Les para-athlètes de haut niveau

Les para-athlètes se répartissent en différentes catégories : personnes présentant des traumatismes médullaires, des déficiences visuelles, des infirmités motrices cérébrales, des amputations des membres, des déficiences intellectuelles ou « autres » (une catégorie regroupant les personnes avec un handicap qui ne peuvent s’inscrire dans aucune des autres catégories). Les para-athlètes canadiennes et canadiens ont remporté de nombreuses médailles lors de compétitions internationales, montant sur la plus haute marche du podium lors de Jeux paralympiques, de Jeux parapanaméricains, de Jeux du Commonwealth et de Championnats du monde, et ce, qu’il s’agisse d’épreuves individuelles, par exemple en natation, en athlétisme ou en ski, ou de sports d’équipe, par exemple en hockey sur luge ou en basketball en fauteuil. Les Canadiennes et les Canadiens jouent également un rôle de tout premier plan dans le domaine de la recherche et sur le plan institutionnel. Le premier président du Comité international paralympique, Robert Steadward, Ph. D., était canadien.

.

Image: Benoît Huot. La Presse Canadienne / Nathan Denette.



Tim McIsaac

Nageur, fonctionnaire (né le 10 janvier 1959 à Winnipeg, au Manitoba). Timothy McIsaac a remporté plus de médailles que n’importe quel autre athlète paralympique canadien. Il a en effet à son actif 28 médailles en natation (dont 14 médailles d’or) acquises aux Jeux paralympiques entre 1976 et 1988, ainsi que 17 médailles acquises durant les Jeux mondiaux de 1979 et de 1986. Il est le premier nageur aveugle à utiliser le virage-culbute avec un assistant « tapeur », une technique devenue plus tard obligatoire en compétition pour les nageurs malvoyants. McIsaac est nommé athlète junior canadien de l’année en 1976 et athlète manitobain de l’année en 1982. Il est membre du Temple de la renommée des sports du Manitoba, du Temple de la renommée paralympique canadien et du Cercle d'excellence de Natation Canada.

Michael Edgson

Michael Edgson

Michael Edgson, nageur (né le 6 mai 1969 à North Vancouver, en Colombie-Britannique). Michael Edgson a remporté 20 médailles aux Jeux paralympiques de 1984 à 1992 et 10 médailles d’or à l’occasion des Championnats du monde de natation pour les personnes présentant un handicap physique. Il détient également les records pour le Canada du plus grand nombre de médailles d’or paralympiques en carrière et lors de mêmes Jeux paralympiques, en l’occurrence à Séoul en 1988, avec respectivement 17 et 9 médailles. Il est membre du Cercle de l’excellence de Natation Canada, du Canadian Disability Hall of Fame et du Temple de la renommée paralympique canadien. En 2015, il sera intronisé au Panthéon des sports canadiens.

Chantal Petitclerc

Chantal Petitclerc

C.C, C.Q, M.S.M., athlète de course en fauteuil roulant (née le 15 décembre 1969 à Saint-Marc-des-Carrières, au Québec). Entre 1992 et 2008, elle a remporté 21 médailles aux Jeux paralympiques et a ainsi établi deux records paralympiques : celui de la Canadienne la plus médaillée dans l’histoire des jeux et celui de l’athlète féminine, toutes nationalités confondues, ayant décroché le plus grand nombre de podiums en athlétisme durant sa carrière. En 2008, elle est devenue la première Canadienne présentant un handicap à remporter le trophée Lou Marsh remis chaque année à la meilleure ou au meilleur athlète au pays.

Lauren Woolstencroft

Lauren Woolstencroft

Skieuse alpine, diplômée en génie électrique (née le 24 novembre 1981 à Calgary, en Alberta). Lauren Woolstencroft fait partie des athlètes paralympiques les plus médaillés du Canada puisqu’elle a gagné un total de 10 médailles (dont 8 médailles d’or), dans le cadre de trois Jeux paralympiques, ainsi que huit titres de championne du monde et plus de 50 médailles dans le cadre de la Coupe du monde. En 2010, elle devient la première Canadienne à remporter cinq médailles d’or lors d’une même édition des Jeux paralympiques d’hiver. Woolstencroft a été intronisée au Temple de la renommée du sport de la Colombie-Britannique (British Columbia Sports Hall of Fame), au Temple de la renommée du sport de l’Alberta, au Temple de la renommée des sports du Canada et au Temple de la renommée Terry Fox. En 2006, le Comité international paralympique la nomme Athlète de l’année.

Benoît Huot

Benoît Huot

Benoît Huot, nageur (né le 24 janvier 1984 à Longueuil, au Québec). Au nombre des nageurs canadiens les plus accomplis, Benoît Huot a remporté 20 médailles aux Jeux paralympiques, 12 médailles aux Jeux parapanaméricains et plus de 30 médailles aux Championnats du monde de natation organisés par le Comité international paralympique (CIP).

Brian McKeever

Brian McKeever, skieur de fond (né le 18 juin 1979 à Calgary, en Alberta). Brian McKeever a remporté 13 médailles dans les épreuves masculines de ski de fond et de biathlon lors des Jeux paralympiques d’hiver entre 2002 et 2014. Il détient le record du plus grand nombre de médailles d’or remportées sous les couleurs du Canada durant des Jeux paralympiques d’hiver (10 médailles) et est à égalité avec la skieuse alpine Lana Spreeman d’Olds, en Alberta, pour ce qui est du nombre total de médailles remportées par un même athlète canadien depuis le début des Jeux paralympiques d’hiver (13 médailles).En 2010, Brian McKeever devient le premier athlète à être nommé la même année membre de l’équipe olympique et membre de l’équipe paralympique d’un même pays.

Rick Hansen

Richard (Rick) Marvin Hansen, C.C., O.B.C., athlète paralympique, coureur en fauteuil roulant, militant humanitaire (né le 26 août 1957 à Port Alberni en Colombie Britannique). Dans les années 1980, Rick Hansen a remporté six médailles paralympiques et trois championnats du monde de course en fauteuil roulant. Il a été choisi, à trois reprises, comme meilleur athlète canadien ayant un handicap et a reçu, en 1983, le trophée Lou Marsh récompensant le meilleur athlète canadien de l’année, un honneur partagé avec Wayne Gretzky. C’est sans doute son périple mondial « Man In Motion » qui a le plus contribué à sa célébrité : du 21 mars 1985 au 22 mai 1987, il a parcouru en fauteuil roulant plus de 40 000 km dans 34 pays pour sensibiliser les populations à la recherche sur la moelle épinière, aux programmes de réadaptation et au sport en fauteuil roulant et recueillir des fonds publics et privés pour financer des projets dans ces domaines. Cette tournée mondiale lui a permis de récolter plus de 26 millions de dollars.