Rice, Gitz

Gitz Ingraham Rice, auteur-compositeur, animateur, pianiste, soldat (né le 5 mars 1891 à New Glasgow, en Nouvelle-Écosse; mort le 16 octobre 1947 à New York, dans l’État de New York). Gitz Rice était un auteur-compositeur de chansons, un pianiste et occasionnellement un chanteur, et il a écrit lui-même la plupart de ses chansons les plus populaires (notamment, « Dear Old Pal of Mine », « On the Road that Leads Back Home », « Keep Your Head Down, Fritzie Boy ») alors qu’il combattait au sein du Corps expéditionnaire canadien, pendant la Première Guerre mondiale. Après avoir été gazé à la bataille de la crête de Vimy, il est resté en service en tant qu’officier responsable de l’animation musicale pour l’Armée canadienne. Il a aussi donné des spectacles pour les troupes pendant la Deuxième Guerre mondiale.



Gitz Rice en 1918
(avec la permission de Pritzker Military Museum & Library)

Service à la Première Guerre mondiale

Gitz Rice étudie au Conservatoire de McGill avant de se joindre à la première division du Corps expéditionnaire canadien quand éclate la Première Guerre mondiale. Il combat dans plusieurs campagnes majeures (notamment les batailles d’Ypres, de la Somme et de la Crête de Vimy) et joue du piano à l’occasion pour la compagnie de comédie du Princess Patricia’s (voir Dumbells). Selon une légende (probablement apocryphe), ce serait Gitz Rice, jouant « Sainte Nuit » au piano sur la ligne de front d’Ypres, qui aurait amené les troupes canadiennes et allemandes à déposer leurs armes et à chanter à l’unisson le jour de Noël 1914.

Gitz Rice est mis en invalidité et sa mort est faussement annoncée, après qu’il ait été gazé à la Bataille de la crête de Vimy. Toutefois, il poursuit son service, en tant qu’officier (lieutenant) responsable de l’animation musicale pour l’Armée canadienne, supervisant des spectacles pour quelque 70 000 soldats chaque semaine.

« Dear Old Pal of Mine »

Couverture de la partition de « Dear Old Pal of Mine », publiée en 1918 par G. Ricordi & Co.

(avec le permission de Wikimedia Commons)

Chansons et enregistrements

Parmi les chansons de Gitz Rice, on retrouve « Keep Your Head Down, Fritzie Boy » et « We Stopped Them at the Marne » (publiées par Leo Feist, 1918), ainsi que « Some Day I’ll Come Back to You » et « Burmah Moon » (Henry Burr 1919). « Dear Old Pal of Mine », son plus grand succès, et « On the Road that Leads Back Home » (Ricordi 1918), ont été présentées dans le spectacle de recrutement Getting Together, mis en scène à New York en 1918. Ses enregistrements de « Life in a Trench in Belgium » chez Columbia et « Fun in Flanders » chez Victor, tous deux réalisés avec Henry Burr, ont aussi été très populaires.

La prétendue participation de Gitz Rice à la composition de « Mademoiselle from Armentieres » n’a jamais été corroborée. D’autres chansons de Gitz Rice ont été publiées par Delmar à Montréal et Chappell and Ditson aux États-Unis.

Carrière après la guerre

Après la guerre, Gitz Rice travaille dans le vaudeville, mettant en scène ses propres revues. Selon certaines sources, il travaille un temps avec les Marx Brothers. Il effectue aussi des enregistrements en tant que chanteur chez Victor et Pathé et réalise des rouleaux à piano pour Ampico au début des années 1920. À l’occasion, il chante et joue du piano au Maples Inn à Lakeside (aujourd’hui Pointe Claire), au Québec, et fait à nouveau de l’animation pour les troupes durant la Deuxième Guerre mondiale.

Les nombreux enregistrements de Gitz Rice, et ceux de nombreux artistes ayant interprété ses chansons, sont répertoriés dans Roll Back the Years: History of Canadian Recorded Sound and Its Legacy, Genesis to 1930 d’Edward B. Moogk (1975).