Ralph Connor (Charles William Gordon)

Charles William Gordon, pseudonyme Ralph Connor, pasteur et romancier (Comté de Glengarry, Canada-Ouest, 13 sept. 1860 -- Winnipeg, 31 oct. 1937). Romancier canadien le plus lu au début du XXe siècle, la littérature est pour lui une chaire du haut de laquelle il prêche un christianisme vigoureux.

Charles William Gordon, pseudonyme Ralph Connor, pasteur et romancier (Comté de Glengarry, Canada-Ouest, 13 sept. 1860 -- Winnipeg, 31 oct. 1937). Romancier canadien le plus lu au début du XXe siècle, la littérature est pour lui une chaire du haut de laquelle il prêche un christianisme vigoureux. Diplômé des universités de Toronto et d'Édimbourg, il est ordonné ministre presbytérien en 1890. En mission pendant trois ans dans la région de Banff, en Alberta, il devient ensuite pasteur à Winnipeg.

En 1897, pour obtenir des fonds, il publie quelques nouvelles sur le travail de missionnaire dans l'Ouest. Encouragé par l'accueil qui leur est réservé, il se met à produire des romans à succès sur l'Ouest et publie The Sky Pilot (1899) et The Prospector (1904). Ces premiers romans sont des mélodrames sentimentaux au rythme haletant dont les personnages stéréotypés incarnent la lutte entre le bien et le mal dans des coins reculés, où des hommes d'Église exemplaires jouent le rôle de conseillers spirituels.

Le personnage qui l'influence le plus, après sa mère, est le Dr James Robertson, directeur presbytérien des missions dans l'Ouest, dont il écrit la biographie en 1908. Il publie aussi plusieurs romans dont l'action se passe dans le comté de Glengarry. Glengarry School Days (1902), en fait partie et relate l'histoire de la colonisation de cette région.

Pendant la Première Guerre mondiale, après avoir servi comme aumônier en France dans les Forces armées canadiennes, le major Gordon parcourt les États-Unis afin d'encourager la participation du pays à l'effort de guerre. À cette époque, ses romans commencent à présenter des horizons plus larges et deviennent résolument didactiques dans l'analyse théologique de la société moderne, mais ils sont moins lus que ses romans sur l'Ouest. De retour à Winnipeg, il préside le Manitoba Council of Industry pendant quatre ans après la grève générale de Winnipeg de 1919 et agit comme négociateur dans plusieurs conflits ouvriers. En 1921, il devient modérateur de l'Église presbytérienne du Canada et collabore à la création de l'Église Unie du Canada en 1925. Son autobiographie, Postscript to Adventure, est publiée à titre posthume en 1938.


Les oeuvres sélectionnées de
Ralph Connor (Charles William Gordon)

Lecture supplémentaire

  • Ralph Connor, The Man from Glengarry (2nd ed, 1960) and The Prospector (1904).

Liens externes