Brunet, Noël

Noël (Armand) Brunet. Violoniste, professeur (Montréal, 25 décembre 1916 - Chicoutimi, Québec, 11 août 1973). Premier prix (Cons. royal de Bruxelles) 1939. Il commença l'étude du violon avec son frère Henri puis travailla avec Alfred De Sève. Il fut cinq fois boursier du McGill Cons.

Brunet, Noël

Noël (Armand) Brunet. Violoniste, professeur (Montréal, 25 décembre 1916 - Chicoutimi, Québec, 11 août 1973). Premier prix (Cons. royal de Bruxelles) 1939. Il commença l'étude du violon avec son frère Henri puis travailla avec Alfred De Sève. Il fut cinq fois boursier du McGill Cons. où il poursuivit sa formation avec Maurice Onderet. Il remporta le Prix d'Europe en 1936. Au Cons. royal de Bruxelles, son maître fut Alfred Dubois, élève d'Ysaÿe. En 1938, une seconde bourse de l'AMQ lui permit de continuer ses études. Aux examens de 1939, il reçut le prix Adolphe-Canler et un prix de virtuosité après son exécution des concertos de Brahms et de Sibelius. Il mérita également la médaille d'or du roi Léopold III. Il fit ses débuts professionnels la même année, dans le concerto de Beethoven avec l'orchestre du Cons. royal. Il donna des récitals dans plusieurs villes belges ainsi qu'en Hollande.

Il rentra au pays en 1939 et commença une carrière active au Canada et aux États-Unis, tout en suivant des cours de perfectionnement avec Theodore et Alice Pashkus à New York et Joseph Szigeti en Californie. Il ouvrit la saison 1944-45 de la SCSM en jouant le concerto de Glazounov. En 1945, il donna à la SRC 19 des sonates de Mozart avec le pianiste John Newmark puis fit deux tournées JMC (1949-50, 1954-55). Plusieurs compositeurs écrivirent à son intention des oeuvres dont il assura la création et qu'il joua et enregistra ensuite au Canada et à l'étranger : Sonate en sol majeur et Concerto de Jean Papineau-Couture; Sonate de Jean Vallerand; Concerto d'Alexander Brott. Après l'exécution de cette dernière oeuvre au Carnegie Hall sous la direction de Stokowski, lors d'un concert remarqué de musique canadienne (16 octobre 1953), le critique Miles Kastendieck du New York Journal-American reconnut en lui un « violoniste de premier ordre ». La même année, Brunet donna avec succès de nombreux concerts en Europe, notamment à Paris, Londres, Rome et Bonn.

Il participa à des concerts de musique de chambre aux Festivals de Montréal (1953-54). En 1955, il se fixa à Los Angeles comme membre de l'Orchestre philharmonique et professeur au California Institute of the Arts. Il revint à Montréal en 1966 comme membre du jury au Concours international de Montréal (violon). Il enseigna ensuite au Cons. de Trois-Rivières (1967-69) puis au Cons. de Chicoutimi (1969-73) dont il fut le dir. intérimaire (1972-73). Parmi ses élèves, on remarque Gilles Baillargeon, Langis Breton, John Charuk, Jasmine Perron, Gérald Sergent et Jacques Verdon.

Le jeu de Noël Brunet possédait à un haut degré les qualités de l'école franco-belge dont il était issu : beauté du son, élégance du phrasé, justesse de l'expression et souci du détail.