Churchill

Une fois la construction du terminal de la HUDSON BAY RAILWAY et des installations portuaires achevées en 1931, la ville actuelle se développe sur la rive Est.

Churchill, district d'administration locale du Man.; pop. 813 (recens. 2011), 923 (recens. 2006); situé à l'embouchure de la RIVIÈRE CHURCHILL , sur la rive sud-ouest de la BAIE D'HUDSON. Bien que l'endroit ait été découvert par l'explorateur danois Jens MUNK en 1619, ce n'est qu'en 1689 qu'il est « colonisé », lorsque la Compagnie de la baie d'Hudson tente d'établir un poste à quelques kilomètres en amont. Le fleuve tient son nom de lord Churchill (devenu premier duc de Marlborough). Le poste est établi de façon permanente près de la côte en 1717. Il est remplacé par le FORT PRINCE-DE-GALLES, sur la rive Ouest de l'estuaire. Ce dernier demeure le centre de la TRAITE DES FOURRURES de la région jusqu'à sa destruction par les Français en 1782. La Compagnie de la baie d'Hudson reconstruit Fort Churchill, qui continue ses activités comme poste de traite des fourrures.

Une fois la construction du terminal de la HUDSON BAY RAILWAY et des installations portuaires achevées en 1931, la ville actuelle se développe sur la rive Est. La Deuxième Guerre mondiale fait de Churchill une ville prospère avec la mise sur pied d'un centre d'approvisionnement du Nord et d'une base militaire. Après la guerre, on y maintient une station de recherche et un site de lancement de missiles jusqu'au milieu des années 80. La population du district est à la baisse après avoir atteint un sommet d'environ 6000 habitants dans les années 70. Le trajet en bateau vers l'Europe à partir de Churchill est plus court d'environ 1600 km qu'à partir de Montréal. Toutefois, la brièveté de sa période de navigation, qui n'est que de trois mois, et ses eaux peu profondes empêchent son essor comme port océanique.


Liens externes