Festival de la chanson de Granby

Festival de la chanson de Granby. Concours institué en 1969 à Granby, Québec, par Yves Gagnon et Yves Steinmetz dans le but de promouvoir la nouvelle chanson québécoise, de fournir aux amateurs un atelier de travail permanent et de favoriser les échanges internationaux.

Festival de la chanson de Granby

Festival de la chanson de Granby. Concours institué en 1969 à Granby, Québec, par Yves Gagnon et Yves Steinmetz dans le but de promouvoir la nouvelle chanson québécoise, de fournir aux amateurs un atelier de travail permanent et de favoriser les échanges internationaux. Parrainé annuellement par les Loisirs de Granby et soutenu dans son organisation générale par le MACQ et le Secrétariat d'État du Canada, il s'adresse aux auteurs-compositeurs-interprètes et aux interprètes francophones citoyens canadiens ou immigrants reçus et âgés d'au moins 16 ans. Les noms des candidats sont retenus pour les épreuves éliminatoires lors d'auditions tenues chaque été dans tout le Canada. Par la suite, 4 candidats dans chaque catégorie, choisis durant les demi-finales, deviennent admissibles à un gala tenu d'abord en décembre à la boîte à chansons l'Escale, puis en septembre et octobre au théâtre Palace. Les gagnants des premiers prix reçoivent chacun une bourse de 10 000 $, dont la moitié doit être consacrée à un enregistrement. Au nombre des lauréats ont figuré Priscilla Lapointe (1969), Jean-Marc Perron (1970), Denise Guénette (1971), Fabienne Thibeault et Calixte Duguay (1974), Madeleine Boucher (1975), Diane Pichette et Micheline Scott (1977), Marie-Denise Pelletier (1982), Jean Leloup (1983) et Luc de Larochellière (1986). L'auteur-compositeur-interprète Robert Paquette fut parmi les finalistes en 1972 et 1973. Deux des gagnants représentèrent le Canada au Festival international de la chanson française à Spa, Belgique : Perron (1971) et Boucher (1976). Cette dernière y obtint le premier prix d'interprétation. En 1976, le Festival ajouta à ses activités le Concours de la chanson primée, réservé à des chansons inédites écrites en français. La création en 1978 de festivals locaux a permis au Festival de consolider une action régionale. Un stage de formation de quatre jours fut inauguré et ouvert aux huit semi-finalistes du Festival 1979 sous la direction de professionnels tels Daniel Deschesnes, Jacques Michel et Jean Robitaille, qui ont fait fonction de conseillers quant aux arrangements, à la mise en scène et aux textes. Des conférenciers spécialisés ont aussi été invités afin d'aborder tous les aspects de l'industrie de la chanson. Les stages ont ensuite été tenus en juillet et août pendant cinq semaines.


Lecture supplémentaire

  • Vincent, Pierre. 'Granby Festival helps start careers in Quebec,' CanComp, 43, Oct 1972

    Thériault, Yves. 'Granby provides exposure for Francophone writers, singers' / 'Un stage éducatif pour les jeunes chansonniers,' MSc / ScM, 317, Jan-Feb 1981

    Harry, Isobel. 'Making Granby's Festival succeed' / 'François Dubé et la jeune chanson,' CanComp / CompCan, 182, Jun 1983

    Lavoie, Denis. 'Granby découvre le talent, le public le consacre,' Montreal La Presse, l Oct 1988

    Rivard, Pierre. 'Les lauréats et le métier de la chanson,' Télé (plus), Montreal La Presse, 10-17 Aug 1991