Heppner, Ben

Il fait ses débuts au Metropolitan Opera en 1991 dans le rôle titre d'Idomeneo de Mozart. Il est bientôt reconnu pour ses interprétations de rôles héroïques de ténor dans des opéras wagnériens, particulièrement pour celui de Tristan.


Heppner, Ben

 Ben Heppner (Thomas Bernard). Ténor (Murrayville, C.-B., 14 janv. 1956). B.Mus. (C.-B.) 1979, LL.D. h.c. (C.-B.) 1997, D.Mus. h.c. (McGill) 2002, LL.D. h.c.(Toronto) 2002, D LITT (Memorial) h.c. 2003, LL.D. h.c. (York) 2003, LittD. h.c. (McMaster) 2005, LL.D. h.c.(Queen's) 2006. Benjamin d'une famille de parents mennonites russes, Heppner grandit à Dawson Creek (C.-B.). Il commence sa formation vocale au Canadian Bible College à Regina. Après l'obtention de son diplôme de l'Université de la Colombie-Britannique, il s'inscrit en 1980 à la University of Toronto Opera Division. L'un de ses professeurs à Toronto est le ténor William Neill qui, avec Dixie Ross Neil, est le principal professeur de chant de Heppner. En 1979, il remporte le premier prix aux Concours radiophoniques de la SRC. Il chante brièvement avec la Canadian Opera Company (COC). En 1987, il chante Bacchus dans Ariadne auf Naxos de Strauss en Australie. Il fait ses débuts européens en 1988 avec l'Opéra royal de Stockholm dans Lohengrin de Wagner. La même année, il est l'un des onze gagnants des auditions du Metropolitan Opera et se voit octroyer en même temps le prix Birgit Nilsson. En avril, il débute aux États-Unis, à Carnegie Hall, lors d'un concert parrainé par la reine et le roi de Suède. Toujours en 1988, il participe à la création de l'opéra A Midwinter Night's Dream de Harry Somers. À l'Opéra de Vienne, il reprend le rôle de Bacchus en 1990 et interprète le rôle du Prince dans Rusalka de Dvoøák en 1991. Heppner se produit également au Grand Théâtre de Genève (Erik dans Der Fliegende Holländer de Wagner), au Santa Fe Opera (Bacchus) ainsi qu'à Seattle et Philadelphie (le Prince dans Rusalka), à Francfort (Bacchus), à Cologne (Florestan dans Fidelio), à Marseille (Walther dans Die Meistersinger von Nürnberg) et dans nombre d'autres importants festivals et compagnies d'opéra. Il chante en concert avec, entre autres, l'Orchestre symphonique de Chicago, l'Orchestre symphonique de Cincinnati, l'Orchestre symphonique de Montréal, l'Orchestre du Centre national des Arts, l'Orchestre symphonique de Toronto .

Il fait ses débuts au Metropolitan Opera en 1991 dans le rôle titre d'Idomeneo de Mozart. Il est bientôt reconnu pour ses interprétations de rôles héroïques de ténor dans des opéras wagnériens, particulièrement pour celui de Tristan. Il joue pour la première fois dans Tristan und Isolde en 1998 avec le Seattle Opera, qui le nomme artiste de l'année en 1996. Heppner excelle aussi dans des rôles non-wagnériens : en 1992, il crée le rôle-titre de McTeague, écrit pour lui par William Bolcom et, en 2010, il joue celui du capitaine Achab dans la première mondiale de Moby-Dick de Jake Heggie, à l'opéra de Dallas. Ses interprétations du rôle-titre de Peter Grimes sont acclamées. Il joue le rôle à Cologne et à Covent Garden et reçoit le prix du Centre national des Arts qui récompense une réalisation exceptionnelle pour sa première avec le Vancouver Opera. Il se produit avec la COC en 1996 dans le rôle de Canio dans I Pagliacci et remporte un certain succès dans le répertoire français, notamment dans Les Troyens de Berlioz au Barbican de Londres (2000). Il est souvent engagé pour des rôles - wagnériens ou non - par le Metropolitan Opera, par exemple dans Fidelio (2000-2001), Die Meistersinger Von Nürnberg (2001-2002), Les Troyens (2003) et Andrea Chénier (2007). Heppner fait ses débuts dans Otello de Verdi au Lyric Opera à Chicago en 2001, rôle qu'il refuse par la suite à plusieurs reprises. Il continue dans d'autres rôles et donne la première canadienne de The Book of Seven Seals de Franz Schmidt à Kitchener (Ont.) en 2002.

Heppner chante dans le monde entier, entre autres à Carnegie Hall en 2001 avec l'Orchestre du Metropolitan et à Tokyo avec l'Orchestre du Metropolitan Opera et son chœur. On peut l'entendre dans les diffusions du Metropolitan Opera de Tristan und Isolde et Die Meistersinger en 2001. Il se tourne de plus en plus vers les concerts et les récitals et en donne dans tout le Canada, aux États-Unis et en Europe. Il chante aussi avec la Billy Graham Crusade à Toronto et à Ottawa. Ces dernières années, il donne des cours de perfectionnement, entre autres, à l'Université de Toronto et à l'Université de Wake Forest (Caroline du Nord).

Heppner enregistre beaucoup depuis le début des années 1990, chez RCA Victor Red Seal, EMI, BMG, CBC Records et Deutsche Grammophon. Il reçoit son premier prix Grammy en 1997 pour Die Meistersinger von Nürnburg, et son enregistrement des Troyens lui vaut, en 2001, des prix Grammy pour le meilleur enregistrement classique et d'opéra. Il remporte les prix Juno de l'album classique de l'année en 1996, 2000 et 2002 et le prix Gramophone du disque de l'année avec Rusalka en 1999 et celui du meilleur enregistrement d'opéra en 2002 pour Les Troyens. My Secret Heart, enregistré en 1999, se fait une place auprès du grand public et devient l'album classique canadien le plus vendu de la semaine, ce qui témoigne du niveau de popularité de ses enregistrements.

Connu pour sa voix puissante et expressive, Heppner est parfois appelé « le quatrième ténor ». Le Globe and Mail (19 janvier 2002) le décrit comme le « ténor héroïque le plus important du monde entier - un héros canadien - et l'un des chanteurs les plus aimés de notre époque. Sa voix phénoménale très bien contrôlée et sans limite apparente - s'adaptant à tous les tons et à toutes les intensités d'expression, de la persuasion lyrique la plus douce au cri de ralliement de stentor - a fait tressaillir des milliers de gens dans des compagnies d'opéra du monde entier ».

Heppner œuvre pour des causes caritatives : il donne des concerts-bénéfices pour le Canadian Bible College et est porte-parole pour l'Ontario Lung Association. Des bourses d'études en son nom sont mises en place à l'Université de la Colombie-Britannique. Il est Compagnon de l'Ordre du Canada et récipiendaire du prix national Jean A. Chalmers de musique, du Galaxi Award de l'Association canadienne de télévision par câble, de la médaille d'or du Jubilé, un prix d'Opera News et d'autres honneurs régionaux, nationaux et internationaux.

Discographie

Ben Heppner Sings Richard Strauss : Orchestre symphonique de Toronto, Davis chef d'orchestre; 1995; SMCD 5142 CBC Records.

Turandot : Abbado chef d'orchestre, Marton et Price soprani; 1995; 09026-60898-2 RCA Victor Red Seal.

Ben Heppner sings German Romantic Opera : 1998; 09026-63239-2 RCA Victor Red Seal.

My Secret Heart : Songs of the Parlour, Stage and Silver Screen : Orchestre philharmonique de Londres, Tunick chef d'orchestre; 1999; 09026-63508-2 RCA Red Seal.

Millennium Opera Gala - Roy Thomson Hall : Orchestre symphonique de Toronto, Bradshaw chef d'orchestre; 2000; SMCD 5198CBC Records.

Airs Français : Myung-Whun Chung chef d'orchestre; 2001; 4713722 Deutsche Grammophon.

Ariadne auf Naxos : 2001; 471 323-2, 324-2, 325-2 Deutsche Grammophon.

Harry Somers : Songs from the Heart of Somers; Hess piano; 2001; CMCCD 7001 Centrediscs.

Ideale : Songs of Paolo Tosti; Orchestre symphonique de Londres; 2003; 471 557-2 Deutsche Grammophon.

Excerpts from the Ring of the Nibelung; Staatskapelle Dresden; Schneider chef d'orchestre; 2006; 00289 477 6003 Deutsche Grammophon.

Vidéographie

Anna Bolena, CBC Home Video, 1999, VAI 69414 Video Artists International.

Fidelio, 2003, 073 052-9 GH Deutsche Grammophon.

Die Meistersinger von Nürnberg, 2004, 00440 073 0949 GH 2 Deutsche Grammophon.

Tristan und Isolde, 2004, 073 044-9 GH2 Deutsche Grammophon.

Bibliographie

« Spotlight » (entrevue accordée à Ruby MERCER), OpCan, XXX (print. 1989).

Craig SMITH, « Helden Heppner », OpCan, XXXI (hiv. 1990).

P. DYSON, « Ben Heppner », Opera, XLVI (1995).

Sarah HAMPSON, « Gentle Ben : One of a kind », Globe and Mail (19 mai 2001).

Richard COVELLO, « Otello : Renée Fleming (Desdemona) and Ben Heppner in the title role of the Lyric Opera of Chicago production », OpCan (hiv. 2001).

Ken WINTERS, « Heroic tenor calls for time-out », Globe and Mail (19 janv. 2002).

« Heppner to play Ahab in new Moby Dick opera », CBC News Online (28 janv. 2010)