McMullin, Robert ou Bob

Robert ou Bob (Wesley) McMullin. Compositeur, arrangeur, chef d'orchestre, joueur de cuivres et d'instruments à vent (Lewiston, Ut., 29 avril 1921, naturalisé canadien en 1946, décès le 3 janvier 1995 à Regina, Saskatchewan).

McMullin, Robert ou Bob

Robert ou Bob (Wesley) McMullin. Compositeur, arrangeur, chef d'orchestre, joueur de cuivres et d'instruments à vent (Lewiston, Ut., 29 avril 1921, naturalisé canadien en 1946, décès le 3 janvier 1995 à Regina, Saskatchewan). Robert McMullin avait quatre ans lors de son arrivée à Raymond, près de Lethbridge, en Alberta, où il prit des leçons de piano en 1935. Il n'avait aucune autre formation musicale. Il joua de la batterie dans des orchestres de danse locaux. En Europe, durant la Deuxième Guerre mondiale, il dirigea un orchestre de danse de l'ARC, comme saxophoniste. Il s'installa ensuite à Edmonton. Sa première œuvre importante, Sketches from the Rocky Mountains, fut terminée en 1948 et créée la même année par l'Orchestre symphonique de Toronto sous la direction de Sir Ernest MacMillan. Elle fut exécutée ultérieurement par l'Orchestre symphonique de Montréal puis, sous la direction du compositeur, par l'Orchestre symphonique d'Edmonton. L'Orchestre symphonique de Toronto enregistra le deuxième tableau, Pass River, en 1950 (RCI 19). En 1952, McMullin écrivit Essay for Orchestra, une commande de l'Orchestre symphonique d'Edmonton.

Robert McMullin fut clarinettiste et trompettiste dans des orchestres de la radio de la SRC à Edmonton et, au début des années 1950, directeur musical de Linger Awhile, The Bob McMullin Show et autres émissions du réseau. À Winnipeg, où il s'établit en 1955, il participa, comme directeur musical, arrangeur ou instrumentiste, à de nombreuses émissions de la SRC, notamment la série télévisée Music Hop. Il fut également directeur musical de productions du Rainbow Stage (pendant 40 ans) et du Glee Club de l'Université du Manitoba, et il dirigea des concerts pop de l'Orchestre symphonique de Winnipeg et des spectacles de chanteurs pop canadiens et américains. Pendant une courte période, il dirigea son propre quatuor qui jouait avec le guitariste Lenny Breau. Après 1970, il partagea son temps entre Winnipeg et Toronto, écrivant de la musique ou comme chef d'orchestre pour des émissions de radio à la SRC, des films documentaires et des émissions et dramatiques télévisées de la SRC (House of Pride, The Collaborators, Sidestreet ou encore King of Kensington), et pour les longs métrages On the Edge of the Ice Pack (É.-U., 1972), Race Home to Die (1973) et The Shadow of the Hawk (1976). En plus d'animer une émission de radio diffusant de la musique classique pendant la nuit, McMullin fut aussi directeur musical des retransmissions télévisées des Étoiles du Maurier (SRC, 1977-1984).

Arrangements et autres compositions.

R. McMullin a signé les arrangements musicaux pour certains microsillons enregistrés par le chanteur américain Enzo Stuarti, les chanteurs country Ray Saint Germain et Laurie Thain, les barytons Yaroslav Shur et Terry Smith (tous deux de Winnipeg), les Metro-Gnomes, le Kansas City Local de Paul Grosney et la maîtrise de la cathédrale Saint Michael's, sans oublier son propre album, Bob McMullin and His Music (1966, CTL CTLS-5078). Ses arrangements de chansons faits par Randy Bachman et Burton Cummings (Guess Who? Medley, 1982) et par The Stampeders (Stampeders Medley), de Winnipeg, figurent dans l'Imperial Oil McPeek Pops Collection. Robert McMullin composa That's Jazz, un pot-pourri de style dixieland (exécuté par la National Press Club and Allied Workers Jazz Band et l'Orchestre symphonique d'Ottawa) et arrangea Roumenya et Kolomeynka, œuvres créées en 1990 par l'harmonie klezmer Finjan de Winnipeg et l'Orchestre symphonique de Winnipeg.

Pour le concert, McMullin a aussi composé Prairie Sketches (1958, Waterloo 1960; œuvre pour orchestre scolaire commandée par l'Ontario Music Educators' Association et créée en avril 1959 par l'Orchestre symphonique de la SRC), Concerto pour orchestre (1974), Concerto pour trompette et orchestre (1979, commandé par le trompettiste américain Doc Severinsen), Colony Trek (1988, récit historique écrit pour l'Orchestre symphonique de Saskatoon) et Fanfare (1988, pour l'Orchestre symphonique de Dallas). En 1991, McMullin et le librettiste Ernie Mutimer mettaient la dernière main à l'opérette Cannington Manners. McMullin continua ses activités à titre de directeur musical et de chef d'orchestre avec le Rainbow Stage de Winnipeg, dans les années 1990, en travaillant à des spectacles tels que Brigadoon (1994).

Bibliographie

Dennis H. O'NEILL, « L'homme aux mille talents », Compositeur Canadien, 4 (déc. 1965).

Maria TOPALOVICH, « Bob McMullin doit son succès à la persévérance et l'amour de l'art », ScM, 289 (mai-juin 1976).

« Rainbow Stage Longtime Director Dies on Vacation », Free Press (Winnipeg, 5 janv. 1995).


Lecture supplémentaire

  • O'Neill, Dennis H. 'Versatility in Winnipeg,' Canadian Composer, 4, Dec 1965

    Topalovich, Maria. 'Bob McMullin keeps composer's role low-key in film work,' Music Scene, 289, May-Jun 1976

    'Rainbow Stage longtime director dies on vacation,' Winnipeg Free Press, 5 Jan 1995