Sudbury

Grand Sudbury, ville de l’Ontario constituée en 2001, 164 689 habitants (recensement de 2016), 163 067 habitants (recensement de 2011). Siège judiciaire du District de Sudbury, la Ville du Grand Sudbury est située sur la rive ouest du lac Ramsey (à environ 60 km au nord de la baie Georgienne). Sa constitution, en 2001, remplace l’ancienne municipalité régionale de Sudbury (1973-2000) et la Ville de Sudbury (1930-2000). Elle doit une grande partie de son développement à l’industrie minière, et plus particulièrement à l’extraction du nickel. Plus importante agglomération du Nord-Est de l’Ontario, le Grand Sudbury concentre aujourd’hui des services commerciaux, culturels et éducatifs et est reconnu pour son impressionnant reverdissement depuis les années 1970.
Grand Sudbury, ville de l’Ontario constituée en 2001, 164 689 habitants (recensement de 2016), 163 067 habitants (recensement de 2011). Siège judiciaire du District de Sudbury, la Ville du Grand Sudbury est située sur la rive ouest du lac Ramsey (à environ 60 km au nord de la baie Georgienne). Sa constitution, en 2001, remplace l’ancienne municipalité régionale de Sudbury (1973-2000) et la Ville de Sudbury (1930-2000). Elle doit une grande partie de son développement à l’industrie minière, et plus particulièrement à l’extraction du nickel. Plus importante agglomération du Nord-Est de l’Ontario, le Grand Sudbury concentre aujourd’hui des services commerciaux, culturels et éducatifs et est reconnu pour son impressionnant reverdissement depuis les années 1970.


Peuplement

L’occupation du Moyen-Nord de l’Ontario remonte à quelque 9 000 ans, après la fonte de la dernière nappe glaciaire du continent. Au temps de l’arrivée des Européens, la région au nord du lac Huron et celle entourant le lac Supérieur sont habitées par le peuple ojibwé depuis des centaines d’années. Les Ojibwés, l’un des plus importants peuples de langue algonquine, vivent de la chasse et de la pêche, établissant généralement des campements temporaires.

Contrairement aux régions plus tempérées et plus fertiles de ce qui est maintenant le Sud de l’Ontario, la région entourant le lac Ramsey est relativement peu peuplée. Les premiers changements démographiques d’importance s’amorcent au milieu du 17e siècle, résultat de la traite des fourrures que viennent pratiquer les Français à Sault Ste. Marie. Les bandes objiwées utilisent de plus en plus d’objets européens et la chasse aux animaux à fourrure devient alors très concurrentielle; certaines bandes sont contraintes à de grands déplacements pour chasser et ce nouvel état des choses provoque bien des conflits.

Transports

Les chemins de fer relient la ville à Sault Ste. Marie (1887) et à Toronto (1908). On entreprend en 1912 la construction d’autoroutes menant à North Bay et à Sault Ste. Marie. En 1956, on inaugure l’autoroute 69, qui descend vers le sud jusqu’à Gravenhurst. La construction de la première voie vers Timmins, par l’autoroute 144, est terminée en 1970. Quant au transport aérien, l’Aéroport de Sudbury assure des liaisons avec plusieurs villes ontariennes depuis 1954.

Communications

La ville de Sudbury est en outre un important centre de médias. Il existe dans la région plusieurs journaux, notamment le Sudbury Star, le Northern Life, Le Voyageur et le Northern Ontario Business. La radio a vu le jour en 1947 grâce aux ondes de langue française (CFBR) et de langue anglaise (CHNO). Des antennes régionales de CBC, Radio-Canada, puis d’autres radios commerciales se sont ajoutées à partir des années 1970. La télévision est apparue avec CKSO en 1953, aujourd’hui affiliée au réseau CTV.

Administration et situation politique

H\u00f4tel de ville de Sudbury

De 1973 jusqu’à la création de la mégaville en 2001, l’administration de Sudbury comportait deux paliers : un conseil régional composé de 20 membres et d’un président, ainsi que sept conseils locaux. Cette structure politique disparaît en 2001, remplacée par une municipalité unique comprenant 12 quartiers que représentent 12 conseillers et un maire.

Vie culturelle

La transformation de Sudbury en capitale éducative fait aussi éclore une production culturelle. Dans l’effervescence culturelle que connaît la ville dans les années 1970 sont fondés le Théâtre du Nouvel-Ontario, un théâtre franco-ontarien de création, les Éditions Prise de parole, la première maison d’édition franco-ontarienne, puis La Nuit sur l’étang, le premier festival annuel de musique émergente francophone. Le Grand Sudbury compte aussi deux théâtres de répertoire de langue anglaise (Sudbury Theatre Centre, Theatre Cambrian), des galeries d’art (Galerie d’art de Sudbury et Galerie du Nouvel-Ontario), des musées (les musées du Moulin à fleur et de Copper Cliff), un orchestre symphonique, puis des activités et des festivals annuels bilingues, entre autres, le Northern Lights Festival Boréal, le Cinéfest, le Blueberry Festival, le Snowflake Festival et l’UpFest.

La ville possède bon nombre d’installations sportives et de centres de loisirs, notamment des arénas et des centres récréatifs. En 1971, la ville est aussi la première de l’Ontario à faire aménager une piscine olympique à l’Université Laurentienne; c’est là que s’est entraîné le nageur Alex Baumann, qui décroche deux médailles d’or aux Jeux olympiques de Los Angeles en 1984. Cinq parcs provinciaux se trouvent dans la région. Dans la ville même, la Zone de conservation du lac Laurentien est une destination très populaire.


Lecture supplémentaire

  • Donald Dennie, Une histoire sociale du Grand Sudbury : le bois, le roc et le rail (2017).

Liens externes


//