Prix littéraires pour œuvres de langue anglaise

Avant les années 1920, aucun prix littéraire annuel n'est accordé aux auteurs d'œuvres littéraires de langue anglaise au Canada. L'ironie du sort veut que le premier prix du genre soit celui du Concours littéraire du Québec, remis de 1923 à 1970 par la province de Québec.

Avant les années 1920, aucun prix littéraire annuel n'est accordé aux auteurs d'œuvres littéraires de langue anglaise au Canada. L'ironie du sort veut que le premier prix du genre soit celui du Concours littéraire du Québec, remis de 1923 à 1970 par la province de Québec. Attribuée pour la première fois en 1926 et parrainée par la Société royale du Canada, la Médaille Lorne Pierce est le prix littéraire le plus ancien encore décerné à l'heure actuelle. En 1928, la Société royale remet pour la première fois la Médaille Tyrrell, destinée à récompenser différentes contributions à l'histoire canadienne. Jusqu'en 1966, ces deux médailles sont remises une fois par an. Depuis elles sont décernées tous les deux ans et sont accompagnées d'une somme de 1000 $.

Aucun autre prix littéraire datant des années 1920 n'est encore offert. La National Short Story Competition de l'Imperial Order Daughters of the Empire est organisée chaque année de 1923 à 1933, tandis que l'IODE National One-Act Play Competition n'existe que de 1923 à 1936. Le Montreal Poetry Contest, parrainé par la section montréalaise de la Canadian Authors Association (CAA), est organisé de 1925 à 1946. Enfin, le Maclean's Magazine Short Story Awards est attribué sept fois de 1927 à 1955.

De tous les prix créés dans les années 30, les Prix littéraires du gouverneur général sont devenus les plus importants au Canada. Lancé en 1937 par la CAA, le prix littéraire du Gouverneur général est attribué pour la première fois à une œuvre publiée en 1936. À l'origine, il comporte trois catégories : romans et nouvelles, études et essais, et poésie et théâtre. En 1959, le Conseil des arts du Canada assume en partie la responsabilité des prix, crée des catégories similaires pour les œuvres rédigées en français et ajoute un montant de 1000 $ à chaque prix. Finalement, en 1971, le Conseil des Arts assume l'entière responsabilité des prix dont le montant passe à 2500 $ en 1966, à 5000 $ en 1975 et à 15 000 $ en 2000. En 1975, le Conseil des Arts crée les prix de littérature jeunesse remis chaque année à deux auteurs, un anglophone et un francophone; en 1980, on étend le bassin des récipiendaires du prix pour inclure les illustrateurs de littérature jeunesse. En 1981, un prix spécial est créé pour le théâtre. Le Conseil des Arts du Canada décerne un total de 14 prix littéraires, incluant ceux de traduction. BMO Groupe financier est le principal commanditaire financier des prix littéraires du Gouverneur général depuis 1988. En 2007, le montant du prix passe à 25 000 $ dans le cadre de la célébration du 50e anniversaire du Conseil des Arts du Canada.

Deux autres prix créés dans les années 1930 existent encore : l'Alberta Poetry Contest, lancé en 1930 par la section d'Edmonton de la CAA, et les œuvres des gagnants publiées dans sa série Alberta Poetry Year Book de 1930 à 1990. Les divers prix attribués par le Festival national d'art dramatique (aujourd'hui Théâtre Canada) de 1934 à 1969 sont fort prisés jusqu'en 1970, date à laquelle le festival cesse d'organiser des concours et il est dissout en 1978. Le Canadian One-Act Playwriting Contest, institué en 1937 par l'Ottawa Little Theatre, présente sa 68e compétition en 2007.

Parmi les prix littéraires institués dans les années 1940, le Stephen Leacock Memorial Medal est sans doute le plus renommé. Créé en 1947, il est décerné au meilleur livre humoristique. En 1973, la Compagnie d'assurance Manu-Vie y ajoute un prix en argent, dont diverses compagnies, notamment la compagnie de la baie d'Hudson et J. P. Distillers se chargent de l'attribution au fil des ans. Le Groupe financier de la Banque TD devient le commanditaire du prix de 10 000 $ en 2004. Parmi les autres prix établis dans les années 1940 figurent aussi le Book of the Year Medal for children's books, décerné depuis 1947 à l'auteur du meilleur livre jeunesse par l'Association canadienne des bibliothécaires pour les enfants; le Provincial Chapter of Ontario Short Story Competition de l'IODE, créé en 1948; l'Eaton Short Story Competition, lancé en 1948 par le Women's Canadian Club de Winnipeg et la section de la CAA de la même ville (son nom actuel est adopté en 1960 lorsque la compagnie T. Eaton y ajoute une contribution en argent); enfin, le Nova Scotia Poetry Contest, créé en 1949 par le Nova Scotia Centre of the Poetry Society of England. Parmi les prix créés à la même époque figurent aussi le Ryerson Fiction Award, attribué 14 fois par la Ryerson Press entre 1942 et 1960; le O'Leary Newfoundland Poetry Awards (1944-1955); et le IODE Annual Book Contest (1946-1957) parrainé par la section de l'Alberta.

Dans les années 1950, de nombreux prix sont créés : les prix d'excellence de l'Université de l'Alberta en littérature, en musique, ainsi qu'en peinture et arts connexes, l'University of British Columbia Medal for Popular Biography, la Médaille du président de l'Université de Western Ontario, créée pour compléter les prix du Gouverneur général et pour reconnaître les œuvres parues dans des revues, la Médaille Chauveau de la Société royale (annuelle jusqu'en 1966; attribuée tous les deux ans depuis et accompagnée d'une somme de 1000 $) et la Government of Newfoundland and Labrador Arts and Letters Competition. Plusieurs autre prix, tels le Maclean's Magazine Novel Award (de 1953 à 1957) et le Beta Sigma Phi Award (de 1956 à 1967), attribué pour un premier roman, n'ont existé que quelques années.

Le Prix Molson est le prix le plus prestigieux instauré au cours des années 1960, grâce à une dotation de la Fondation Molson au Conseil des Arts du Canada. Deux prix de 50 000 $ chacun sont attribués chaque année pour une contribution exceptionnelle à tout domaine de la culture. Parmi les autres prix établis dans les années 1960, citons le prix Vicky Metcalf, pour la littérature jeunesse, le Beaver Trophy, accordé par la compagnie de la baie d'Hudson d'Edmonton, le CAA Vancouver Branch Award, l'Alberta Playwriting Competition, et le Dr William Henry Drummond National Poetry Contest. Le Doubleday Canadian Prize Novel Award (de 1961 à 1967), d'une valeur de 10 000 $, attribué à un premier roman, n'existe plus.

Le nombre, la valeur et le prestige de ces prix littéraires n'a cessé de croître et s'explique sans doute par une prise de conscience de plus en plus grande de notre littérature nationale d'expression anglaise ainsi que par la qualité et le nombre croissant des œuvres appartenant à cette littérature. Bien que la plupart de ces nouveaux prix soient uniques, plusieurs associations ont créé des prix afin de rivaliser avec les prix littéraires du Gouverneur général. En 1973, la Canadian Author's Association attribue pour la première fois des médailles d'argent visant à remplacer les prix du Gouverneur général qu'elle administrait avant 1971. En 1975, les romans Harlequin ajoutent un prix de 1000 $ aux médailles. Le prix, qui passe par la suite à 2500 $, est financé par Harlequin Enterprises pendant plus de 20 ans, puis appuyé par Chapters and Mosaid Technologies Inc.

En 1979, le réalisateur de la SRC Robert Weaver crée ce qu'on appelle à l'époque les Canadian Literary Awards. Les CBC Literary Awards, tels qu'on les connaît depuis 2000, s'élèvent à 6000 $ et sont commandités par le Conseil des Arts du Canada et Air Canada. En 1982, le Writers' Development Trust et le Festival national du livre commanditent le premier Writers' Awards, qui s'est développé depuis pour atteindre 11 prix annuels totalisant 150 000 $. En Alberta, à la fin des années 1970, l'Edmonton Journal lance l'Edmonton Journal Awards, et, au début des années 1980, les Writers Guild of Alberta Awards sont créés.

Plusieurs autres prix voient le jour entre les années 1970 et les années 1980. Citons, entre autres, le City of Toronto Book Award (depuis 1973), l'IODE Book Award (depuis 1974), le prix littéraire Canada-Australie (depuis 1976), remis à un Canadien une fois tous les deux ans. Les British Columbia Book Prizes sont décernés pour la première fois en 1985. Les Ottawa Book Awards sont créés en 1986, et le premier Vancouver Book Award est décerné en 1989.

Les prix attribués pour un premier roman sont toujours aussi populaires. Le Seal Books First Novel Award, d'un montant de 50 000 $, qui bénéficie d'une très grande publicité aide à lancer les nouveaux auteurs à la fin des années 1970 et dans les années 1980. Le Books in Canada First Novel Award, attribué pour la première fois en 1977 et financé précédemment par SmithBooks and Chapters, est maintenant commandité par Amazon et se chiffre à 7500 $. De nombreux prix littéraires de la province incluent des prix destinés aux auteurs de premiers ouvrages et aux auteurs prometteurs. Le prix littéraire de l'Association canadienne des distributeurs de livres (depuis 1972) honore les auteurs, les éditeurs et les distributeurs de livres canadiens. Parmi les nouveaux prix décernés dans cette catégorie, le plus intéressant est sans doute l'International 3-Day Novel Writing Contest, qui a été institué à la Pulp Press à Vancouver en 1977. Cet événement annuel a lieu au cours de la fin de semaine de la fête du Travail et attire les auteurs du monde entier.

La plupart des nouveaux prix pour la poésie ont été intégrés aux séries de prix de littérature générale, tels que le Writers' Trust Bronwen Wallace Memorial Award et le Canadian Authors' Association Poetry Award. La League of Canadian Poets administre également deux prix de poésie : le Pat Lowther Memorial Award, pour l'œuvre d'une femme poète, et le Gerald Lampert Memorial Award, décerné à l'auteur d'un premier ouvrage de poésie. Le magazine littéraire Malahat Review commandite un concours de long poème depuis 1988. Le prix de poésie le plus connu et le plus lucratif est le Griffin Prize. Le prix de 100 000 $, institué en 2000 par le Griffin Trust, est divisé entre un poète canadien et un poète international.

Par ailleurs, certains prix distincts ont été créés pour le théâtre, la littérature jeunesse et les études et essais.

La Canadian Authors' Association décerne un prix pour la meilleure pièce écrite en anglais depuis 1976; ce prix a été nommé à la mémoire de la dramaturge Carol Bolt en 2002. Parmi les autres prix de théâtre prestigieux figurent le Chalmers Award, géré par le Chalmers Fund, et le Dora Mavor Moore Award à Toronto. Le prix pour les arts de la scène le plus prestigieux est le Siminovitch Prize, s'élevant à 100 000 $, décerné annuellement depuis 2001 à un dramaturge, à un réalisateur ou à un concepteur.

En plus des prix du Gouverneur général décernés à l'échelle nationale, divers prix littéraires provinciaux reconnaissent l'évolution et l'excellence de la littérature jeunesse canadienne, tels que le Red Maple Award de l'Ontario, le Rocky Mountain Book Award de l'Alberta et le Ann Connor Brimer Award de la Nouvelle-Écosse. On compte également parmi les prix de littérature jeunesse, plusieurs prix administrés par la Canadian Library Association. Les Mr Christie's Book Awards ont été décernés de 1989 à 2003. Jacob Two-Two Meets the Hooded Fang de Mordecai Richler est le premier ouvrage se méritant le Ruth Schwartz Memorial Award (créé en 1976, et renommé le Ruth and Sylvia Schwartz Children's Book Award en 2004). Le Vicky Metcalf Award, s'élevant maintenant à 15 000 $ et administré par le Writers' Trust, est décerné pour la première fois en 1963. Le TD Canadian Children's Book Award, institué en 2004 par le Canadian Children's Book Centre et le Groupe financier de la Banque TD, permet de décerner 20 000 $ à chacun des meilleurs livres pour enfants en anglais et en français.

Parmi les nouveaux prix pour les études et les essais créés dans les années 1970, citons le Sainte-Marie Prize in History, l'Alberta Non-Fiction Award, le Evelyn Richardson Memorial Award (pour les résidents de la Nouvelle-Écosse) et le Saskatchewan Native Writers' Contest. Le Writers' Trust décerne un prix d'une valeur de 15 000 $ pour les études et les essais depuis 1987 et est commandité par Nereus Financial depuis 2006. Notons parmi les prix littéraires de l'Association canadienne des distributeurs de livres, une catégorie réservée aux études et aux essais depuis 1988. Tous les prix littéraires provinciaux et bon nombre de prix littéraires municipaux comptent maintenant un prix pour les études et les essais. Le Lionel Gleber Prize (créé en 1989) décerne chaque année 15 000 $ à la meilleure œuvre de la catégorie Études et essais traitant de relations internationales. Le Charles Taylor Prize, institué en 2000, offre 25 000 $ et un appui promotionnel pour la meilleure œuvre littéraire de cette catégorie. Le Shaughnessy Cohen Award, créé également en 2000 et d'une valeur de 15 000 $, est décerné à un écrit politique.

Plusieurs prix lucratifs ont fait leur apparition depuis la fin des années 1980. Le Prix Trillium, créé en 1987, est décerné aux ouvrages publiés ou écrits en Ontario et s'élève à 20 000 $. Parmi les gagnants de ce prix, mentionnons Michael Ondaatje, Margaret Atwood, Jane Urquhart et Anne Michaels. James A. Michener a fait don de tous les droits d'auteur canadiens de son roman Journey (1988) pour créer le Journey Prize. Le prix est décerné à la meilleure nouvelle parue dans un journal littéraire (10 000 $ à l'auteur et 2000 $ au journal). Le Prix Giller, remis à l'auteur du meilleur roman ou recueil de nouvelles canadien publié en anglais, décerne 40 000 $ annuellement. Nommé en l'honneur de la journaliste Doris Giller, le prix a été créé en 1994 par son mari, Jack Rabinovitch. Ont déjà gagné ce prix Mordecai Richler, M.G. Vassanji, et Margaret Atwood. En 1997, Roger Communications crée le Rogers Communications Writers' Trust Fiction Prize (de 15 000 $). Un autre prix de 15 000 $, le W.O. Mitchell Literary Prize, est créé la même année. Ce prix honore l'ensemble d'une œuvre mais reconnaît aussi ceux qui ont agi comme mentors d'autres auteurs. Le Matt Cohen Award d'une valeur de 20 000 $, décerné pour l'œuvre de toute une vie ou une œuvre exceptionnelle publiée par un auteur canadien, a été créé en 2000. En 2003, le Writers' Trust lance le prix Timothy Findley d'une valeur de 15 000 $ décerné à un auteur masculin pour l'œuvre qu'il a réalisée en milieu de carrière.