membre du bureau du Conseil canadien de la musique (1968-1977) et président national des JMC (1976-1980). En 1982, le Conseil canadien de la musique lui décerne un prix spécial pour la publication de la première édition de l'EMC puis, en 1987, il lui attribue sa médaille. Il reçoit le Prix de musique Calixa-Lavallée1983, est élu membre de la Société royale du Canada (1984) et nommé membre de l'Ordre du Canada (1984). Il est nommé membre honoraire du Centre de musique canadienne en 1990. Il est également membre-fondateur de la Société pour le patrimoine musical canadien. Son travail en tant qu'éditeur de l'EMC lui vaut une grande reconnaissance, dont une distinction particulière de l'Association d'études canadiennes. Son éditeur adjoint, Ken Winters, écrit à Toronto (Globe & Mail , 8 septembre 2000) que Potvin « est, avant tout, le gardien et le champion de l'héritage musical québécois ».

En 1960, il épouse Micheline Tessier. Hubert Bédard est son cousin germain. Potvin a fait don de ses documents à l'Université de Montréal, en 1997.

Écrits

« Clermont Pépin fait honneur à la musique canadienne » (interview), P-T (juin 1946).

« La jeune musique canadienne : Jean Papineau-Couture, compositeur », P-T (nov. 1946).

« Alexander Brott compositeur », P-T (mai 1947).

POTVIN et Maryvonne KENDERGI dir., Aspects de la musique au Canada (Montréal 1970).

« Emma Albani », Opera (avril 1972).

« Albani », Perspectives (15 avril 1972)

« Albani - ma vie », Maclean (déc. 1972).

« Éva Gauthier : il y a 50 ans, elle fit découvrir Gershwin aux Américains », Perspectives (27 oct. 1973).

« Orchestres symphoniques et théâtre lyrique au Canada », « Jeunesses musicales du Canada », Arts et culture (Montréal 1976).

« Petite histoire du théâtre lyrique au Canada », Mcan, 44 (aut. 1980).

OSM : les cinquante premières années (Montréal 1984).

« La Musica italiana in Canada » (trad. A. Teodorani), Il Veltro, Rivista della civiltà italiana, XXIX (mai-août 1985).

« Les Canadiens au secours d'Emma Albani », Présentation à la Société royale du Canada, 40 (1985-1986).

« Maurice Ravel au Canada », Musical Canada.

« Radio Canada International : the voice of Canada after forty years », Hello Out There!, John Beckwith et Dorith R. Cooper dir., CanMus Documents nO 2 (Toronto 1988).

Gwyneth EVANS, « Canadian studies awards for two close associates of the National Library », National Library News (oct. 1998).

Ken WINTERS, « The music man of Quebec », Globe & Mail (8 sept. 2000).

Marie Thérèse LEFEBVRE, dir., « Hommage à Gilles Potvin », Cahiers de la Société québécoise de recherche en musique, vol. 4 no 1 (2000).

Bibliographie

Monique LAURENCE et Josephte CLÉMENT, « Entrevue avec M. Gilles Potvin », Coups d'archet (nov. 1961).

Jean ROYER, « L'Encyclopédie de la musique au Canada », Le Devoir (Montréal, 9 avril 1983).