Bataille du Rhin



Sur un pont de Bailey, en Allemagne
Camionnette de troupes de l'Armée canadienne en Rhénanie (avec la permission du ministère de la Défense nationale/PA-146284).
Deuxième Guerre mondiale (carte)

Lors de la bataille du Rhin, qui se déroule du 8 février au 10 mars 1945, la Première armée canadienne (dont fait partie le 30e Corps d'armée britannique) et la 9e armée américaine refoulent les Allemands vers le Rhin. Durant la première phase de la bataille, les troupes canadiennes doivent attaquer en sol inondé (Opération Véritable, 8 au 21 février.) et, durant la deuxième phase, traverser la forêt de Hochwald (Opération Blockbuster, 22 février au 10 mars) en affrontant l'opposition opiniâtre des Allemands qui défendent le territoire de leur patrie. Tout au long de ce mois, le mauvais temps prive les Alliés d'une bonne partie du soutien aérien tactique auquel ils sont habitués, tandis que la boue immobilise fréquemment les blindés. Néanmoins, la rive gauche du Rhin est conquise jusqu'à Düsseldorf, au sud, au cours de combats parmi les plus féroces de ce conflit. Les pertes alliées atteignent près de 23 000 hommes, dont 5 300 chez les Canadiens. Quant aux Allemands, ils perdent approximativement 90 000 soldats, dont 52 000 sont faits prisonniers. Le 23 mars 1945, les Alliés occupent la rive du Rhin depuis Strasbourg, en France, jusqu'à Nijmegen, aux Pays-Bas. Voir aussi Deuxième Guerre mondiale.


Réserver la visite d’un orateur

Lecture supplémentaire

  • C.P. Stacey, The Victory Campaign (1960).

Liens externes