Compo Company Ltd.

Compo Company Ltd. Première usine canadienne indépendante de pressage de disques et la plus importante de son temps. Elle fut fondée en 1918 à Lachine, près de Montréal, par Herbert S. Berliner, alors vice-prés. et gérant général de la Berliner Gram-O-Phone Co.

Compo Company Ltd.

Compo Company Ltd. Première usine canadienne indépendante de pressage de disques et la plus importante de son temps. Elle fut fondée en 1918 à Lachine, près de Montréal, par Herbert S. Berliner, alors vice-prés. et gérant général de la Berliner Gram-O-Phone Co. À ses débuts, la firme distribua des étiquettes amér. comme Phonola et Starr-Gennett. Berliner démissionna de la Berliner Gram-O-Phone Co. en avril 1921, et, avec lui, plusieurs des cadres de cette compagnie passèrent à Compo, avec le résultat que les deux compagnies devinrent d'implacables rivales. Sun, la première étiquette de la maison Compo, fut lancée à Toronto en mai 1921. Elle fut supplantée en septembre par Apex, un nom qui allait être utilisé durant plus de 50 ans, sous le contrôle successif de plusieurs compagnies. Compo adopta aussi d'autres étiquettes (à un certain moment, elle en eut plus de 20), dont Domino, Microphone, Sterling et Lucky Strike. En 1924, les phonographes Apex furent mis sur le marché. Herbert Berliner manifestait un vif intérêt pour la radio et ses ramifications, aussi Compo fut-elle la première compagnie canadienne à produire des disques enregistrés à l'aide du microphone (1924) et faits à partir d'émissions radiophoniques (1925). Elle fut une des deux seules entreprises d'enregistrement au Canada à survivre à la dépression des années 1930, ceci pour avoir diversifié ses opérations avec la fabrication de cylindres pour dictaphones et de transcriptions pour la radio.

En 1935, Compo devint la détentrice canadienne d'un permis pour le pressage et la distribution des produits Decca des É.-U.; en 1951, Decca se porta acquéreur de Compo; Berliner demeura prés. jusqu'à sa mort en 1966. Decca fut à son tour acquise en 1964 par MCA qui, tout en conservant l'usine de pressage de Lachine jusqu'au début des années 1970, en établit une seconde à Cornwall, Ont., active jusqu'en 1976. Les étiquettes Compo et Apex demeurèrent sur le marché jusqu'en 1971.

Compo enregistra toujours des interprètes canadiens, surtout du domaine pop quoique, dans les années 1920, des artistes de concert comme Rex Battle, J.-B. Dubois, Paul Dufault, Ruthven McDonald et Rodolphe Plamondon figurèrent aussi à son catalogue. En plus des interprètes de la série Starr de Compo (nom emprunté à Starr-Gennett en 1930), Compo a aussi enregistré, pour Apex, l'Adanac Quartet(te), Willie Eckstein, Vera Guilaroff, Al et Bob Harvey, Léo LeSieur, l'accordéoniste Joseph Latour, Don Messer and His Islanders, le pianiste Billy Munro, le violoneux Sid Plamondor et ses Western Pals, Wellie Ringuette, et l'orchestre d'Andy Tipaldi. Compo a distribué au Canada de nombreux disques de Canadiens expatriés réalisés chez Decca. Un certain nombre de registres et matrices de Compo sont conservés à la Bibliothèque nationale du Canada.