Baby, François

François Baby, homme d'affaires, officier de milice, homme politique (Montréal, 4 oct. 1733 -- Québec, 6 oct. 1820), est commerçant de fourrure à Montréal dans les années 1750. Il est envoyé comme prisonnier en Angleterre en 1760. Il revient de France en 1763 et devient marchand à Québec.

Baby, François

François Baby, homme d'affaires, officier de milice, homme politique (Montréal, 4 oct. 1733 -- Québec, 6 oct. 1820), est commerçant de fourrure à Montréal dans les années 1750. Il est envoyé comme prisonnier en Angleterre en 1760. Il revient de France en 1763 et devient marchand à Québec. En 1773-1774, il se rend à Londres comme défenseur influent des propositions constitutionnelles du gouverneur CARLETON (Dorchester), qui seront finalement adoptées et deviennent l'ACTE DE QUÉBEC. Sa résistance à l'invasion américaine de 1775-1776 et sa conduite politique subséquente lui valent d'être nommé au Conseil législatif en 1778. Ses revenus de propriétaire foncier, des rentes viagères et ses salaires du gouvernement lui assurent sa subsistance le reste de sa vie.

Baby appuie le gouverneur HALDIMAND qui s'oppose aux revendications des marchands coloniaux qui demandent une assemblée élue. Plus tard, il s'oppose également aux tentatives du PARTI CANADIEN d'étendre l'autorité de l'Assemblée sur les finances de la colonie. Favorablement considéré dans la haute société mondaine, Baby est cependant un catholique dévot dont la conduite lui assure l'admiration du sévère évêque PLESSIS.