Orge

Orge est le nom commun des plantes du genre Hordeum, de la famille des GRAMINÉES. Il existe plusieurs espèces sauvages et cultivèes. Étant donné que toutes les variétés cultivées et certaines des espèces sauvages sont capables de pollinisation croisée, on suppose qu'elles appartiennent à l'espèce H.

Orge

Orge est le nom commun des plantes du genre Hordeum, de la famille des GRAMINÉES. Il existe plusieurs espèces sauvages et cultivèes. Étant donné que toutes les variétés cultivées et certaines des espèces sauvages sont capables de pollinisation croisée, on suppose qu'elles appartiennent à l'espèce H. vulgare. L'orge, qui s'accommode d'une grande variété de sols et de climats, est cultivée dans plusieurs régions du monde. Elle est d'ailleurs l'une des premières céréales à l'être (voir CULTURES). Quoique l'on ne connaisse pas son lieu d'origine, l'orge est récoltée depuis des milliers d'années au Proche-Orient, en Extrême-Orient et dans le Nord et le centre-est de l'Afrique.

La plante a une tige cylindrique et creuse, entrecoupée de noeuds là où se forment les feuilles. L'épi, ou tête, est formé d'épillets attachés aux noeuds par une structure dentelée nommée rachis. Chaque épillet est composé de deux enveloppes contenant l'une une fleur mâle et l'autre une fleur femelle. Les noeuds du rachis pouvant être formés d'un seul épillet ou de trois, l'inflorescence paraîtra avoir deux ou six rangs de grains d'où les noms d'orge à deux ou six rangs.

On rencontre deux types d'orge : l'une de printemps et l'autre d'hiver. Les variétés semées au printemps mûrissent dans un délai de 80 à 90 jours et sont les plus répandues au Canada. Les meilleurs sols pour la culture de l'orge sont légèrement acides, bien drainés et argileux. L'orge peut être affectée par des maladies des plantes causées par des champignons (rouille, charbon), des bactéries et des virus (jaunisse nanisante). Elle est également sujette à l'affaiblissement de la tige et l'égrenage. Des botanistes canadiens qui cherchent à améliorer l'orge souhaitent produire de nouvelles variétés ayant une résistance génétique aux maladies, un rendement plus élevé et une capacité agronomique améliorée.

La plus grande partie des 3,9 millions d'hectares réservés à la culture de l'orge se trouve dans les PRAIRIES. La production annuelle de l'orge, en 2006, était d'environ 10 millions de tonnes : à peu près la moitié de la récolte est acheminée vers le marché et le reste est conservé pour être utilisé comme alimentation pour le bétail et comme semence. Une grande partie de l'orge vendue sur le marché est tranformée en malt pour la fabrication de la bière ou en produits alimentaires enrichis de malt (voir BRASSERIE). L'orge peut également être transformée en grains perlés pour les soupes, ou en farine pour le pain sans levain. On la consomme également en bouillie. Le Canada exporte environ la moitié de l'orge qu'il commercialise, soit 4,8 millions de tonnes par an, ce qui équivaut au cinquième des exportations mondiales.

Voir aussi GRAIN, MANUTENTION ET COMMERCIALISATION DU.


En savoir plus