Bye-boat

Bye-boat est le nom donné historiquement aux petits bateaux ouverts, pouvant transporter de cinq à dix personnes, dont on se servait pour la pêche côtière à Terre-Neuve.

Bye-boat est le nom donné historiquement aux petits bateaux ouverts, pouvant transporter de cinq à dix personnes, dont on se servait pour la pêche côtière à Terre-Neuve. À partir du milieu des années 1600 jusqu'au début des années 1800, les propriétaires ou les gardiens de bye-boats jouent un rôle important dans l'industrie de la pêche à la morue à Terre-Neuve. Ils font généralement concurrence aux entreprises de pêche plus importantes, mais il arrive qu'un marchand fournisse l'équipement au pêcheur et lui achète ensuite ses prises. Tous les étés, le gardien du bye-boat, accompagné des pêcheurs à son service, se rend à sa cabane de pêche à Terre-Neuve comme passager sur un bateau de pêche. Le gardien et son équipage pêchent durant tout l'été à bord d'un ou deux bye-boats qui demeurent sur place. À l'automne, ils vendent ordinairement leurs prises traitées à un navire de pêche avant de retourner en Angleterre. On engage parfois quelques hommes pour rester à Terre-Neuve pendant l'hiver afin de surveiller les bateaux et la cabane de pêche. Voir aussi Histoire de la pêche.